Quand l’état islamique prend exemple sur la fonction publique française

Daesh a connu des jours « meilleurs ». L’organisation djihadiste, touchée au portefeuillepar la réduction de son territoire et les campagnes de la coalition contre ses sources de revenus comme le pétrole, est contrainte depuis plusieurs mois de se serrer la ceinture, ainsi que ses combattants. Les djihadistes se voient ainsi imposer baisses de salaire, hausses d’impôts et une réduction drastique de leur train de vie en général, qui aurait porté un coup au moral des troupes.

Conséquence de ce coup porté au moral des djihadistes, ceux-ci auraient même recours à de faux certificats médicaux pour éviter d’aller combattre, d’après un rapport publié vendredi dernier dans la revue Sentinel du Centre de combat du terrorisme (CTC) américain, qui affirme que l’organisation djihadiste peine à trouver des « combattants valables ». Daesh aurait ainsi, dès le mois d’octobre dernier, déclaré une amnistie pour les déserteurs, dans l’espoir d’étoffer ses troupes. (source)

Ça m’a fait rire…

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s