La confirmation

La France est le deuxième pays, derrière les États-Unis et devant le Royaume-Uni, au classement des pays qui comptent le plus de dirigeants d’entreprise performants, selon le classement annuel de la Harvard Business Review. (source)

Parmi ces patrons français on trouve des polytechniciens, des centraliens, des HEC mais pas un seul énarque…

Vous pouvez vous amuser à regarder les chiffres, les entreprises françaises dirigées par des énarques ont systématiquement des résultats moins bons qu les autres.

CQFD

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour La confirmation

  1. Blablator dit :

    Je ne connaissais pas le classement des patrons… Et pour les bloggueurs, vous êtes classés combien ?
    Sinon, vous saurez que les patrons énarques ont pratiquement tous faits HEC (De Castries par exemple) ou polytechnique (Hermelin).
    Donc un énarque polytechnicien, il confirme vos soupçons ? Ils sont compétents ou incompétents ?

    • Skandal dit :

      Vous avez la réponse dans le billet et l’article en lien, mais vous être trop stupide et/ou trop fainéant pour aller chercher…

    • Skandal dit :

      Mais bon, les gens intelligents (comme moi) ont aussi comme rôle social d’instruire et de cultiver les demeurés comme vous donc je vais répéter :

      Les énarques font moins bien que les autres.

      Indépendamment des autres études qu’ils ont pu faire.

      • Blablator dit :

        Merc ide m’éclaire sur la base d’un classement bidon…. ahaha, je vous adore.

        • Skandal dit :

          En quoi ce classement est bidon ?

          En quoi aurait moins (ou plus) de valeur qu’un autre ?

          Et si vous aviez un QI superieur à 40, vous iriez voir les performances des entreprises françaises quand elles sont dirigées par énarques et vous verriez qu’elle font pratiquement systématiquement moins bien que les autres.

          C’est aussi pour cela qu’il y a très peu de français patron de grosse entreprise étrangère et encore moins d’énarque patron d’entreprise étrangère.

  2. Blablator dit :

    Le jour où vous aurez un vrai emploi, vous comprendrez comment marche une entreprise et comment on biaise des indicateurs pour influencer un classement ou un avancement de carrière ou des statistiques.
    Bref, votre classement est totalement subjectif… on prend trois critères au pifomètre pour dire que machin est mieux que bidule. C’est ridicule.

    File trouver un travail, observe le monde et reviens disserter sur la vie et les classements….

    • Skandal dit :

      Mon pauvre… Vous ne savez même pas ce que je fais et vous n’êtes même pas aller voir les critères du classement car vous êtes un imbécile.

      Et dans votre incommensurable stupidité vous sous-entendez que si les patrons énarques n’apparaissent pas c’est qu’ils ne biaisent pas les indicateurs.

      Donc au pire ils sont encore plus mauvais que ce que je crois.

      Et si c’était au pifomètre comme vous dites, compte tenu du nombre d’énarque français patron d’entreprise intégrer au S&P Global 1200, il y en aurait au moins un.

      Vous êtes vraiment un crétin.

      « C’est pourquoi Harvard Business Review s’est efforcée, cette année encore, avec ce top 100 des meilleurs P-DG du monde, de récompenser en particulier ceux qui avait une vision à long terme et qui étaient capables d’afficher d’excellentes performances sur plusieurs années (et non pas au cours d’un seul exercice). Pour cela, ce classement ne prend pas seulement en compte les résultats financiers (« Classement financier » dans le tableau) mais aussi l’impact de chaque entreprise d’un point de vue environnemental, social et de gouvernance (ESG). Pour cette édition 2016, HBR a fait de nouveau appel à Sustainalytics, un cabinet reconnu qui fournit des données ESG aux investisseurs institutionnels, mais en y ajoutant les notations de CSRHub qui aide les entreprises désireuses d’améliorer leurs performances dans ce domaine.

      Et même si la dimension financière compte pour 80% du résultat, inclure d’autres variables (même à hauteur de 20%) peut changer la donne. Ainsi, le numéro 1, Lars Rebien Sørensen (déjà numéro 1 en 2015), à la tête du géant pharmaceutique danois Novo Nordisk, n’est que 6ème d’un point de vue purement financier. Et les numéros 2 et 3, Martin Sorrell et Pablo Isla, que 12ème et 24ème. Si ces critères environnementaux, sociaux et de gouvernance ont joué en faveur de ces trois P-DG, ils en ont pénalisé d’autres. Ainsi, le numéro 1 du classement financier, Jeffrey Bezos, le patron d’Amazon, se trouve relégué à la 76ème place, en raison d’un piètre ratio ESG. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s