Liberté et politique fiscale

Comme je l’ai déjà dit La fraude fiscale, c’est pas bien. Tout le monde (ou presque) sera d’accord.

Le blanchiment d’argent c’est encore pire.

Mais de quel droit les gens qui prétendent nous gouverner pointent ils du doigt les « paradis fiscaux » et les considèrent pratiquement comme des états criminels ?

Nos ministres sont ils exemplaires au point d’être intellectuellement autorisés se critiquer les lois fiscales d’un pays démocratique et souverains ?

Je rappelle en passant que la majorité des ministres du gouvernement Hollande ont été condamnés par la justice.

De quel droit les donneurs de leçons professionnels et les indignés à géométrie variable critiquent ils les lois fiscales des autres ?

Expliquez moi pourquoi un pays n’aurait pas le droit d’appliquer une faible fiscalité ?

Expliquez moi en quoi la fiscalité confiscatoire française est « mieux » que la fiscalité panaméenne ?

S’il existe des « paradis fiscaux » c’est à dire des endroits ou les citoyens peuvent utiliser la plus grande partie de l’argent qu’ils gagnent, c’est qu’il y a des enfers fiscaux.

Je rappelle qu’en France, entre l’argent que l’entreprise verse (le super brut) et l’argent que le salarié touche (le net) l’État prélève presque 60%. Et après ça, il reste l’IR.

Je comprends donc les gens qui trouvent que se faire voler prélever plus de 60% de son travail (parfois 80% pour les plus gros salaires) est

Les pays sont libres d’appliquer la politique fiscale qu’ils veulent. Dans un sens ou dans l’autre.

Et il est intellectuellement malhonnête de s’en prendre à ceux qui veulent attirer les investisseurs par une faible fiscalité plutôt que par d’autre paramètres.

Et puis on devrait aussi se poser une autre question : Pourquoi les gens et les entreprises fraudent ils ?

La fiscalité française est elle trop élevée et injuste ? Les citoyens/contribuables sont ils injustement privé du fruit de leur travail ? L’Etat prélèvent ils trop ? etc…

Comme par hasard, il y a beaucoup moins de fraude fiscale en Suisse, au Luxembourg, en Hollande, en Finlande ou à Hong-Kong…

Et comme par hasard ces pays ont aussi un chômage faible, une économie plus dynamique que la nôtre, une population globalement plus heureuse etc…

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Liberté et politique fiscale

  1. Popeye dit :

    juste un détail :
    dans « … entre l’argent que l’entreprise verse (le super brut) et l’argent que le salarié touche (le net) l’État prélève presque 60%. Et après ça, il reste l’IR. … »
    Entre le coût total employeur et le net employé, on trouve les organismes sociaux (sécurité sociale, à savoir assurance maladie, contributions aux allocations familiales, cotisations aux organismes de retraite par répartition, assurance décès invalidité etc…, et cotisations à Pôle Emploi)
    Une fois ce lion servi, c’est la lionne qui prélève sa dime. C’est là que se trouve la ponction de l’Etat au sens strict. Avec l’IRPP mais surtout la TVA.

    Un petit calcul de coin de tables. Un couple de deux jeunes cadres du privé à 2200 net par mois chacun, sans enfant, n’ayant pas encore acheté sa résidence principale, coûte en tout 96 000 à leurs employeurs. Ils en voient passer 52 800 sur leurs fiches de paye (les organismes sociaux en prennent 45%…)
    A la louche, IRPP, taxe d’habitation et redevance : 5 000 euros
    Comme ce sont des fourmis qui veulent acheter vite fait leur résidence principale, qu’ils ont la tête sur les épaules, ils pêtent les scores d’épargne et sont à 20% de taux d’épargne. Ce qui fait qu’avec ce qu’ils ont consommé, on rajoute une louche de 6 à 7000 euros de TVA.

    reste : pas grand chose…

    • Skandal dit :

      Jusqu’à preuve du contraire, la sécu, les allocs, la retraite etc… sont gérées par l’Etat, donc c’est l’Etat….

      Je me suis renseigné, si je cotisais moi même à une assurance maladie privée et à une retraite privé, je serai non seulement aussi bien couvert que n’importe qui, j’aurais en plus une probabilité bien plus forte de toucher une retraite, je pourrais mettre de coté pour mes futurs enfants et en plus il me resterait encore de l’argent en plus pour vivre.

      La dessus, l’Etat prélèverait pour payer les routes et la police.

      C’est quand même bizarre qu’une entreprise privée arrive à faire aussi bien la Sécu pour moins cher et qu’en plus elle fasse des profits…

      Je le répète, le problème ce n’est pas le poids des taxes et impôts, c’est la façon pathétique et scandaleuse avec laquelle ils sont gérés et utilisés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s