Taxer les loyers « implicites » ou l’exemple d’une « pipoconomisterie » qui devrait mener en prison

Depuis plusieurs années, des économistes ne cessent de suggérer au gouvernement cette mesure qu’ils estiment «juste». Entretien avec l’un d’entre eux, qui a co-publié cette semaine un rapport sur le sujet.

Il est vrai que depuis trois ans, cette proposition revient périodiquement aux oreilles des Français. Un «serpent de mer» qu’un certain nombre d’économistes (Terra Nova, Conseil d’analyse économique, Thomas Piketty…) avancent depuis plusieurs années. Les derniers en date? Les experts de l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) qui ont publié mardi un rapport sur les réformes de la fiscalité sur le capital des hauts revenus. (source)

Quand vous voyez le nom de Piketty associé à une « nouvelle » idée économique, vous pouvez être sûr que c’est une mauvaise idée…

La première escroquerie est sémantique.

Implicite : Qui, sans être énoncé formellement, découle naturellement de quelque chose. 

En quoi un propriétaire touche-t-il un loyer qui, sans être énoncé formellement, découle naturellement ?

La logique folle derrière cela c’est que quelqu’un qui ne paye pas de loyer en reçoit forcément un, même de façon « implicite ».

C’est la même logique de taré derrière le fait que baisser les impôts de quelqu’un revient à lui donner de l’argent.

Pour les malades mentaux qui croient cela, ne pas prendre est équivalent à donner.

En réalité il faut éventuellement parler de loyer « fictif ».

Fictif : Qui n’est pas réel, qui n’existe que dans l’imagination ; imaginaire.

En réalité, les tarés qui veulent imposer les propriétaires sur un loyer fictif, veulent les imposer sur quelque chose qui n’existe pas.

Le pipoconomiste interviewé dans l’article, membre des économistes atterrés (en gros un groupuscule d’économistes socialo-marxistes qui ne vivent que de l’Etat et par l’Etat) démontre sa maladie mentale presque à chaque ligne.

Je cite :

Est-il normal que les détenteurs d’actions paient des taxes sur leurs dividendes et que les propriétaires eux ne soient pas imposés sur les loyers implicites ?

Les loyers ne sont pas implicites, ils sont fictifs, donc ils n’existent pas alors que le dividende est bien réel.
Ensuite, les proprios payent la taxe foncière et même, dans certains cas, une taxe sur la plus-value.

L’équité fiscale implique que deux contribuables ayant le même revenu paient le même impôt.

Donc ce monsieur est contre les droits de successions ? Ce monsieur est contre la niche fiscale du mariage ?

Ne prenons pas en compte la taxe d’habitation qui est payée aussi bien par les propriétaires et les locataires et surtout n’est pas une taxation qui pèse sur les revenus du capital.

Non, elle pèse sur le revenu du travail. Mais surtout, habiter son logement ne génère absolument aucun revenu du capital. Au mieux, vous ne payez pas de loyer.
On revient à la logique du : « si vous ne payez pas de loyer, c’est que vous en gagnez un »

Je privilégie l’investissement dans le capital productif, et notamment l’achat d’actions qui permet de développer l’emploi.

On prend le pari que ce type n’a ni l’un, ni l’autre ?

Notre rapport n’est pas une lettre politique mais dénonce un biais fiscal qui favorise les propriétaires.

Leur rapport est éminemment politique. Dire le contraire est un mensonge. Ce monsieur fait partie des économiste atterrés, cloaque immonde de pipoconomistes politisés, anti-libéraux, keynésiens et socialistes soient tout ce qu’il y a de plus politique.

De plus, ou est le biais fiscal ? Les propriétaires se sont endettés, ils payent donc des intérêts sur un bien, intérêts qui pourraient s’apparenter à une sorte de loyer.
De plus, ces propriétaires ont payé le droit de mutation (ce que prélèvent les notaires pour l’Etat), la taxe foncière sans compter tous les à-côtés.

Si  ce monsieur n’est pas pour favoriser l’accès à la propriété qu’il s’occupe de tous les vices et les biais qui gangrène le marché immobilier locatif.

« Les recettes de l’impôt sur la fortune sont faibles, puisque ni les loyers fictifs, ni les plus-values non-distribuées ne sont considérés comme des revenus »

L’ISF c’est du vol pur et simple. Cet impôt est totalement contre-productif. De plus les loyers fictifs et les plus-values non-distribuées ne sont pas considérés comme des revenus c’est parce qu’ils n’en sont pas !!
Ce serait comme taxer les gens parce qu’ils ont joué au loto et qu’ils vont peut-être gagner.

Ne peut être considéré comme revenu que ce qu’un citoyen peut dépenser. Etre propriétaire ne vous fait pas gagner d’argent. Ne pas toucher de dividende ne vous rend pas plus riche.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Taxer les loyers « implicites » ou l’exemple d’une « pipoconomisterie » qui devrait mener en prison

  1. Emmanuel dit :

    Plus profondément c’est tout impôt sur les habitations qui est injuste et fait de vol. Car le bien de chacun est d’habiter quelque part qui soit son chez soi et le bien commun que chacun ait son chez soi autant que possible. Nous vivons dans un régime de plus en plus tyrannique qui oppresse au nom de « l’économie » et de théories « économiques » contre productives qui plus est.

    • Skandal dit :

      « Plus profondément c’est tout impôt sur les habitations qui est injuste et fait de vol.  »

      Cela se discute, la taxe d’habitation n’est pas injuste, elle finance un service.
      La taxe foncière aussi…

  2. Emmanuel dit :

    Tout impôt sur la propriété est injuste. Du moins à condition de considérer que la propriété est un bien commun, et un bien particulier; et à considérer que le but du gouvernement est le bien commun. La seule justification de tels impôts est conditionné au contraire au dévoilement d’un « autre bien » « ou bien supérieur au bien commun » qui est bien fictif, lui, et bien cruel concrètement parlant. C’est sans doute cela la vérité pour ceux qui nous gouvernent : il y a mieux, tellement mieux que le bien commun et le bien particulier de ceux que nous gouvernons, c’est la machine gouvernementale elle-même. Les molochistes gouvernent les masochistes.
    Le régime sous lequel nous vivons se révèle de plus en plus tyrannique, qui nous oppresse au nom de « l’économie » et qui plus est au nom de théories « économiques » contre-productives, soit tout simplement économiquement fausses et donc injustes soit en regard du bien commun, soit en regard du bien particulier. Mais tant que les citoyens en redemandent…On ne peut pas non plus les aider contre leur gré.

    • Skandal dit :

      « Tout impôt sur la propriété est injuste. »

      Même réponse qu’au dessus. Vous habitez dans une commune, il n’est pas illogique ni injuste de payer les services de la commune.

      Ensuite si on parle du montant de ces impôts, la on peut discuter.

      • Emmanuel dit :

        Ne peut-on pas payer ces services communaux sans les payer sous la forme d’un impôt sur la propriété ?

        • Skandal dit :

          Si on pourrait, bien sur.

          Que la taxe d’habitation (qui, selon le site du gouvernement, contribue au financement des services rendus aux habitants, des équipements collectifs, du ramassage des poubelles…) soit fonction de la taille du logement a une certaines logique.

          Concernant le taxe foncière et selon le site du gouvernement :
          Le budget des communes, intercommunalités et des départements est financé en partie par la taxe foncière sur les propriétés bâties, qui contribue ainsi au développement des équipements collectifs et des services proposés.

          D’après ce que je comprends, les deux se recoupe totalement.

          Le scandale est la.

          C’est juste une façon de faire payer deux fois les mêmes services sur une base différente.

          La logique voudrait que celui qui habite paye. Que cet impôt soit proportionnel à la taille du logement et/ou au nombres de membre de la famille serait logique.

          Il y a deux problèmes majeurs à l’immobilier en France : le montant des taxes (foncière, habitation, plus-value, frais de notaire etc…) et l’asymétrie de droits entre locataire et propriétaire.

  3. amike dit :

    Toute cette affaire de taxe part de l’idée du « loyer fictif ». Je crois que les promoteurs de ce concept se fichent de sa réalité économiques : c’est une sophisme simple et qu’on peut « matérialiser » avec un peu de conviction avec les non-propriétaires.

    Ça a tout l’air de l’outil ou du levier pour attaquer purement et simplement le capital des individus. Une « diablerie » !

    La preuve ? Cela ne marche pas avec l’automobile, qui est une charge et pas un capital… Difficile de faire accepter l’idée que le propriétaire d’une voiture devrait payer une taxe sur l’avantage qu’il a à ne pas prendre un taxi…

    • Skandal dit :

      « Ça a tout l’air de l’outil ou du levier pour attaquer purement et simplement le capital des individus. »

      Tout à fait et les partisans de cet impôt ne s’en cache même pas. Le but c’est de réduire la propriété privée au minimum (on se demande bien qui va investir dans des logements pour les louer du coup, mais bon…) et de « redistribuer » le capital qu’on amasser certains, la plupart du temps à la sieur de leur front, vers ceux qui vivent par et pour l’Etat (les économistes atterrés, Piketty, l’OFCE, le CAE, Terra Nova etc…).

  4. Sémaphore dit :

    Moi, je trouve qu’on devrait faire payer aux gens du midi le fait qu’ils ont moins besoin de chauffage que ceux du Nord et qu’au bout d’une année, ceux du midi ont plus de reste à dépenser en fanfreluches que ceux du Nord…
    Et puis, on devrait faire payer aux gens de la campagne une compensation pour le bon air moins pollué que celui que les urbains doivent se farcir, surtout à Paris.
    Et puis il faudrait que les montagnards reçoivent une compensation de la part de ceux des plaines en raison de leur moindre protection face au rayonnement solaire surtout s’il manque en plus de l’ ozone…
    Et puis, je pense que tous ces délires ne s’arrêteront que lorsque les réverbères commenceront à ployer dramatiquement sous des charges non prévues lors de leur conception…

  5. popeye dit :

    Relire la citation de Churchill : socialisme, credo de l’envie,philosophie de l’échec etc…( sur I Pad, désole, incapable de faire un copier coller du lien avec la citation)

    • Skandal dit :

      Je la connais : « Le socialisme est une philosophie de l’échec, le credo de l’ignorance et l’évangile de l’envie. »

      et une autre : “Le vice inhérent au capitalisme consiste en une répartition inégale des richesses. La vertu inhérente au socialisme consiste en une égale répartition de la misère.”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s