De la culture économique du twittos

Internet a ceci de formidable qu’il permet à tout le monde de s’exprimer et il permet à tous de lire l’expression des autres.

Je trouve cela assez génial.

Je peux ainsi lire des choses extrêmement intelligentes comme des trucs complètement cons

Je donc moi aussi écrire des choses extrêmement intelligentes que d’autres trouveront compléments connes…

Ah oui, même si vous êtes d’une intelligence supérieure (ou que vous croyez l’être), vous êtes toujours de con de quelqu’un.

C’est très important ça. Même si votre argument est factuel, même si les chiffres et la réalité corroborent de façon évidente votre argumentation, il y aura toujours des gens pour nier la réalité.

Et puis il faut aussi compter sur l’ignorance de certains et là l’inculture crasse des autres.

L’ignorance n’est pas un mal en soi. On ne peut pas tout connaitre.

J’ai la prétention de m’y connaitre beaucoup dans certains domaines et pas du tout dans d’autres.

Ce n’est pas la peine de venir discuter philosophie ou médecine avec moi, je n’y connais rien.

Si l’ignorance n’est pas grave, l’inculture et la bêtise chimiquement pur sont déjà un peu plus dramatiques…

Exemple avec ce tweet :

Déjà, préférer allez habiter dans le pays le plus pollué du monde, un ancien pays communiste culturellement et socialement ravagé par Mao et ses sbires, un pays où les gens n’hésitent pas à chier dans les ascenseurs et à cracher par terre (ceci dit, nous avons nous aussi ce genre de chameaux…) plutôt que la Suède, je trouve cela étrange.

Même si la Suède ne m’attire pas non plus tant que ça, qu’un Français puisse préférer la Chine à la Suède me sidère…

Il n’a probablement jamais mis les pieds dans les deux pays pour pouvoir dire cela…

Mais je mets cela sur le compte de la provocation.

La deuxième assertion est nettement plus douteuse et met en lumière l’inculture crasse du twittos.

Je vais rappeler quelques faits :

-A sa création, le taux de change de l’euro (eur/usd) a surtout été définit en fonction du taux de change du Deutsche mark avec le dollar.

-Une monnaie commune arrange avant tout les affaires des pays les moins développés (on l’a bien vu avec l’exemple de la Grèce), ne serait-ce qu’à cause des taux d’intérêt.

-L’Allemagne de l’ouest a réussi sa réunification avec l’Allemagne de l’est « malgré un mark fort.

-L’Allemagne produisant surtout des biens « premium » (automobile) ou des produits à forte valeur ajoutée (machine-outil) ses exportations sont moins sensible à une hausse du taux de change.

-Un euro fort permet à l’Allemagne d’importer à faible coût ses matières premières donc de limiter l’impact taux de change sur les marges.

-L’Allemagne est un des rares pays de la zone euro (avec le Luxembourg) avec un excédent budgétaire dépend donc beaucoup moins que les autres pays de la dette, donc des taux d’intérêt et donc du taux de change.

Bref, s’il y a bien un pays qui ne s’en sortirait pas moins bien sans l’euro, c’est bien l’Allemagne…

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s