Le difficile apprentissage de la responsabilité chez les syndicalistes

Selon SUD-Rail, troisième syndicat du groupe ferroviaire, les procédures disciplinaires se multiplient contre les militants syndicaux actifs et les grévistes. Et les sanctions sont lourdes.

Jean-Marc Hernandez, délégué SUD-Rail, affirme que «les sanctions sont montées d’un cran» face aux comportements de manifestants qui sont restés inchangés. «On a toujours fait des barrages et utilisé des pneus, mais il n’y a jamais eu de sanctions comme aujourd’hui», déclare-t-il. «On s’aperçoit que les sanctions sont de plus en plus sévères: maintenant, on passe directement à la comparution devant un conseil de discipline pour “faute lourde” ou “faute grave”, au lieu de recevoir un blâme ou un avertissement.» (source)

Article très intéressant car on « apprend » que jusqu’à présent, les syndicalistes qui commettaient des actions passibles (selon la loi) d’une sanction disciplinaire grave voir d’une sanction pénale avait droit à la mansuétude de la SNCF et de la justice.

Jusqu’à maintenant ces gens disposaient d’un privilège leur permettant de ne pas respecter la loi ou les règles de leur entreprise et de ne pas avoir à en subir les conséquences.

Je comprends que ça leur fasse tout drôle d’avoir à prendre leur responsabilité et d’assumer leurs actes.

Mais ne vous inquiétez pas, c’est toujours vous qui payez leurs retraites et leur privilèges…

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le difficile apprentissage de la responsabilité chez les syndicalistes

  1. René de Sévérac dit :

    Mais, je ne m’inquiète pas !
    Je sais bien que la « lutte des classes » s’est déplacée depuis la signature du Compromis Historique entre le Capital et le Parti de la Classe Ouvrière !
    Ça n’empêche pas de laisser s’entraîner les troupes syndicales et les antiFa !
    Il y aura lieu de s’en servir ici ou là !

    • Skandal dit :

      🙂

      La lutte des classes a disparu avec la (presque) disparition des ouvriers et l’immigration de masse.

      Désormais c’est la lutte des statuts, privé contre publique et CDI contre CDD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s