Inflation et déflation, parlons en…

Contrairement à ce qui est dit sur les plateaux télés par les pipoconomistes et les politiciens incultes, l’inflation et la déflation ne sont pas des variations de prix mais des variations de quantité de monnaie en circulation.

Le sens des mots a probablement été trafiqué pour que les Français (qui sont, selon les études, particulièrement incultes en économie et en finance) se fassent entourlouper.

Bref, l’inflation c’est l’augmentation de la quantité de monnaie en circulation et la déflation, c’est l’inverse.

L’inflation mène inexorablement à la hausse des prix et la déflation c’est l’inverse.

Inexorablement ne signifie pas que l’effet est immédiat ou même global et ne présage rien de son ampleur.

Depuis maintenant quelques années la BCE déverse des milliards d’euros dans le système économique et pourtant l’inflation reste globalement faible et les salaires (prix du travail) n’augmentent pas (ou si peu).

On peut donc avoir une hausse des prix sans hausse de salaire (perte de pouvoir d’achat) ou une hausse des prix supérieure à la hausse des salaires (perte de pouvoir d’achat) et toute les variantes qui vont avec : Si les prix augmentent moins vite que les salaires c’est une hausse du pouvoir d’achat etc…

Les économies occidentales fortement étatisées donc fortement endetté vouent un culte quasi religieux à l’inflation pour une raison extrêmement simple : elle a tendance à faire diminuer le taux d’intérêt réel donc à faire diminuer le poids des dettes, à condition que les rentrées d’argent augmentent au moins dans les mêmes proportions que l’inflation.

Ex :

La France emprunte à 4% sur 30 ans. Elle va donc payer 4% d’intérêt.
Si l’inflation est de 2%/an, qu’elle entraîne une hausse des prix et donc des rentrées d’argent de 2% par ans (hypothèse ultra-conditionnelle), le taux d’intérêt, corrigé de l’inflation sera donc de 2%.

Je simplifie et je raccourcie, mais c’est l’idée.

Les Etats sont donc des fans inconditionnels de l’inflation avec un raisonnement qui frise le ridicule, à savoir que si vous savez que les prix augmenteront demain, vous allez plus consommé aujourd’hui et moins épargner.

A l’inverse, si vous savez que les prix vont baisser, vous allez attendre pour consommer et donc épargner.

Si l’analyse purement économique se tient, elle est en réalité fausse.

Je vais vous donner un exemple : les télévisions. Tout le monde sait que le prix des téléviseurs (et des produits électroniques en général) tend à baisser et pourtant, quand vous avez envie d’une télé, vous n’attendez pas 3 ou 4 ans que son prix ait baissé, vous l’acheter.

A l’inverse, le prix des voitures neuves a tendance à monter, pourtant vous ne vous précipitez pas dessus pour en acheter une avant que son prix ne monte.

En réalité, la hausse ou la baisse des prix dépend avant tout de la hausse ou de la baisse de la quantité de monnaie en circulation.

Et qui décide de cette quantité de monnaie en circulation ? Les banques centrales.

En réalité, les cycles économiques sont en très grande partie causés par les manipulations monétaires des banques centrales.

Ou, comme le dit Hayek :

Aussi longtemps que la quantité de monnaie en circulation change constamment, les cycles économiques ne peuvent être évités. En particulier, toute politique monétaire visant à stabiliser la valeur de l’argent et impliquant, dès lors, une hausse de la masse monétaire pour accompagner une hausse de la production, doit nécessairement conduire aux fluctuations-même qu’elle prétend empêcher.

Quand la France Soumise à Mélenchon déclare qu’ils veulent emprunter directement à la banque centrale, ce qu’ils veulent c’est tout simplement augmenter fortement la quantité de monnaie en circulation sans aucune contrepartie.

Les calculs du pipoconomiste nain soumis, Liêm Hoang-Ngoc, qui entend limiter l’inflation à 4.2% en 2022 sont parfaitement et totalement pifométriques.

D’ailleurs tout le programme économique, le contre-budget et le chiffrage du programme de la France soumise à Mélenchon sont pifométriques et ne reposent que sur la capacité de l’Etat à manipuler l’économie pour la faire aller là où il (l’Etat) veut.

Nous voyons bien depuis 40 ans que cela ne marche absolument pas.

Toute la pensée de la France Soumise à Mélenchon repose sur une hypothèse fausse : la compétence de l’Etat en matière économique.

Pour conclure :

L’inflation et la déflation sont des phénomènes « normaux », lié aux lois de l’offre et de la demande et très souvent amplifiés (pour le pire) par les manipulations des banques centrales.

Une hausse/baisse des prix et/ou des salaires (qui est le prix du travail) ne se décrète pas et si l’Etat le fait, l’effet recherché est systématiquement contré par la réalité économique.

L’exemple le plus probant est le marché immobilier français, un des plus régulé, réglementé, normé et fiscalisé de France, dans lequel l’Etat intervient de moult façons (PTZ, niche fiscale, déduction fiscale conditionnelle etc..) et qui pourtant ne fait que monter inexorablement, exactement comme une bulle.

L’inflation des prix immobilier est dû à un facteur extrêmement simple à comprendre : la demande est supérieure à l’offre (et la demande est manipulée par l’Etat et les Banques Centrales) et les manipulations monétaire et fiscale ne font que perpétuer cette hausse.

 

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Inflation et déflation, parlons en…

  1. Jika dit :

    Beau billet
    C’est très clair et bien tourné
    En ce moment je découvre F.Bastiat qui me passionne. (Le libéralisme est un monde tout à fait nouveau pour moi, dont quelques rares blogueurs m’ont incité à faire la découverte)
    Qu’ils soient assurés de ma très grande gratitude, et vous parmi eux.

    • Skandal dit :

      Merci à vous !! Je suis resté succint et n’hésitez donc pas à aller lire, avec l’esprit critique, les articles en liens.

      J’essaye de transmettre le libéralisme n’ont pas comme un économisme qui n’aurait pour, but que la loi du marché mais comme un concept social.

      Les gens le ramène trop souvent à la seule économie…. C’est dommage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s