Les grands échecs de l’Etat français stratège industriel…

Article de Par Jean-Jacques Netter de L’Institut Des Libertés

Source

[…]

Bercy défend « sa bonne gestion » alors que la France a de moins bons résultats que ses voisins européens. En France, L’incertitude grandissante pourrait stopper une reprise encore fragile ( progression de 0,4% du PIB au T4 2015). En plus d’être le seul pays européen où le niveau de chômage ne baisse pas, la France est obligée d’étaler au grand jour les échecs de sa stratégie industrielle.

Areva, dans le nucléaire, dossier piloté depuis l’Elysée devait être un des grands succès industriels de l’Etat qui font la gloire de l’Etat stratège. Il va falloir remettre 5Md€ dans la société après la très mauvaise gestion d’Anne Lauvergeon. Cela n’empêche pas Philippe Varin d’être très satisfait alors que les actionnaires minoritaires ont perdu la quasi totalité de leur investissement.

Le sauvetage de Vallourec nécessitera également une augmentation de capital de 1 Md€. Curieusement on trouve dans les deux cas des conflits d’intérêt préoccupants.

Philippe Crouzet, le président de Vallourec est l’époux de Sylvie Hubac ancienne directrice du cabinet du Président de la République….Olivier Fric, négociant, consultant et intermédiaire sur l’affaire Uramin est l’époux à la ville d’Anne Lauvergeon ancienne président d’Areva….

Air France qui devrait comme toutes les compagnies aériennes du monde, profiter de la baisse du prix du pétrole et voir ses marges bénéficiaires augmenter ne sera pas en mesure de le faire. Les syndicats sont là pour l’en empêcher avec la complicité d’un Etat actionnaire qui n’a pas le courage de prendre les bonnes décisions.

En Italie, le chômage recule depuis un an. La récession est terminée. Rappelons une fois de plus que cela est le résultat de décisions courageuses prises et appliquées par Matteo Renzi le Président du Conseil. 

L’Europe en général est prise dans un irrésistible processus de faiblesse et de lâcheté, pratiquement dans tous les domaines. Le denier indice PMI composite est en baisse pour janvier. 

[…]

Les banques européennes sont en recul de 17% depuis le début de l’année.

Celles qui ont particulièrement souffert sont les banques italiennes car elles portent encore 350Md€ de créances douteuses ce qui représente 22% du PIB italien.

Le plan de sauvetage mis en place par le gouvernement a été difficile à mettre en place car l’Europe a refusé à l’Italie ce qu’elle avait accordé à l’Espagne et à l’Irlande. Il s’agit d’un exemple de plus du dysfonctionnement de la machine européenne…

Parmi les banques italiennes concernées figurent : Banca Monte dei Paschi di Siena,Unicredit,Intesa San Paolo,Banco Popolare Emilia Romagnia,UBI Banca,Banca Popolare di Milano,Banco Popolare Emilia Romagna,Banca Carige, Banca Popolare di Vicenza…

Les banques chinoises seraient aussi selon certains hedge funds à la veille d’une crise. Le niveau de créances douteuses serait astronomique alors que les banques chinoises sont massivement sous capitalisées.

Compte tenu des montants très importants empruntés en dollar, une poursuite de la dévaluation du Yuan les mettrait dans une situation intenable. Parmi les banques chinoises concernées figurent : ICBC, Bank of China, Agricultural Bank of China,Bank of Communications, Citic Bank, China Minsheng Banking Group.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les grands échecs de l’Etat français stratège industriel…

  1. amike dit :

    Il y a tout de même un paradoxe : Comment se fait-il que la France aille de plus en plus mal depuis 40ans, alors que ses dirigeants et son élite sont devenus de plus en plus libéral ?
    – Giscard était plus libéral que ses prédécesseurs.
    – Il n’existe aucun Premier ministre qui ne fut foncièrement interventionniste, nationaliste et franchouillard depuis 40ans.
    Aucun n’a fait le Grand soir, mais tous ont apporté leur pierre libérale.

    La terre est mauvaise ou le paysan ne sait pas l’amender ?

    • Skandal dit :

      Vous vous trompez totalement. Il n’y aucun libéraux en France (ou si peux….).

      Éventuellement, on trouve une forme de libertarianisme de gauche dans les concepts « sociétaux » mais c’est tout.

      « L’élite » n’est absolument pas plus libérale depuis 40 ans. C’est factuellement faux.
      Ce sont des adeptes du capitalisme de connivence, soit l’opposé du libéralisme.

      Mais je comprends que vous vous trompiez, l’oligarchie médiatico politique française, qui est keynésienne et étatiste donc socialiste, fait tout pour accuser un libéralisme qui, en France, n’existe pas.

      Les patrons que vous croyez libéraux s’achètent des journaux et des chaines de télé. cela n’a rien a voir avec le libéralisme, c’est du capitalisme de connivence.

      « Il n’existe aucun Premier ministre qui ne fut foncièrement interventionniste, nationaliste et franchouillard depuis 40ans. »

      Vous plaisantez là ??? Ils interviennent partout tout le temps ! Dans toutes les grandes entreprises (Areva, EDF, Bouygues, Orange, Renault, Peugeot, Alstom etc…), dans votre vie privé, dans ce que vous manger, ce que vous pouvez faire, dire, penser, ce que vous dépensez etc…

      La France est le pays le moins libéral d’Europe et de l’OCDE.

      Sérieusement, comment pouvez dire que l’Elite est de plus en plus libérale ?

      Les grands patrons réclament systématiquement les aides de l’Etat. Ils réunissent dans un syndicats qui se finance en volant les contribuables français. Les banques demandent à l’Etat de les sauver. Les grands patrons viennent tous du même moule keynésien/étatiste de l’ENA ou de polytechnique et quelles sont leur solutions ? Plus d’aides, plus d’État, plus d’interventionnisme.

      Un pays parfaitement libéral aurait 0% du PIB en dépense publique.
      Un pays parfaitement communiste aurait 100% du PIB en dépense publique.
      La France a 57% du PIB en dépense publique….

      La France est le pays développé avec le record dans pratiquement tout les domaines qui définissent le socialisme-étatique-keynésien (donc l’opposition parfaite au libéralisme) : Nombres de fonctionnaires, pression fiscales, dépense publique, nombres de lois, de règles, de normes, liberté économique (73ème place, derrière le Rwanda…), manipulation monétaire et manipulation des taux (la BCE n’est pas une institution libérale) etc…

      Vous prenez tous ces paramètres (qui définissent le degré d’antilibéralisme d’un pays) et voius regardez leurs évolution depuis 40 ans et vous aurez votre réponse : la France est de plus en plus socialo-keynésienne donc de moins en moins libérale. Son « élite » politique n’a jamais été libérale, son « élite » économico-financière n’est pas libérale et se vautre dans le capitalisme de connivence,

      En revanche, la population devient de plus ne plus libérale. Avec le nombres de personnes allant étudier et travailler à l’étranger et apprenant autre chose que la propagande socialo-étatiste que des mythomane comme Piketty tentent de perpétuer, les gens commencent tout juste à se rendre compte des méfaits incommensurable du socialisme collectiviste en France.

      Les libérés de la sécu, les créateurs de start-up, les indépendants spoliés par le RSI etc…

      S’il vous plait ! Ne tombez pas de la piège de « l’élite » oligarchique, ne tombez pas dans l’ignorance crasse de la gauche et faites la différence entre libéralisme et capitalisme de connivence.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s