Violence légitime

Rebelote à la CGT. Deux semaines après la diffusion d’une première affiche polémique contre les forces de l’ordre, le syndicat a remis le couvert ce dimanche. Le syndicat Info’com de la CGT (salariés de l’information et de la communication) a publié une affiche « Loi travail, stop à la répression ! » sur laquelle on voit des policiers marcher sur un sol maculé de rouge faisant penser à du sang. (source)

Savez-vous pourquoi les Etats/Nations ont inventé le droit, la justice et les tribunaux ? Pour que les « citoyens » ne se fassent pas justice eux même, pour « réguler » l’ordre et pacifier la Société.

Quoi qu’on pense de la justice française (pour ma part je la trouve injuste, politique et globalement incompétente), la justice « étatique » est un des fondement structurel de notre Société et elle est souvent ce qui fait la différence entre la civilisation et le grand n’importe quoi.

Pour ce faire, nous avons donné le monopole de la violence légitime à l’Etat qui est, en échange d’une forme de soumission à son autorité, chargé de nous protéger.

En échange d’une soumission et d’une partie de nos impôts…

Je passe rapidement sur le fait que cet Etat, dirigé par des incompétents, est globalement incapable de nous protéger et de faire régner une forme de justice. Les chiffres de la délinquance en attestent.

Bref, en votant, en acceptant de donner une (faible) légitimité à un gouvernement et à un Etat, nous acceptons que seul la police (et éventuellement l’armé) puisse utiliser la violence physique pour faire respecter la loi, l’ordre, la justice et ainsi pacifier la Société.

Il est donc normal que des manifestants violents se prennent des coups de matraque et même si je regrette les dommages collatéraux, les victimes « non violentes » (ceux et celles qui ne sont pas des « casseurs »), sont des êtres, à priori, intelligents et responsables et elles connaissent les risques.

C’est pour cela que l’affiche de la CGT, un syndicat qui ressemble plus à une mafia, est ignoble et justifie quelque part les violences des fascistes que sont les « casseurs », les « black block » et autres révolutionnaires de bac à sable.

Les petite fiottes de nuit debout qui se plaignent des « violences policières » devrait aller faire un tour en dehors des beaux quartier de Paris et aller voir comme cela se passe ailleurs (et comment cela devrait se passer en France).

Je suis d’ailleurs étonné que ces pathétiques Che Guevara de salon se plaignent de la police quand elle fait son travail mais ne disent rien quand cette même police laisse des hordes de sauvages et de barbares venus de banlieue saccager Paris…

Je suis d’ailleurs extrêmement étonné qu’en période d’état d’urgence la police tolère ce rassemblement… Cela pourrait donner des idées aux terroristes.

En ce qui me concerne, je trouve que nuit debout est un mouvement de petit bourgeois parisiens qui veulent jouer aux révolutionnaires et « changer les choses » mais pas pour eux, pour tous les autres.
La vacuité intellectuelle de leurs discours en dit long sur l’état d’inculture et d’ignorance de la jeunesse française.

La police française est globalement extrêmement peu violente et tolérante et l’affiche de la CGT est une insulte à ceux qui risquent leur vie pour nous protéger et qui depuis plusieurs mois travaillent nettement plus (pour un faible salaire) que les syndicalistes mafieux de ma CGT et les petits glandeurs bobos parisiens de nuit debout.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Violence légitime

  1. Popeye dit :

    il suffit de constater le nombre des blessés dans les forces de l’ordre.

    Et quand on voit comment ils sont protégés, soit les lanceurs de pavés ont lancé de telles quantités sans trop viser que statistiquement on obtient ces dommages. Soit les lanceurs de pavés visent pour blesser, estropier, mutiler. Et si ça tue, ils n’en seront pas plus gênés que ça.
    Le flic est un ennemi de classe, un valet du capital, un chien, un sous-homme. Ah non, le dernier terme n’appartient pas au champ lexical du totalitarisme qui anime nos veilleurs debout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s