Du racisme, de la négritude, de la différence et de l’indifférence

J’ai rarement parlé de racisme. Probablement parce que ce sujet m’intéresse assez peu.

Mais bon, l’occasion faisant le larron…

D’abord, au sens scientifique du terme, il n’y a pas de race dans l’espèce humaine donc finalement le racisme n’existe pas et ceux qui voient les noirs/blancs/entrelesdeux/jaunes/rouges (rayez les mentions inutiles) comme inférieurs/supérieurs (rayez les mentions inutiles) pour la seule et simple raison qu’ils sont noirs/blancs/entrelesdeux/jaunes/rouges (rayez les mentions inutiles) ne sont pas raciste. Ils ont juste tort.

Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de différence. Cela veut dire qu’il est assez inutile et vain de faire un classement.

Exemple à la con : les jaunes sont plus petits que les blancs mais à l’inverse ils semblent avoir certaines facultés intellectuelles supérieures à celles des blancs.

En tant que libéral, je me contrefous royalement de la couleur des gens. Je me contrefous de leur religion. Le seul truc qui m’intéresse c’est ce qu’ils font.

Un noir/blanc/entrelesdeux/jaune/rouge (rayez les mentions inutiles) qui viole/tue/vole/escroque (rayez les mentions inutiles) est un sale noir/blanc/entrelesdeux/jaune/rouge.

Vous pouvez remplacer les couleurs par des religions, ça marche aussi)

Un noir qui serait également un connard est un connard avant d’être noir.

Un blanc qui serait terroriste est un terroriste avant d’être blanc etc…

J’ai tenté d’avoir une discussion sur la « négritude » et le racisme avec des gens qui écrivent « eux » pour désigner les blancs et « nous » pour désigner les noirs.

Pourtant je sais qu’on ne peut pas discuter sur tweeter mais bon, je suis bêtement laissé emporter.

Je ne vais pas vous refaire toute la conversation sur tweeter, cela n’a pas grand intérêt.

Qu’est-ce que la négritude : Ensemble de valeurs culturelles et spirituelles revendiquées par des Noirs comme leur étant propres ; prise de conscience de l’appartenance à cette culture spécifique. (Le terme de « négritude » est apparu peu avant 1935 sous la plume de Léopold Sédar Senghor, d’Aimé Césaire et d’Alioune Diop.)

Il existe donc, en 2016, des Français, probablement nés en France, probablement instruis à l’école publique Française qui, parce qu’ils sont noirs, estiment qu’ils possèdent des valeurs culturelles et spirituelles spécifiques aux noirs… Même s’ils n’ont jamais mis les pieds en Afrique ou dans un pays « noir ».

Il y a donc des gens qui pensent que, parce qu’ils sont noirs ils sont différents, culturellement et spirituellement (entre autre) des blancs.

Il y a donc des gens qui se définissent comme noirs et revendiquent une négritude, donc une culture spécifique, avant d’être Français.

Je n’ai pas grand-chose contre les gens qui se définissent par une couleur ou une religion avant de se définir comme citoyen d’une nation (Française), d’un peuple (Français), d’une région du monde (l’Europe de l’Ouest), d’une culture (Judéo-Chrétienne) et habitant d’un pays (La France) mais ils ne faut alors pas qu’ils s’étonnent que d’autre les voient comme des noirs (par exemple) avant de les voir comme des Français.

Ils ne faut pas qu’ils s’étonnent que d’autres les jugent comme des noirs avant de les juger comme des citoyens français.

Il ne faut pas qu’ils s’étonnent de se sentir « racisés » alors qu’ils se « racisent » eux même.

La réponse de ces gens-là est toujours la même à savoir que ce sont les autres qui sont racistes, les autres qui discriminent, les autres qui racialisent, bref, c’est de la faute des autres.

Par « les autres », comprenez les blancs.

Et quand vous tentez d’expliquer que dire « nous » (les noirs) et « eux » (les blancs) ne pousse pas « eux » (les blancs) à faire l’effort de voir « nous » (les noirs) comme des citoyens Français avant d’être des noirs, on (enfin « nous », enfin les noirs) vous expliquent que vous êtes ignorants.

Je ne sais plus si c’est clair…

En gros les noirs, qui se revendiquent noirs avant tout autre chose, reprochent aux blancs qui ne se revendiquent pas blancs, de voir les noirs comme des noirs avant tout autre chose.

Ce sont toujours les autres qui sont ignorants comme ce sont toujours les autres qui racialisent, ce sont toujours les autres qui ont tort, c’est toujours de la faute des autres, du système, de la Société.

Evidemment, vous pouvez remplacer « noir » par tout autre « minorité » visible ou invisible, ça marche aussi.

C’est étrange ces gens qui exigent d’être traités dans une forme d’indifférence mais qui ne cessent de mettre en avant leur soi-disant différence.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Du racisme, de la négritude, de la différence et de l’indifférence

  1. René de Sévérac dit :

    « il n’y a pas de race dans l’espèce humaine »;
    certes le pouvoir nous dit que les races n’existent pas.
    Je m’étais arrêté au principe qu’il n’y avait pas de hiérarchie; mais si Hollande nous dit que les races (fussent-elles déclarées égales) n’existent pas, il n’y a plus qu’à récrire les dictionnaires …. d’autant que dans la « religion des Droits de l’Homme » (« aimes ton lointain plus que ton prochain ») le péché de blasphème a été réintroduit !
    A mes douze petits enfants, je dis « vous êtes de ma race » !
    Et pourtant mes enfants ont convolé avec un Anglais, un Breton, un Mauricien (blanc) rt une Espagnole. On a fait tout pour se métisser … sans exagération.

    PS j’ai fait de la peine à Nathalie MP. Mais ça s’est arrangé !

  2. La race est une catégorie taxinomique : le but est un classement des populations selon des critères observables évidents. Le racisme applique à ce classement une échelle de valeur, qu’on peut considérer comme erronée.
    Cependant, cela ne se réduit pas à savoir si un homme est un con avant d’être un noir ou un blanc.
    L’étude du génome humain permet de mettre en évidence des différences entre groupes humains qui rappellent la notion de race. Exemple : à partir d’un échantillon d’ADN, un scientifique américain a pu déterminer avec succès le profil racial d’un suspect dans une enquête criminelle.
    D’autre part, il existe des différences génétiques parfaitement identifiée entre groupes humains. Pourquoi donc les populations d’Afrique de l’est (Kenya-Ethiopie) fournissent-elles des champions de course de fond ? Parce que leur génétique leur confère une supériorité en la matière qui est inégalable. Le bât blesse la morale universaliste lorsqu’on passe à l’étude de l’intelligence, et pourtant les capacités intellectuelles sont déterminées génétiquement tout autant que l’aptitude à tel ou tel effort physique. Pourquoi en irait-il autrement ? Les résultats sont très politiquement incorrects : le QI moyen des populations originaires d’Afrique est très faible, alors que celui des asiatiques est le plus élevé au monde. Résultat pratique : les Noirs américains jouent au basket, les Coréens ont Samsung.
    Les juifs ashkénaze présentent un QI moyen très élevé, et le fait est qu’ils sont sur-représentés parmi les prix nobel, puisqu’ils fournissent 25% des lauréats dans les disciplines qu’on peut juger objectivement (physique-maths etc…).
    Cela ne préjuge pas du fait que les individus peuvent être sympathiques individuellement quelle que soit leur origine, mais il y a bien quelque chose qui ressemble beaucoup à la notion de race et qui est fondé scientifiquement.

    L’article de Science et Avenir que vous citez est biaisé idéologiquement. Dire que les humains n’organisent pas leur reproduction est totalement faux. Au contraire, beaucoup de populations sont très regardantes en ce qui concerne les mariages. Allez expliquer à un Arabe que sa fille doit se marier avec un Noir, vous allez comprendre le problème. Les seuls qui pensent que tout le monde peut se reproduire avec tout le monde sont les gauchistes libéraux, et ils ne l’appliquent pas à eux-mêmes pour la plupart. Ce n’est pas parce qu’il n’y pas de règles écrites en la matière que la sélection génétique n’existe pas.

    Le racisme stupide consiste à penser que parce qu’un individu appartient à tel ou tel groupe, il est nécessairement bon ou mauvais, ami ou ennemi. C’est évidemment une connerie. Mais il est tout aussi stupide de nier les différences qualitatives objectives entre groupes humains, même si cela remet en question les dogmes égalitaristes.

    • Skandal dit :

      « Dire que les humains n’organisent pas leur reproduction est totalement faux.  »

      Je ne suis pas aller jusque là. Je n’ai cité que le fait que, scientifiquement, la notion de race n’existe pas chez l’humain.

      Evidemment que les humains organisent leur reproduction.

      Il n’a jamais été question de nier les différences objectives.

      Le sujet de mon billet n’est pas de décrire les différences entres les gens et de les expliquer

      Je suis d’ailleurs « étonné » que vous ne reteniez que cela. Deux commentaires et les deux me parlent de « l’existence » des races…

      Le sujet du billet c’est de dénoncer le fait que ceux qui se disent victimes de racisme ou de discrimination sont aussi ceux qui racialisent tout et n’importe quoi.

      • Je comprends votre étonnement : vous n’êtes authentiquement pas raciste. Ceux qui se disent victimes du racisme racialisent tout pour la simple et bonne raison que c’est un biais parfaitement compréhensible par tous. Leur mensonge est qu’ils ne sont pas victime du racisme des blancs, mais de leur propre bêtise, laquelle est, à un certain point, racialisable – c’est du moins mon opinion.
        Les blancs ne sont que très modérément racistes : ils sont toujours prêts à voir d’abord l’individu avant la communauté à laquelle celui-ci appartient, et c’est justement ce que les divers ne nous pardonnent pas.

        • Skandal dit :

          Exactement !!

          « Les blancs ne sont que très modérément racistes ».

          C’est aussi ce que je pense. Oh bien sur il y a souvent ce « racisme » de comptoir du café du commerce mais ce « racisme » n’a aucune influence, ce « racisme » n’est pas méchant et ce « racisme » disparaît une fois le comptoir quitté.

          Mais le racialisme de beaucoup de non-blancs et même de blanc qui rentrent dans ce jeux (je pense à SOSRacisme, aux indigènes de la république, à Rokhaya Diallo même si elle est loin d’être la pire, à tout ceux que j’ai pu lire sur twitter) est réellement dangereux car intellectuellement justifié.

          « Leur mensonge est qu’ils ne sont pas victime du racisme des blancs, mais de leur propre bêtise, laquelle est, à un certain point, racialisable – c’est du moins mon opinion. »

          Je suis relativement d’accord avec cela.

      • Normal que Paul réagisse comme cela puisque votre première phrase est une affirmation erronée. Ce que vous dites après est intéressant (même si je suis en désaccord sur certains points) mais on ne peut oublier votre introduction !
        « Au sens scientifique du terme »… quels scientifiques ? Khan, Lewontin, Langaney,.. ? La question de leur neutralité idéologique ou de leur bonne foi peut se poser, au même titre que celles de certains grands scientifiques européens qui défendaient la notion de « génération spontanée » ou « de terre plate » au nom de la science !….
        Vous colportez ainsi, en étant persuadé de bien faire je le sais (car vous et moi avons cela en commun, il me semble, c’est de ne pas être des idéologues de mauvaise foi et de surtout nous attacher à la vérité et au bon sens), une escroquerie scientifique idéologique, tout comme peut l’être la notion de foyer unique de l’humanité en Afrique, défendue un temps par Coppens (j’écris un temps car il est en train de modifier son approche avec les récentes découvertes de squelettes humains un peu partout sur la planète).
        Je ne vais pas tout expliquer ici, depuis le temps que je veux faire un billet là-dessus !!!… mais dès que vous aurez deux minutes, lisez ceci :
        http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/race-et-civilisation-la-fin-de-l-49315
        et cela (le suivi des haplotypes est intéressant) : http://lemondeactuel.angelfire.com/article/lesraceshumaines/Races_humaines_types_humains_partie_4_sur_7.htm
        Je ne vous parle même pas de médicaments élaborés spécifiquement pour certaines races (Bidil) ou de certaines précautions à prendre en fonction de la race (comme le Crestor et les effets secondaires sur les asiatiques, cf. le précautions d’emploi sur ce lien d’un site gouvernemental
        http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=68479386&typedoc=N).
        il y aussi de nombreux articles parus dans des revues reconnues telle que La Recherche.
        Pour faire simple, ce n’est pas parce que vous n’arrivez pas à faire une réelle distinction entre le jaune poussin et le jaune moutarde que vous devez nier l’existence des couleurs primaires…
        Et admettons, ce n’est pas le cas mais admettons que les races n’existent pas d’un point de vue génétique par quel mystère il ne serait pas valables d’utiliser des critères phénotypiques en biologie ??!!… Il y a à ce sujet un très bon texte d’Alain de Benoist :
        http://www.bvoltaire.fr/alaindebenoist/lantiracisme-sans-races-ca-va-etre-complique,33175
        Et si la génétique a le dernier mot alors pourquoi ceux qui se basent sur elle pour nier l’existence des races sont les mêmes qui se contre-balance de la génétique quand on aborde les notions de genres sexuels ??!!!… Là aussi, nous avons une belle escroquerie idéologique en expliquant qu’un concombre peut se sentir poireau !!!… Un homme est XY et une femme XX. Le reste (trans, klinefelter,…) n’est qu’idéologie et/ou pathologie (génétique ou psychique)…

        • Skandal dit :

          Imaginons que les articles que vous citez ne sont pas plus subjectif que les miens et qu’il y a effectivement des races.

          Ce dont je me contrefous en réalité pas mal.

          Cela ne répond en rien au propos de mon billet. 🙂

        • « Ce dont je me contrefous en réalité pas mal. »
          Vous avez tort car il faut toujours se soucier, avant toute chose, de la vérité.
          Des élites qui mentent à un peuple et, à force de propagande (scientifique et politique), un peuple qui se ment à lui-même ne peut relever les défis du monde !
          Le fait qu’il y ait des races et que celles-ci soient liées à un territoire remet en cause la géopolitique actuelle, interroge sur la présence des français en Nouvelle-Calédonie ou dans les Caraïbes (colonies par seuls intérêts stratégiques et économiques),…
          Vous parlez de négritude… en quoi une guyanaise comme Taubira est européenne voire française ?… en quoi un Kanak est européen et français ?… Géographiquement parlant, la Guyane et la Nouvelle-Calédonie ne sont pas en Europe !!!…
          Pour ma part, je leur donnerai leur indépendance sur le choix à tous les DOM-TOM !!!
          Parce que j’habiterai plusieurs années au Japon, cela ferait de moi un japonais ?!!!… Un suédois serait sénégalais ?… absurde.
          On voit des noirs avant de voir des français parce que visuellement parlant, c’est la réalité. Et il n’y a aucun racisme là dedans.
          Les noirs qui revendiquent leur négritude, leur « black music » (vous imaginez vous un chanteur revendiquant sa « white music » ??!!!… on pense directement au KKK tellement nous sommes endoctrinés par l’idéologie anti-raciste !),… jouent ensuite les victimes racialisées parce qu’ils ont tout compris à la connerie occidentale.
          Il y a donc en France, et en Occcident en général, un vrai problème lié aux races et aux cultures (comme le titre d’un des livres de Lévi-Strauss) et ce malaise lié à des cohabitations pas très heureuses est une vraie problématique qui pèse sur tous les autres sujets majeurs que doivent résoudre les politiques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s