Vous n’avez pas le choix

Brèves 3.0

Tout le génie du freudisme de poche est d’enfermer chaque personne dans une belle petite case. C’est pour cette raison que le nombre de maladies mentales ne cessent d’augmenter. Il faut bien nous trier afin de nous excuser d’une part et de nous juger d’autre part.

Bien entendu, il existe un petit problème de logique dans cette démarche.

Prenons l’exemple le plus évident et le plus courant. Celui de l’attitude du mâle hétérosexuel lambda face à l’homosexualité. Si jamais il ressent du dégout pour cette pratique, il est pédé refoulé. Si jamais il s’en moque, il est dans le déni de son attirance pour des immenses chibres turgescents. Si jamais il est tolérant envers les invertis, c’est que sans même le savoir, il désir se faire crever l’œil de bronze à grands coups de trique héroïque. Bref, le seul moyen pour le mâle hétérosexuel lambda de démontrer au yeux du…

View original post 25 mots de plus

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s