Pendant ce temps là, au Venezuela…

Le parti d’opposition vénézuélien a d’ores et déjà dit que s’il arrivait au pouvoir, il ne paierait pas les 2.8Mds$ d’obligations qui ont été acheté par Goldman à 30c par Dollar.

Le leader de l’assemblée nationale accuse le gouvernement d’avoir accordé des conditions absurdes à Goldman, volant ainsi les vénézuéliens, en échange du support de la banque américaine.

Goldman a payé 685m$ pour 2.8Mds$ d’obligations émises en 2014 par la société pétrolière d’état Petroleos de Venezuela et ayant une maturité en 2022, ce qui revient à rendement de presque 40% par an !

Goldman se défend en disant que ces obligations n’ont fait l’objet d’aucun accord avec le gouvernement puisqu’elles ont été acheté sur le marché secondaire après émission.

Quand vous ne voulez pas devoir d’argent, n’empruntez pas…

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s