L’euro sur twitter…

Voilà ce que j’ai lu sur twitter :

Marine Le Pen à tort. Comme tous les politiciens ignares, stupide et démagos, elle accuse, à tort, la monnaie unique de tous nos maux alors que si nous ne « profitons » pas de l’euro c’est avant tout de la faute de l’Etat, des gouvernements et de ceux qui élisent les tocards qui nous gouvernent.

Néanmoins, il est tout à fait juste de dire que, en l’état actuelle des choses et compte tenu de l’état dans lesquels elles étaient au moment de la conception de l’euro, la monnaie unique est une absurdité économique et sociale, je vais tenter de l’expliquer par quelques points :

1) L’Europe n’est pas une zone monétaire optimale, y imposer une monnaie unique est donc une bêtise.

2) La monnaie unique est un principe économique mis en place par des politiciens. Sa conception est politique et non économique, d’où l’échec.

3) Des pays aussi différent par la structure économique, la fiscalité ou la taille de l’Etat (et j’en passe) que l’Allemagne, la France, la Grèce ou l’Espagne ne peuvent pas avoir la même monnaie. Sinon il arrive exactement ce qui est arrivé depuis la mise en place de l’Euro à savoir que les usines sont en Allemagnes, les fonctionnaires en France et les maisons en Espagne.

Les seuls à avoir réellement compris comment se servir de l’euro se sont finalement les Allemands (avec la Hollande, l’Irlande pour une part et le Luxembourg) qui ont compris que les taux bas devaient servir à la réforme de l’Etat et à l’investissement.

En France, en Grèce et ailleurs, les taux bas ont surtout servi à faire grossir l’Etat.

Je vais maintenant commenter la réponse d’Hélène.K

« L’€uro permet aux fonctionnaires d’être payés (emprunt à taux allemand) »

Les fonctionnaires sont donc payés avec de la dette. Or la dette d’aujourd’hui ce sont les impôts de demain. Donc les fonctionnaires sont payés avec nos impôts. Même pire, avec les impôts de nos enfants…
De plus, je rappelle que nous n’empruntons pas aux taux allemands, nous empruntons plus cher.



Et puis cela souligne un de gros problème de la France : le nombres de fonctionnaires.

« L’€uro élève le pouvoir-d’achat des Français »

Heu… Ah bon ?? En quoi ??? Avec un euro à 1.50 dollar peut être mais avec un euro à 1.05 dollar j’en doute…. D’abord il y a l’inflation qui vient grignoter les gains de pouvoir d’achat et puis la hausse du coût de la vie, due en grande partie aux hausses d’impôts, de taxes et de cotisations dues aux non-réformes, conséquence de l’argent pas cher des taux bas….

Sans compter que les taux bas (entre autres) ont artificiellement fait monté l’immobilier.
Concernant l’essence par exemple et compte tenu de la volatilité des prix du pétrole et de la quantité de taxe dessus, l’euro ne fait pas changer grand-chose.

Que l’euro n’est pas fait baissé le pouvoir d’achat, peut-être, qu’il l’ait élevé, j’en doute.

MAJ : L’euro vient après la mise en place des 35h qui ont gelé les augmentations de salaires.

« L’€uro limite la hausse des prix »

Mêmes réponses qu’au-dessus… C’est un peu plus compliqué que ça….

Maintenant, le fait est que dans son état actuel, compte tenu du poids de son Etat, du nombre de fonctionnaires, de la faiblesse de son industrie, la France ne pourra bénéficier de l’Euro qu’avec d’énormes réformes structurelles de son économie, du marché du travail, de la fiscalité etc.…

Que des choses que Macron, le candidat d’Hélène.K (si j’ai bien compris) ne fera pas. Son programme n’est pas mauvais, mais il est très très light…

Sans ces réformes de fond, l’euro restera effectivement un boulet.

Maintenant, en sortir sans réformer fera couler la France comme d’autres pays avant elle.

Il y a deux solutions :

1) Rester dans la zone euro et s’aligner économiquement, fiscalement et socialement sur les pays les plus performants de la zone euro (Allemagne, Luxembourg, Hollande) voir même intensifier l’union avec ces pays, sinon l’écart continuera de se creuser.

2) Prévoir et planifier une sortie de la zone euro en réformant profondément la France et son Etat pour impérativement diminuer la charge de la dette et garder des taux peu élevés et la confiance des marchés quand on repassera au franc.

Malheureusement, aucun candidat n’a programmé l’une ou l’autre de ces solutions.

 

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s