De l’indigne indignation

Aujourd’hui, en 2016, il semblerait qu’informer les jeunes filles/femmes soit devenu scandaleux.

Ce devait être une simple campagne de promotion de la contraception, mais la Smerep se retrouve aujourd’hui embourbée dans une polémique sexiste après avoir diffusé un communiqué jugé culpabilisant à l’égard des jeunes étudiantes ayant déjà eu recours à une interruption volontaire de grossesse (IVG). Le 5 septembre, la mutuelle étudiante a publié un communiqué sur la journée de la contraception qui se tiendra le 26 septembre. Mais dès son titre, « 5 % des étudiantes ont déjà eu recours à une IVG », le texte a été perçu par de nombreux internautes comme une culpabilisation supplémentaire à l’égard des jeunes femmes, et une vague de réactions indignées a déferlé les réseaux sociaux. (source)

J’aimerai qu’une jeune fille/femme m’explique ce qu’il y a de culpabilisant dans le communiqué de la SMEREP.

Je trouve assez inquiétant qu’en 2016, il y ait toujours autant de jeunes filles/femmes qui prennent autant « à la légère » la contraception, la contraception d’urgence et l’IVG.

Il peut parfaitement arriver, pour tout un tas de raisons, plus ou moins bonne, plus ou moins juste, qu’une jeune fille/femme prenne la pilule du lendemain ou subisse un IVG.
Je n’ai fondamentalement pas de problème avec cela et je me garderai bien de juger cela.

Mais que 20% des lycéennes aient déjà eu recours à la contraception d’urgence et que près 10% aient déjà eu recours à une IVG me semble hallucinant. Ces chiffres sont énormes !

Nous sommes en 2016, il existe nombre de moyen de contraception, facile d’accès en plus, qu’autant de filles/femmes aient recours à la pilule du lendemain ou subisse un IVG est la preuve qu’il y a un très gros problème.

Que des jeunes filles/femmes trouvent ce communiqué scandaleux me semble être la preuve d’un relativisme moral assez inquiétant.

Le communiqué de la SMEREP informe simplement sur ces chiffres qui me paraissent suffisamment graves.

Ou alors peut être que prendre la pilule du lendemain c’est comme avalé un mentos et peut être que l’IVG c’est comme une séance de mésothérapie.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour De l’indigne indignation

  1. ti suise dit :

    rapport OMS, « grossesse chez l’ado »
    http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs364/fr/

    des malheureuses conséquences, ..le misérable, l’accompagne le plus souvent,
    (rien à voir ?) le souvenir d’un article, et le chiffre (%) élevé de jeunes mères mineures aux Usa.. certes l’info de qql calamité occidental tire une meilleure couverture (en gnl) aussi incongru, le fait d’un pays ‘éduqué’.. sinon les Usa, ‘bon client’ mais d’un mauvais exemple (/fuck arguties)

    fuck le fric (par-là, pour une fois n’a pas grand chose à voir; évidemment ..dans le temps) on se comprend: le pays pauvre le plus touché, (mais) en occident, sujet du blog, ..bien sûr le clinique, aussi nous distingue, qql éducation (what else; suis-je tenté) et le p’tit dernier, -jamais loin, jamais ne nous quitte ?! – le superstitieux.. dis autrement: la prière, ou de ne pas la faire n’y change rien,

    • amike dit :

      Le rapport de l’OMS parle de populations « pauvres, peu instruites ou rurales », caractéristiques qui sont difficilement crédibles pour un pays comme la France à propos d’étudiants.

      Pour savoir le fin mot de l’histoire, il faudrait avoir une analyse sociale détaillée de ces étudiantes qui ont recours à l’IVG.

      Quant à la polémique, on est entre victimisation et émotion. Il faut reconnaître que faire porter des accusations d’arrière pensée est facile en ces temps de politiquement correct.

      http://www.city-journal.org/html/microaggression-farce-13679.html

  2. Lyly dit :

    Je ne sais pas de quel milieu vous venez mais croyez-moi je connais de très nombreux ado (garçons et filles) dont les parents nient toute sexualité. Vous faites comment pour prendre rdv (6 mois de délai s’il prend encore des patients), aller, payer le gynécologue le médecin la pillule sans de l’argent et la carte vitale des parents? Même le planning familial n’est accessible qu’en ville et vous croyez que des parents ne vont pas s’étonner que leur gamine reviennent 1h en retard au retour du lycée?
    J’avais 25 ANS et ma gynécologue me demande s’il faut qu’elle reçoive le résultat du frottis chez elle plutôt que chez moi. Il m’a fallu 5 min pour comprendre qu’elles avaient des patientes même majeures qui se seraient fait jeter dehors par leurs parents s’ils voyaient qu’elles allaient chez le gynécologue.
    Plutôt que le degré d’information on en revient toujours aux parents. Les Usa sont la preuve vivante, même si c’est beau sur le papier la négation de la sexualité dans le sud inclue beaucoup plus de mst et de grossesses de mineures que dans le nord des usa plus ouvert.
    Et dans mon entourage les amis dont les parents refusaient les portes fermées de leur chambre finissaient de toute façon dans une voiture ou dans une fête, de l’alcool et là la probabilité du manque de capote était élevée.

    • Skandal dit :

      Oui et alors ? Vous avez raison sur tout.

      Je ne parle pas de cela mais du fait que certaines et certains soient choqués qu’une mutuelle étudiante donnent les chiffres des IVG et des prises de pilule du lendemain.

      Je me répète : « Il peut parfaitement arriver, pour tout un tas de raisons, plus ou moins bonne, plus ou moins juste, qu’une jeune fille/femme prenne la pilule du lendemain ou subisse un IVG. »

      Ce qui me choque c’est le nombre de jeunes filles qui ont recours à ces méthodes, pas qu’elles y aient recours.

  3. Elle dit :

    De l’indigne indignation, oui le titre est bien, il s’agit bien d’une indignation indigne. Qui parle d’éducation sexuelle dans un monde où n’importe qui à accès à la pornographie ? Qui nous parlera de ces jeunes filles violées qui tombent enceintes ? Qui nous dira la fiabilité réelle de la pilule ? (La pilule n’est pas fiable à 100 % mais chut) Et de la capote ? Il y en a toujours pour nous faire croire que certaines femmes utilisent l’ivg comme contraceptif, ou que, la pilule du lendemain c’est une espèce de bonbon.(elle tue dans certains cas) Une analyse sociale détaillée de ces étudiantes qui ont recours à l’IVG ? Pourquoi faire ? Où est l’analyse sociale de ces garçons qui feignent d’ignorer que le sperme féconde l’ovule ? Vous dîtes : Mais que 20% des lycéennes aient déjà eu recours à la contraception d’urgence et que près 10% aient déjà eu recours à une IVG me semble hallucinant. Ces chiffres sont énormes ! » Vous êtes peut être un ou une gynécologue avertie mais que savez vous de ce qui se passe dans l’esprit des jeunes filles qui ont des rapports sexuels sans pilule (grand tort !) 2,3 ans durant sans jamais tomber enceinte parce que le corps n’est pas toujours prêt ? et ne réalisant pas le risque qu’elles prennent. Savoir qu’on peut tomber enceinte peut rester très virtuel dans l’esprit des jeunes. 20 filles sur 100 n’y croient pas d’une part, non, j’vais pas tomber enceinte ! on peut tomber enceinte sous pilule (cas récurrents et très fréquents) et la capote peut se déchirer ou être retirée (ça s’est vu) juste avant l’acte. Bref, la jeunesse n’est pas toujours dans l’analyse, la réflexion sur les conséquences de…et ça le rapport n’en fait pas mention. La pilule super, 2016 super, mais le médicament et l’humanité ne sont pas toujours en adéquation (ça fait vomir, grossir, etc… c’est cher…) et je ne parle même pas des cas où les étudiant(es) ont fait la fête et sont « pompettes » saoules etc…On est quand même dans une société où le sexe c’est le plaisir pour deux (quand c’est consenti) et les emmerdes pour une, une qu’on s’empressera toujours d’accabler peu ou prou, sans jamais se demander : mais pourquoi tout ça est si peu harmonieux ?. Hors sujet, je n’oublierai jamais cette publicité des laboratoires X qui proposaient des vaccins contre la papillomavirus provoquant un certain cancer de l’utérus. Vaccins destinés aux très jeunes filles, à celles qui avaient eu des rapports sexuels avant 20 ans, sans jamais, jamais évoquer les garçons. C’est bien connu, les très jeunes filles couchent avec le st esprit et elles chopent le papillomavirus en respirant l’air du soir. Pareil pour l’avortement, ça les éclate! Donc ben oui, c’est scandaleux de les informer, et même les concernées s’indignent, parce que elles ont appris qu’il fallait avoir honte, ne pas dire et se cacher. A quand une approche harmonieuse et belle de la sexualité des jeunes ! on est au 21è mais on pourrait être au 10è. L’humanité refuse le progrès
    Bon j’ai laissé un commentaire confus mais la conclusion (mine de rien) c’est que cette information devrait être bisexuée : à quoi ça rime d’informer les filles uniquement même si ce sont elles qui se font avorter. Elles en ont marre de toujours se retrouver face à elles seules, elles mêmes alors qu’il faut être 2 pour coucher. C’est vrai quoi à la fin ! pourquoi pas des cautères sur des jambes de bois ?

    • Skandal dit :

      Vous avez raison sur tout vous aussi mais vous me faites un procès d’intention.

      Ou ai je dit que « l’avortement, ça les éclate! » ?

      Ou ai je dit que « la pilule du lendemain c’est une espèce de bonbon. » ?

      Ou ai je dit que les garçons n’y étaient pour rien ?

      Vous me faites dire ce que je n’ai absolument pas dit donc je vais re-préciser :

      Ce qui me choque c’est le nombre de jeunes filles qui ont recours à ces méthodes, pas qu’elles y aient recours.

      Le communiqué de la SMEREP ne me semble ni honteux, ni culpabilisant et ne dit certainement pas que les filles doivent se cacher. C’est une information brute et peut être maladroite mais en aucun cas culpabilisante ou scandaleuse.

      De plus un communiqué ou même un billet de blog n’est pas fait pour aborder tous les sujets (le viol, les soirée alcoolisés, les capotes qui craquent etc…). Mais si voulez faire un billet, je me ferai un plaisir de le publier.

      Qu’il y ait un déficit d’information, d’éducation et de culture, c’est un fait et c’est quelque chose sur lequel il faut travailler. Pour les filles, comme pour les garçons d’ailleurs.

      Mais s’indigner qu’une mutuelle étudiante donne les chiffres me semble simplement hallucinant et tout à fait représentatif de notre Société ou l’émotion facile remplace l’analyse des causes et des conséquences.

      Les gens feraient de trouver des solutions plutôt que de s’indigner sans raison.

  4. Pangloss dit :

    Banaliser la contraception est une nécessité de santé publique quand les rapports sexuels sont eux-mêmes banalisés.

  5. ti suise dit :

    bonjour, voilà.. encore et tjs: éducation. Tellement de sujets Et de société (= nous, et vivre) la culture ? certes, ..ni m’empêcher de penser (d’y inviter) le paradoxe, ainsi tradition/monde contemporain (ai-je dit versus ?) et-dans tout plein d’x situations, ..politique etc.

    l’info / alors blog, posteurs (ici par ex; presse, médias..) échange & partage, parfois bien sûr de friser le sujet, ça ne mange pas d’pain, ainsi ce lien vu par hasard: « l’examen gynéco sur le côté », 20 Minutes,
    http://www.20minutes.fr/sante/1925467-20160918-france-decouvre-examen-gynecologique-cote

    le personnel / alors de l’émotion, des états d’âme évidement, aussi de l’opinion -exprimée, ou pas: si inanité d’une éventuelle réponse, ni modifie la solution,
    accompagnée du libre arbitre; on sait l’avis ‘influencé’, susceptible de.. changer, ou pas (cf. borné) et ainsi de suite, chacun sa personnalité, et sentiments !
    rien à justifier, en gnl, sinon par sympathie, ..la tête de la cliente ?!
    qql toubib à la case familiale, ma tata préférée (m’a élevé) était gynéco,
    les femmes.. humm.. complices, partenaires, camarades, collègues.. amie, frangine !
    fastoche ! de tout temps, ..aussi loin que mes souvenirs consentent,

    comprendre est-il excuser ? (accepter)
    qql chemin accompli, on ne peut le nier, ..la route est/reste longue,

    la pression, contrainte / qql physique par Newton, vu dans un autre contexte:
    « action = réaction »
    ..agression = résistance, autre loi,
    corrélation: quel est notre (nous, l’humanité; ici ‘occidental’) degré d’acceptation ?
    rebond, citer une appréciation perso: j’approuve (accepte) les manifs, le combat des Femen. Pourquoi.. y en a t-il d’autres ?! de contestations ‘féministes’, disons ‘grand public’.
    Le discours ? en gros: « prends ça dans les dents sale con ! »

    désolé de qql zig & zag, aussi étant un posteur tout-neuf, peut-être qql façon orientée, une manière de me présenter, ..puisque l’endroit semble bonnard..
    blogueur et posteurs bon esprit ni complaisant, propos en forme et fond,
    oui concerné.es, bout de glaçon émergé ? d’une masse d’exaspérations !
    impression: si la première est mauvaise c’est souvent la bonne,
    héhé.. et qql humour ! ni partisan,
    ..ah qql new Skandal’s billets en vue,

  6. ti suise dit :

    même pas un p’tit peu ?! c’est vrai on me le dit souvent.. comme j’ai cessé de répondre: lisez doucement (?) sinon pas en apnée.. non je plaisante, ni ça me désole (si, un peu) sachant que c’est à moi de faire qql effort (j’en fais !!) comme allonger le texte (ponctuation, espace, verbe-adjectif..)
    ..mais je m’égare..
    ce qui, (l’égarement) couplé avec mes x associations d’idées (je suis diagnostiqué HP, haut potentiel) participe à qql confusion.
    J’en suis désolé. (ni bégueule ni susceptible; mais on s’en tape !)

    Education. La base & l’axe de qql développement pour toute harmonie.
    (aussi la Confiance; mais chaque chose en son temps n’est-ce pas)
    Culture. Est-elle/peut-elle être un ‘frein’ au-développement.
    Paradoxe. (contradiction) De rester dans l’arbre, on se l’économisait,
    Egoïsme. Oui, 1) de la dénoncer (aïe.. gaffer mes travers!)
    2) ne pas -non plus- lâcher l’Affaire.
    La solidarité ?? non, « c’est les autres »,

    voilà en gros mon opinion, et pour qqls années (encore)
    et bien sûr: bonne journée camarades

    • Skandal dit :

      Je vais essayer mais sérieusement c’est chaud… Je ne vous ferai jamais de reproche sur l’orthographe (ce serait vraiment l’hôpital qui se fout de la charité) mais faut travailler votre forme si vous voulez que l’on comprenne le fond)

      Bonne journée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s