Tesla et les conséquences de la manipulation du marché

Le marché de la voiture électrique est un marché qui aujourd’hui repose essentiellement sur les subventions étatiques et des prévisions qui, pour le moment et depuis 10 ans, sont totalement fantaisistes.

 

Quelques chiffres :

Tesla c’est 52 milliard de dollars de capitalisation boursière (market cap)
GM c’est 55 milliards.

Tesla vend quelques dizaines de milliers de véhicules par an (pour l’instant), 76.230 exactement pour 2016 mais environs 500.000 précommandes de sa nouvelle (et horriblement laide) Tesla Model3.
GM a vendu près de 10 millions de voiture en 2016.

Tesla c’est 0 dividende, un résultat net négatif ces 4 derniers années et 5 milliards de dettes
GM c’est 1.52 dollars de dividende par action, un résultat net de + de 9 milliards ces deux derniers années (+ de 2.7 milliards en 2014) et 2.322 milliards de dettes estimé pour 2017.

Et pourtant, Tesla vaut, en bourse, presque autant que GM. Il y a donc des gens qui investissent dans une société qui en verse aucun dividende, qui perd de l’argent et qui s’endette continuellement.

On peut donc supposer que ces investisseurs sont plutôt confiants dans le potentiel futur de la société.
Potentiel futur visiblement supérieur à celui de GM.

Voici les cours de bourses des deux sociétés depuis fin 2011 :

 

 

 

Pourquoi pas….

A Hong-Kong, ville ou l’achat d’une Tesla était subventionné, la marque américaine vendait une trentaine de véhicules par mois.
Les gouvernements Hongkongais a annoncé que cette subvention s’arrêterait à la fin du mois de Mars.
2939 Tesla ont été vendu en Mars.
0 Tesla vendu en Avril….

Une mésaventure similaire s’était déjà produit au Danemark au premier trimestre. Les ventes de voitures électriques y ont chuté de 60% par rapport à la même période l’an dernier, en raison de la suppression d’un avantage fiscal dont elles bénéficiaient. (source)

 

 

Petite et rapide analyse : 

Pour simple, Tesla vend peu de voiture quand elles sont subventionnées, beaucoup quand on annonce la fin des subventions et pas du tout qu’il n’y a plus de subvention.

Tesla vit (survit ?) essentiellement parce que pour l’instant ses voitures sont subventionnées par les états.

L’étude des données financières et du cours de bourse de Tesla est très intéressante car elle ressemble à celle de toutes ces start-ups technologiques dont la valorisation boursière ne repose que sur un potentiel à moyen voir long terme.

Pourquoi donc des investisseurs turbo-ultra-mega-giga-libéraux iraient ils donc investir dans une boite qui ne verse pas de dividende, qui ne gagne pas d’argent et qui contracte sans cesse plus de dette ?

 

L’explication : 

Le marché de la voiture électrique est aujourd’hui ridiculement petit.

Au prix du marché, c’est à dire au prix ou les rares consommateurs sont prêts à acheter, les constructeurs perdent de l’argent sur la vente d’une voiture électrique mais avec les subventions, on peut artificiellement augmenter le prix de vente et faire payer aux contribuables la différence entre le prix de vente « constructeur » et le prix du marché (c’est un peu le même principe dans le marché du logement d’ailleurs, d’où des prix artificiellement hauts).

La réalité c’est que le contribuables subventionne le consommateur qui s’achète une voiture électrique. Un consommateur qui dans ce cas fait le plus souvent partie de la classe moyenne très supérieure voir est carrément riche.

Pour nos investisseurs c’est encore « pire ».

L’argent quasiment gratuit déversée dans le système financier et dans les coffres des Etats par les banques centrales incitent nos gouvernants, sous pression des lobbies écologistes, à subventionné toujours plus les voitures électriques (ou ce qui s’y rapporte, batterie, usine, recherche etc…).

Et pendant ce temps, nos investisseurs, qui ne savent plus quoi faire de l’argent gratuit que les banques centrales leur donnent (ou presque), peuvent sereinement et tranquillement investir dans une société qui dépend tellement des subventions d’Etats qu’il est fort probable que ces derniers ne la laisseront pas couler malgré les dettes colossales et des profits inexistants.

En effet, aussi bien aux Etats-Unis qu’en Europe, Tesla est une des sociétés, sinon LA société, la plus avancé technologiquement et infra-structurellement.
Si aujourd’hui est possible de faire Paris – Marseille en voiture électrique (enfin, pas toutes) c’est grâce à Tesla.

Tesla est donc indirectement couvert par les états et ça, les investisseurs le savent d’où sa valorisation délirante.

 

Conclusion : 

En l’état actuel de la technologie, le marché des voitures électriques est quasi-inexistant et réservé a des gens qui ont des moyens.

Par leurs subventions, les Etats font donc payer aux contribuables une partie du coût de ces voitures pour « riches ».

Par leurs subventions, les Etats font donc payer aux contribuables une partie de la sécurité implicite accordée à Tesla et à des investisseurs dont certains ont gagné et vont gagner beaucoup, beaucoup d’argent en misant sur Tesla.

Voilà comment un marché subventionné donc manipulé, profitent nettement plus à certains qu’à d’autres.

Maintenant la question est de savoir si vous voulez payer pour qu’une poignée de gens aisée roule en électrique et qu’une poignée encore plus petite de financier se gavent.

Voulez-vous payer pour une technologie qui ne sera bénéfique pour la très très grande majorité que dans 10 ou 15 ans mais d’ores et déjà bénéfique pour une ultra-minorité ?

Le risque c’est que Tesla fasse faillite avant ça, que les Etats mette la main à la poche pour renflouer la société ou pour racheter ses infrastructures et que ça ils le fassent évidemment avec votre argent….

Vu la structure financière de Tesla, le risque de faillite n’est pas si loin….

 

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Tesla et les conséquences de la manipulation du marché

  1. amike dit :

    Plutôt d’accord sur les généralités, moins sur les détails…

    Les Tesla actuelles sont des voitures électriques donc subventionnées, mais la part relative de la subvention (aux acheteurs) est bien plus importantes sur les autres marques (Nissan, Renault, VW ahahah…). Une Tesla est d’abord une voiture de luxe, et le constructeur a voulu masquer toutes les contraintes habituelles des électriques (autonomies, disponibilités stations, bruits des plastiques…).
    Alors pourquoi cette chute ? Parce que le client intéressé a encore des apriori sur l’électrique et que la subvention est l’occasion qui lui fait sauter le pas. Pour preuve de cette appréhension, la moitié des BMW i3 sur Leboncoin sont avec prolongateur d’autonomie (soit la valeur de la subvention).

    Tesla ne survit pas sur les ventes, mais sur son cours de bourse. Les 5 milliards de dettes ne sont pas grand choses si on les rapproche de tous ceux à qui Tesla doit l’achat d’une action.
    Est ce que les actionnaires parient sur le soutien étatique ? Si oui, alors il faudrait comparer avec Uber, qui lui est absolument à front inversé dans ses rapports avec les autorités. Là, les actionnaires parient sur les taxis autonomes…

    Si Tesla inspire confiance, c’est AMHA pour son promoteur (Musk), le complexe scientifico-climato-mediato-progressiste, et le fait qu’elle est la société la plus en pointe. Pas d’état d’âme ou de phase de transition désastreux comme Kodak à craindre.

    Le risque de Tesla ? J’ai lu des analystes (non financier) dire que Facebook n’était « rien », ou que Google n’avait pas le business modèle pour faire des bénéfices…
    En réalité, c’est la qualité du monopole qui prime tout.

    • Skandal dit :

      « Plutôt d’accord sur les généralités, moins sur les détails… »

      Nous allons en discuter. Ce lieu virtuel est fait pour cela.

      « Alors pourquoi cette chute ? Parce que le client intéressé a encore des apriori sur l’électrique et que la subvention est l’occasion qui lui fait sauter le pas. »

      Tout à fait. Je ne dis pas le contraire. Je dis juste que sans subvention, cette voiture (et les autres) n’intéresse personne. C’est une manipulation du marché.

      La preuve ? Les i3 à vendre ont en plus un moteur thermique…

      « Tesla ne survit pas sur les ventes, mais sur son cours de bourse. »

      Donc sur quelque chose de virtuelle. C’est ce que je dénonce.

      « Est ce que les actionnaires parient sur le soutien étatique ? Si oui, alors il faudrait comparer avec Uber, qui lui est absolument à front inversé dans ses rapports avec les autorités. »

      Je pense qu’Uber va disparaître avec pertes et fracas pour deux raisons : pas de soutien étatique et pas de profit avec d’énormes pertes.

      « En réalité, c’est la qualité du monopole qui prime tout. »

      Donc un marché manipulé dans lequel le contribuables paient les profits d’une ultra minorité.

      Vous confirmez ce que je dénonce.

  2. Boudoir dit :

    Je bosse dans la baie de SF (pas dans la tech dans la Silicon Valley je precise, ouf !), et j’ai remarqué depuis quelque temps l’apparition de signes avant coureur d’un éclatement de la bulle « Silicon Valley ». Par exemple:
    – pas mal de start-up ou moyenne entreprises déménagent à Portland, Seattle ou Denver. Ce sont des entreprises innovantes qui font de la R&D: biotechnologie, robotique, nanotech, etc.. Pas juste créer une application pour voir où se trouve votre livreur de pizza…
    -l’immobilier dans la baie de SF commence enfin à stagner et baisser suite à une evolution folle durant les 20 dernières années.
    -dans les villes de la Silicon Valley, autour de San Jose, il n’y a eu que 40 000 creations d’emplois cette année contrairement à la centaine de milliers chaque année précédente.
    -de graves crises traversent les grosses boites comme Uber. Les scandales sont avant tout le fait des actionnaires qui en ont marre de voir l’entreprise ne pas être rentable ni capitalisée en bourse, donc il s’agit de faire du menage dans la direction qui s’est bien gavée jusqu’à présent.
    -on assiste de plus en plus à des scandales délirant comme cette start-up d’analyse de sang, fondée par une étudiante de Stanford, qui a levé des milliards pour financer un projet totalement bidon et basé sur des mensonges: l’investissement devient compulsif et non plus réfléchi.

    Bref, tout ceci me rappelle la fin des années 90 et l’explosion de la bulle internet … Je ne serais pas surpris que Uber ou Tesla fassent faillite bientôt …

    • Skandal dit :

      « pas mal de start-up ou moyenne entreprises déménagent à Portland, Seattle ou Denver. »

      Et à Austin aussi.

      « -de graves crises traversent les grosses boites comme Uber. »
      A mon humble avis, Uber va faire faillite, le modèle repose beaucoup trop sur l’effet de levier de la dette et de la levée de fond.

      Je suis totalement d’accord avec vous et je vais rajouter une analyse financière :

      Après la crise des subprimes et le sauvetages des banques par les contribuables les banques centrales se sont mis à déverser de l’argent dans le systéme à coups de dizaines de milliards.

      Les banques se sont retrouvées avec du cash à plus savoir qu’en foutre, les entreprises se sont retrouvées à emprunter à taux négatif et une fois les marges revenus, avec du cash à plus savoir qu’en foutre.

      Les banques centrales manipulant les taux d’intérêts, donc les prix du risque, prêter aux Etats et aux entreprises est non seulement plus risqué mais en plus ne rapporte plus rien.

      Donc quand vous avez de l’argent à placer il reste donc les actions (Tesla, twitter, facebook) ou le capital risk (Uber, certaines BioTech ect…).

      De l’argent pratiquement donner gratuitement sur lequel vous êtes nettement moins regardant donc vous le dépenser un peu n’importe comment….

      La conséquence c’est que les prix étant manipulés, un nombres certains de ces énormes investissements vont se retrouver nettement moins rentables que prévus (les prix sont faux) et certains vont perdre beaucoup d’argent.

      Éclatement de la bulle….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s