Le chiffrage de Mélenchon (part 1)

On me le demande, je vais le faire, critique du programme économique de Mélenchon et pourquoi c’est une vaste escroquerie intellectuelle…

Ça va être long, je le ferai donc en plusieurs partis

Je vous renvoie donc vers cette vidéo, datée du 19 février 2017, qui est longue (très longue) et je vais tacher de vous donner mon analyse de ce chiffrage.

J’ai (presque) tout regardé. C’est long et chiant et tout ça aurait pu être en fait en 2 heures mais bon…

Résumer : L’idée principale c’est d’injecter beaucoup d’argent (100 milliards) pour « relancer la machine » et ensuite prier pour que les citoyens/contribuables fassent bien ce que Mélenchon a prévu qu’ils fassent…

Or les gens font rarement, voir jamais, ce que les gouvernants, donc l’Etat, avaient prévu qu’ils fassent…

Je vous conseille de regarder le vidéo, loin d’être inintéressante car elle permet effectivement de comprendre comment Mélenchon arrive à rameuter autant de gens qui de toute évidence ne connaissent rien et ne comprennent rien à l’économie. C’est flagrant et c’est aussi terrifiant…

Commençons :

D’après Mélenchon, les économies d’impôts consentis entre 2000 et 2010 représentent chaque année 100 milliards.

C’est possible.

Si ces économies d’impôts furent destinées aux ménages et aux petites entreprises, cet argent s’est retrouvé dans l’économie et est très probablement mieux dépensé que ce qu’aurait fait l’Etat.

Je ne vois pas le problème à moins prendre aux citoyens.

Si cet argent est aller en dividende, je regrette que les Français ne soient plus actionnaires des sociétés françaises mais en aucun cas je ne vois le mal dans la baisse des impôts, surtout dans le pays avec la pression fiscale la plus forte.

Je cite Mélenchon : »une dépense que l’État prend en charge c’est une dépense que vous ne faites pas vous même« …

La malhonnêteté intellectuelle dans toute sa splendeur. Car qui paie l’Etat ? C’est le contribuable donc que je dépense moi ou que l’Etat dépense pour moi c’est pareil avec une différence c’est que l’Etat se sera servi au passage, et grassement servi, pour alimenter sa tentaculaire machine.

Et d’après les chiffres de l’OCDE ou de la cours des comptes il semble que l’Etat soit incapable de faire des économie d’échelles.

Si l’Etat était petit, efficace et composé de gens compétents ça pourrait marcher, mais ce n’est pas le cas.

Tout le programme de Mélenchon repose en fait sur la théorie (démontrée comme fausse de puis 40 ans) du multiplicateur Keynésien.

Multiplicateur qui est une vaste escroquerie puisqu’il est au mieux égale à 1 et le plus souvent inférieur.

Pour Mélenchon, son chiffrage le donne largement superieur à 1.95, puis qu’investissement de 100 milliards donne des recettes fiscales de 195 milliards plus tout ce qui aura été consommé et ou épargné donc au moins autant.

Bref, le multiplicateur mélenchonien est de 3.

Si ce multiplicateur keynésien était vrai,  tous les pays qui ont ou ont eu de grosses dépenses publiques à un moment ou un autre auraient ou auraient eu aussi de grosses croissances, or ce n’est jamais le cas ou alors à très court terme (genre le Venezuela ou la Grèce) et le retour de bâton est violent (genre le Venezuela ou la Grèce).

Il explique ensuite que son système est génial et que l’Etat gagne pleins d’argent, que le chômage est réduit mais que les autres ne le font pas car ce n’est pas dans leur intérêt…

Il prend vraiment les gens pour des cons et vu le nombre de gens qui le croient, il n’a pas tort.

Il ne serait donc pas dans l’intérêt d’un Etat et des gouvernants de cet Etat, de réduire le chômage tout en gagnant de l’argent pour l’Etat ? Le type qui fait ça il est réélu à vie or c’est justement l’objectif des gouvernants…

On ensuite un couplet sur les dividendes et on a encore là le mensonge constant de Mélenchon pour qui les dividendes ne vont que dans la poche de quelques-uns.

Que les dividendes soient trop élevés par rapport aux primes des salariés, je le déplore, qu’il n’y ait pas assez d’investissements aussi (mais c’est de la faute de l’Etat et des manipulation monétaire) mais là ou Mélenchon ment et la ou les imbéciles le croit c’est quand il dit que les dividendes vont dans la poche de quelques-uns…

C’est faux. Les plus gros actionnaires des sociétés du CAC40 sont des gestionnaires d’actifs, des « assets managers », des assurances, des fonds de retraites etc… Donc en réalité ces dividendes alimentent les placements de dizaines de millions de particuliers, leurs retraite, leur épargne, leur assurance etc.…

En plus il oublie que l’Etat est actionnaire de nombreuses entreprises et qu’il n’est pas le dernier pour réclamer des dividendes.

L’autre malhonnêteté intellectuelle c’est celle-là :

« […] ils préfèrent (ceux qui touchent des dividendes) investir dans la bulle financière que d’investir, acheter des choses utiles qui servent à tout le monde, ça tout le monde sait le faire dans sa famille pour le coup, alors pour l’Etat aussi, même si la comparaison n’est pas bonne entre une famille et l’Etat mais puisqu’ils la font alors moi aussi à mon tour »

Il faut être débile mentale pour croire dans ce raisonnement et Mélenchon démontre qu’il ment subliment ou qu’il est vraiment un inculte et un imbécile.

Investir ce n’est pas « acheter des trucs qui servent à tout le monde » c’est « Placer des fonds dans quelque chose en vue d’en tirer un bénéfice » (source : Larousse).

Une entreprise n’investit que si elle pense en tirer un bénéfice. Si les entreprises n’investissent pas et préfèrent verse des dividendes c’est qu’elles ne trouvent pas d’investissement dont le rapport rendement/risque est intéressant.

Maintenant ce bénéfice n’est pas que financier. Un Etat peut (doit !) investir dans la fibre optique ou dans une route pour développer une région. Le bénéfice qu’il en tirera ne sera pas que financier.

Si l’Etat savait investir correctement dans des trucs utiles pour tout le monde, cela se saurait.

Prenons un exemple concret : certaines lignes de TGV.
Les choses sont assez claires là-dessus, ces lignes ne seront jamais rentables, elles font partis des investissements de l’Etat pour l’aménagement du territoire.

Prenons un exemple encore plus précis, la ligne Paris – Bordeaux. On est passé de 3h de trajet à un peu plus de 2h pour un investissement de 12 milliards d’euros (presque 3 fois ce que rapporte l’ISF), soit environ 24 millions d’euros du kilomètre… Au-delà du financement qui est un parfait exemple de capitalisme de connivence et d’une rentabilité qui sera négative probablement à vie, on peut se demander si gagner 1h entre tour et Bordeaux était vraiment indispensable et valait vraiment 12 milliards.

Qu’est-ce que cela va réellement apporter à la région en termes d’emplois (même question pour Notre Dame des Landes par exemple) ?
N’aurait-il pas été plus judicieux de dépenser cet argent pour aménager la région par exemple en fibre optique, pour attirer les entreprises, en logements ou même en véritable décentralisation et aller installer un ministère ou une administration centrale…

Tout ça pour dire que cet investissement étatique est assez douteux quant à son rapport utilité/prix.

Tout ça pour dire que tout montre que l’Etat investit souvent mal et qu’il est donc préférable de laisser les ménages dépenser car ils le font souvent bien mieux que l’Etat.

Mélenchon est en plus malhonnête car il est contre la comparaison ménage vs Etat sauf quand ça l’arrange…

Fin de la partie 1

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Le chiffrage de Mélenchon (part 1)

  1. Ping : Le chiffrage de Mélenchon (part 2) | No One Is Innocent…

  2. Ping : Le chiffrage de Mélenchon (part 3) | No One Is Innocent…

  3. Ping : Le chiffrage de Mélenchon (part 4) | No One Is Innocent…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s