Michel Onfray : « Houellebecq a raison »

À la veille de la parution de son livre « Penser l’islam » en Italie, le philosophe a accordé un entretien au « Corriere della Sera ». Extraits en avant-première.

PAR

« Le débat en France n’est plus possible. » C’est ce qu’avait affirmé Michel Onfray en novembre dernier pour justifier le report de la parution de son livre Penser l’islam, chez Grasset. Accusé par les uns d’islamophobie et par d’autres d’être récupéré par les djihadistes, le philosophe athée avait en effet jugé qu’« aucun débat serein » n’était plus possible sur le sujet. À l’occasion de la parution de l’ouvrage en Italie vendredi 5 – il sortira finalement dans l’hexagone en mars – Michel Onfray a accordé une interview au Corriere della Sera.

« Je trouve sidérant que notre élite journalistique et mondaine, intellectuelle et parisienne, si prompte à traiter de sexiste quiconque refuse d’écrire professeure ou auteure, n’ait rien à dire au viol de centaines de femmes par des hordes d’émigrés ou d’immigrants, comme on ne dit plus, car le politiquement correct impose migrants », répond-il alors que le journaliste lui demande quelle a été sa réaction aux agressions sexuelles du 31 décembre, à Cologne. « La France a renoncé à l’intelligence et à la raison, à la lucidité et à l’esprit critique. Houellebecq a raison : nous vivons déjà sous le régime de la soumission. »

Un chef de guerre sans testostérone

Interrogé sur le terrorisme islamiste, le philosophe répond que « la responsabilité des décennies de bombardements occidentaux » et celle d’une « attitude belliqueuse de l’islam ancrée dans le Coran » ne s’excluent pas. « L’occident a tué 4 millions de musulmans depuis la première guerre du Golfe et le Coran invite à la guerre contre les infidèles. Ce mélange détonnant produit la situation dans laquelle nous nous trouvons. » Un islam de la paix et un islam de la guerre trouvant également leur justification dans le Coran, peut-on espérer une victoire de l’islam de la paix ? Onfray n’y croit pas. « On ne fait la paix qu’en la voulant et on ne la fait qu’avec nos ennemis, répond-il. La France fut la patrie des Droits de l’homme, mais elle ne l’est plus, la France fut la partie de la paix perpétuelle avec l’abbé de Saint-Pierre (dont Kant s’inspire), mais elle ne l’est plus, la France fut la patrie du pacifisme avec Jaurès, mais elle ne l’est plus. Cette même France pourrait prendre l’initiative d’une grande diplomatie et d’une conférence mondiale pour la paix. Mais je n’y crois pas. » Et d’ajouter : « François Hollande n’a aucun charisme international et il n’a pour seule perspective que d’être réélu. Or, la testostérone du chef de guerre est hélas ! un argument électoral. »

« Je suis un homme seul et sans parti »

Interrogé sur la faiblesse actuelle d’une civilisation occidentale « à bout de force » face à un islam qui progresse en Europe, Michel Onfray répond : « Notre civilisation judéo-chrétienne est épuisée, morte. Après deux mille ans d’existence, elle se complaît dans le nihilisme et la destruction, la pulsion de mort et la haine de soi. Elle ne crée plus rien et ne vit que de ressentiment et de rancoeur. L’islam manifeste ce que Nietzsche appelle une grande santé : il dispose de jeunes soldats prêts à mourir pour lui. Quel occidental est prêt à mourir pour les valeurs de notre civilisation : le supermarché et la vente en ligne, le consumérisme trivial et le narcissisme égotiste, l’hédonisme trivial et la trottinette pour adultes ? »

Onfray, président en 2017 ? s’enquiert le Corriere della Sera. « C’est impossible, répond le philosophe. Je suis un homme seul et sans parti, sans argent et sans réseaux. Mais pire, je suis un homme d’éthique et de conviction, ce qui est contradictoire avec l’exercice d’une campagne présidentielle où le mensonge et la démagogie font la foi. » Président peut-être pas, mais Michel Onfray annonce tout de même à la presse italienne qu’après la parution de Penser l’islam et d’un livre politique, Le Miroir des alouettes, il allait bientôt créer son média indépendant. « Pour économiser, précise-t-il, la bêtise médiatique française. » (source)

J’aime bien ce type. Je ne suis pas toujours d’accord avec lui, notamment sur l’économie à laquelle il ne comprend absolument rien mais comme je ne comprends rien à la philosophie (et qu’en plus cela m’intéresse peu), ça compense…

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Michel Onfray : « Houellebecq a raison »

  1. Paul Fortune dit :

    Onfray est intéressant, mais il a toujours un train de retard, et il en rajoute une couche dans la posture de l’athée qui attend tranquillement la fin. L’occident produit encore du nouveau, il n’y a qu’à voir le développement d’internet ces 15 dernières années, qui est une révolution presque aussi importante que l’imprimerie pour la circulation de l’information. Nous avons un problème crucial, c’est la démographie, il a raison de le souligner. Mais invoquer Nietzsche, c’est à mon avis la marque de fabrique des éternels puceaux du réel. Je pense qu’au fond, s’il y a bien quelqu’un qui ne veut pas se battre, c’est bien lui, posture typique d’intellectuel qui se prétend « au dessus de la mêlée » pour éviter d’avouer qu’il est lâche.

    • Skandal dit :

      Je suis relativement d’accord avec vous…

      Lâche, je ne crois pas qu’il le soit. Il dit quand même beaucoup de chose, face à des politiques, face à des journalistes, que peux de gens « médiatiques » osent dire.

      Maintenant, se revendiquant pacifiste, il ne prendra pas les arme c’est certains.

      Néanmoins, je suis d’accord avec lui pour dire que l’occident a perdu ou est entrain de perdre la bataille intellectuelle. Ce qui se passe à Calais, ce qui s’est passé à Cologne (et un tas d’autres choses)en est la preuve.

      Il reste, pour moi, un des types les plus intéressant et divertissant à regarder à la télé.

    • Dahu dit :

      J’ai aussi foi en l’Occident, le vrai. Mais pas celui du supermarché ni du Vatican. J’aime me référer à ce texte de Xyr (qui fut un blogueur très actif il y a quelques années):

      « C’est cette aptitude à penser le monde de manière dynamique et à le vivre comme tel qui nous sauvera encore et encore. C’est pourquoi toute vision figée est vaine en ce qui nous concerne. Ceux qui passent des nuits blanches à bricoler un système parfait, à tenter de mettre au point un mode d’emploi qui aurait pour vocation de régir ad vitam æternam la vie des peuples de l’Ouest sont à côté de la plaque. Nous ne sommes pas des êtres du désert. Nous n’avons pas besoin d’un texte nous commandant ce qu’il faut manger et ce qu’il ne faut pas manger. Nous ne pouvons pas nous mettre à genoux, nous tourner dans une direction et attendre tantôt le bâton tantôt la carotte. Ce n’est pas nous. Ce n’est ni comme cela ni pour cela que nous marchons.

      Nous reviendrons toujours de tout, parce que nous sommes faits pour ça. Nous sommes les héritiers d’un trésor qui n’existe pas encore. Nous ne craignons pas les ténèbres, nous les embrassons pour mieux gravir les premières marches qui mènent au paradis. Cette façon d’être si particulière constitue notre génie. Une auto-métempsychose permanente qui confine à l’immortalité, à l’invincibilité. Elle nous est propre, et très peu sont capables de la comprendre. Notre mélodie est une cacophonie aux oreilles du monde, et personne ne peut la réduire au silence, car elle sonne comme une énigme. Notre civilisation est là pour pousser les autres dans leurs derniers retranchements. »

      http://www.pvr-zone.ca/foi_occident.htm

      • Skandal dit :

        J’aime bien Xyr mais je ne serai pas aussi « optimiste » que lui pour cette raison : « très peu sont capables de la comprendre ».

        Mais si on se recentre sur la France, je pense que nous avons pris énormément de retard sur presque tous les points (sociaux, économiques, technologiques, scientifiques, culturels etc…).

        Et je ne parle même pas de cette forme de dictature de la pensée exercé par l’oligarchie au pouvoir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s