Encore l’immobilier et toujours les mêmes solutions inefficaces.

Voilà, je suis de retour de vacances et je constate, sans grande surprise, que rien n’a changé.

Les islamistes commettent toujours des attentats.
Bruno Le Maire est toujours socialiste et toujours aussi stupide.
Les nains soumis à Mélenchon sont toujours des totalitaristes néo-communistes négationnistes.
Les Français n’ont toujours pas compris que si l’immobilier des grandes villes est toujours aussi élevé c’est une volonté de l’Etat.

Je vous invite à taper « immobilier » dans le champ de recherche de ce blog pour plus d’information concernant mon analyse.

Si je reviens sur le sujet c’est à la suite de deux informations vues sur twitter :

Meublés touristiques à Paris : Patricia, retraitée, devra payer 150 000 euros d’amende.

Plus d’un quart des logements sont inoccupés dans le centre de Paris. 

 

Commençons par Patricia.

Patricia a, après son divorce, emprunté de l’argent en hypothéquant sa résidence principale pour acheter 3 appartements dans le quartier latin d’une surface de 20m² à 26m².
Soit un total compris entre 800k€et 900k€ environs au prix actuel. Si elle les a achetés il y a quelques années on peut imaginer qu’elle les a payés entre 600k€ et 700k€

Elle remboursait pour cet emprunt 3000 euros par mois et ces trois appartements lui rapportaient, une fois les charges payées, 1000 euros par mois.

On peut difficilement parler d’une rente monstrueuse….

Visiblement elle louait ses appartements en 1200€ et 1600€ par mois à des étudiants étranglés.

On peut donc évaluer un CA d’environs 4200€ par mois. Sur lequel il lui reste, une fois payé toutes ses charges, 1000 euros.

Il y a tout de même des choses pas très claires et c’est là où l’on reconnait la médiocrité du journaliste qui ne donne que la moitié des chiffres.

Je cite : « Mes trois appartements, détaille Patricia, qui plaide la bonne foi, me rapportaient, une fois les charges payées, au total 1000 euros par mois. Je les ai achetés après mon divorce, en hypothéquant mon propre appartement et en contractant un crédit de 1000 euros par mois et par appartement. C’était pour ma retraite et je voulais laisser un patrimoine à mes enfants ».

1000 euros par mois TTC, avec le remboursement d’emprunt compris ou pas ? 1000 euros par appartements ou pour les 3 ?
Quel est le montant des charges ? Quel est son CA ? A-t-elle fini de rembourser son emprunt ?

Autant de questions, sans réponses, qui peuvent totalement modifier l’analyse de la situation de cette dame.

Autant de questions, auxquelles le médiocres journalistes n’a visiblement pas pensé….

Difficile donc de conclure sur cette situation sinon que :
-20m² à 1200 euros dans la quartier latin pour un meublé c’est visiblement à peu près les niveau du marché.
-Si les gens loue de cette façon ou par AirBnB c’est que c’est moins risqué que la location « normale ».
-Les gens de la mairie de Paris ne s’inquiète visiblement pas trop de ce niveau de prix ni du fait qu’il y est tant de gens qui choisissent les contraintes de la location par AirBnB.
-Comment se fait-il que l’immobilier soit si cher alors qu’il y a tant d’appartement vacant dans Paris ?

Ce qui me permet de magnifiquement rebondir sur le deuxième article…

Le centre de Paris compte de plus en plus d’appartements vacants. Dans les quatre arrondissements centraux de la capitale, 26% des logements restent inoccupés, selon un rapport de l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur), cité par LCI.  

Afin de remédier à ce problème, la ville de Paris cherche à taxer davantage les propriétaires de résidences secondaires et de logements vacants dans la capitale. Mardi 4 juillet, le Conseil de Paris a voté le principe d’une multiplication par quatre des taxes sur ces logements secondaires ou inoccupés. 

La surtaxe de la taxe d’habitation, qui s’élève actuellement à 60% pour ces habitations à Paris, pourrait ainsi atteindre 250%. 

Encore un bel exemple de médiocrité journalistique puis qu’aucune raison à cette inoccupation est proposée.

Je vais donc faire le travail du journaliste :

Proposition 1 : Ce sont des résidences secondaires d’étrangers.

Proposition 2 : Ces logements vacants sont inoccupés pour la faire de la spéculation à la vente. Proposition à mon avis illogique compte tenu du prix des locations dans le centre de Paris il serait assez stupide de ne pas louer des logements qui rapportent gros.

Proposition 3 : Ces logements sont « globalement » inoccupés mais sont quand même loués de temps en temps par AirBnB ou autres.

Proposition 4 : Ces logements sont effectivement totalement inoccupés et les propriétaires préfèrent un manque à gagner sur la location que prendre le risque de louer.

Analysons ces propositions :

1) Surtaxer des résidences secondaires n’aura donc comme utilité que de faire fuir les propriétaires. Pourquoi pas…
Si c’est l’objectif de la maire de Paris, ils pourraient avoir l’honnêteté intellectuelle de le dire clairement et d’expliquer qu’ils ne veulent pas de propriétaires étrangers à Paris.
Surtaxer ne résout en rien le problème d’offre de logement, bien au contraire.

2) Proposition à mon avis illogique compte tenu du prix des locations dans le centre de Paris il serait assez stupide de ne pas louer des logements qui rapportent gros. De plus, spéculer sur une vente n’empêche pas du tout de louer en même temps.

3) Peut-on donc parler de logement « inoccupés ». Vu le cadre législatif, louer en courte durée est parfaitement logique et cohérent compte tenu du risque induit par l’asymétrie des droits et devoirs entre locataire et propriétaire. Pour faire simple, louer est devenu très risqué. N’oublions pas que le système AirBnB bénéficie très largement à l’économie parisienne. Certes les hôteliers et restaurateurs sont délaissés (encore que…) mais les autres commerçants s’y retrouvent largement !

4) C’est la proposition qui retient le plus mon attention, celle qui est, à mon avis la plus importante à prendre en compte.

Louer en longue durée est visiblement perçu par les propriétaires comme tellement risqué qu’il vaut mieux pour eux ne pas louer que de prendre le risque d’avoir un locataire « indélicat »…

C’est là-dessus que la Mairie de Paris et le législateur devrait se pencher plutôt que d’utiliser des techniques qui ne marchent jamais, comme la hausse de la fiscalité….

Mais il est aussi probable que l’objectif de la Mairie de Paris ne soit en aucun cas celui de baisser le coût du logement parisien.

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Encore l’immobilier et toujours les mêmes solutions inefficaces.

  1. Rembourser 3000 euros quand on ne récolte que 1000 euros, ça me paraît un peu déraisonnable, mais je veux bien croire que la plue-value à long terme soit avantageuse. Cela dit, il fallait que la dame en question ait des revenus suffisant pour rembourser tous les mois les 2000 euros de différence, ce qui fait déjà une somme conséquente.
    Sur le prix de location, 20m2 pour 1200 euros me paraît très élevé. Qui peut payer des loyers pareils ? À ce prix, un étudiant étranger aurait mieux fait d’investir dans des études aux USA ou en Angleterre compte tenu du niveau des établissements français.
    Enfin la différence entre le rapport initial et ce qui reste à la fin me paraît colossal.

    Votre « proposition 4 » est certainement la bonne hypothèse.Tous les gens que je connais qui ont loué un appartement ont eu des problèmes avec leurs locataires, allant du défaut de paiement à la destruction pur et simple de tout l’équipement (lavabo, cuvette wc etc…), le recours à la justice étant plus cher et beaucoup plus long que la remise en état. Pays de fous.

    • Skandal dit :

      Les chiffres donnés par le journalistes sont flous…. Difficile d’en déduire quelque chose sur la patrimoine de cette dame.

      Si des gens sont prêt à payer 1200 euros pour 20m², c’est leur problème. L’Etat n’a pas à intervenir sauf à faire jouer la concurrence. Ce qu’il ne fait pas…

  2. ti suisse dit :

    ..immobilier, vacances, -disons soleil, aussi qql détente pour ne pas dire pirouette, alors ce joli village andalou (pas dit sympathique?) etc.,

    http://positivr.fr/marinaleda-espagne-village-utopie/

    • Skandal dit :

      Très bel exemple de Société ou se mélange libéralisme et utopie post-communiste.

      Les kibboutz fonctionnent un peu sur le même principe.

      Le problème c’est que cela ne marche qu’à petite échelle. Donc pour appliquer cela ou un truc du genre en France il faudrait une décentralisation autrement plus importante…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s