Yaourt périmé

J’ai eu une petite « discussion » sur tweeter avec un « twittos »…

Oui, je sais, une discussion sur twitter ça n’existe pas et je me suis encore fait piéger. J’ai arrêté à temps…
Je voulais néanmoins revenir ici sur le point important de la « discussion ».

La Grèce est un pays qui, depuis l’antiquité, n’a pas fait grand-chose et qui a déjà fait faillite 6 fois depuis son indépendance en 1822.
Hormis des armateurs, il n’y a rien de notable en Grèce. Même l’huile d’olive n’est pas terrible.

Bref, la Grèce est à l’Europe ce que le journalisme est à la science : une entité négligeable.

Mon interlocuteur m’expliquait (enfin, croyait m’expliquer) que dans la crise grecque et la quasi faillite du pays, sauvé de justesse avec notre argent, le coupable c’était Goldman Sachs.

Nous sommes totalement dans la logique de « déresponsabilité » générale qu’impose l’idéologie socialo-étatiste.

Que GS ait aidé la Grèce à truquer ses comptes, c’est un fait.
Que GS en ait profité pour se faire de l’argent, c’est un fait.

Mais le coupable, le responsable, légal et moral, c’est celui qui signe le contrat.

Le responsable c’est le gouvernement grec de l’époque et, à travers lui, le citoyen grec qui a voté pour ces idiots.

Ce n’est pas GS qui a fait de la fraude fiscale un sport nationale dans ce pays.
Ce n’est pas GS qui a embauché des fonctionnaires surpayés à tours de bras.
Ce n’est pas GS qui a doublé le salaire et diminué les heures de travail des salariés des sociétés publiques.
Ce n’est pas GS qui fut incapable de collecter correctement les impôts.
Ce n’est pas GS qui a exonéré fiscalement les armateurs et l’Église orthodoxe.
Ce n’est pas GS qui a dépensé sans compter pur financer le clientélisme.

et je pourrais continuer encore longtemps.

Cela ne justifie en rien ce qu’a pu faire GS. Et si la banque a fait quelque chose de mal, il fallait la punir aussi sévèrement que les ricains punissent nos banques.

Mais comme à Bruxelles c’est le capitalisme de connivence qui règne, pendant que l’administration américaine défend les parts de marchés de ses banques, les technocrates Bruxellois baissent leur froc…

Les premiers responsables de la situation de la Grèce, ce sont les grecs. Et si finalement ils ont été suffisamment idiots et naïfs pour se faire avoir par GS, dont tout le monde sait que ce n’est pas une association sans but lucratif, ils ne peuvent s’en prendre qu’à eux même et à leurs représentants.

Remarquez qu’ils sont quand même suffisamment idiots pour avoir ensuite élu Tsipras…

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Yaourt périmé

  1. Féminin : grecque. Masculin : grec. Sinon + 1000

  2. Skandal dit :

    Je corrige ! Merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s