Gauche/Droite, le mensonge…

J’ai retrouvé un lien menant à cet article de Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, daté de février 2011.

J’aime cet article car même s’il est paru dans une revue qui semble plutôt éloignée de mes convictions économico-sociales, il prouve ce que je dis depuis très longtemps, à savoir que la France est dirigée et « contrôlée » par une oligarchie qui transcende très largement l’obsolète clivage gauche/droite.

Lisez l’article.

J’écoute régulièrement « on refait le monde » sur RTL. Je trouve que c’est une des rares émissions à proposer une telle diversité d’intervenants même si se sont souvent les mêmes qui reviennent et pas toujours les meilleurs, au moins il est possible d’entendre les avis de personnes aux obédiences politiques diverses.

Le seul truc qui m’agace c’est la qualité intellectuelle de certains intervenants réguliers qui n’ont clairement rien à dire, qui ne connaissent rien à rien et qui ne font que verbalement vomir leur idéologie à chaque fois (je pense en particulier à Rokhaya Diallo, à Clémentine Autain ou à Elizabeth Levy qui me gonfle de plus en plus).

Bref, j’entends souvent tous ces gens parler de politique de gauche et de politique de droite. Les crypto-fascistes de l’extrême gauche genre Clémentine Autain expliquer qu’Hollande fait une politique de droite ou des sarkophiles conservateurs genre Denis Tillinac dire qu’Hollande mène une politique trop à gauche.

La réalité c’est qu’hormis quelques détails, Hollande mène la même politique de Sarkozy qui menait la même politique que Chirac qui menait la même politique que Mitterrand.

Depuis Tonton, tous les présidents mènent, à epsilon près, la même politique socialo-keynésienne qui donne la part belle à un Etat incompétent mais omniprésent, qui dépense plus qu’il ne gagne, une administration ubuesque composée de fonctionnaires (hauts et bas) inutiles dont le seul but est de tout complexifier pour justifier leur inutile existence, à une oligarchie républicaine qui ressemble fortement à la noblesse la plus décadente de la fin de l’ancien régime et qui a consacré le capitalisme de connivence comme régime économico-financier de la France.

Le PS et les Républicains (ex-UMP, ex-RPR) mènent les mêmes politiques, que ce soit au sommet de l’Etat ou dans les collectivités locales. Ils dépensent tous trop, ils taxent tous trop, ils ne construisent pas assez etc…

Idem pour les extrêmes. Regardez les « programmes ». Le FG propose globalement la même chose que le FN. La seule différence notable résidant dans leur amour ou leur haine des étrangers. Cela me semble  un peu juste pour simplement les différencier comme étant d’extrême droite ou d’extrême gauche surtout quand on sait que l’affection que porte « l’extrême gauche » aux immigrés est très récente.

Que ce soit sur le rôle de l’Etat, sur la fiscalité, sur le droit du travail, sur l’éducation, sur la dette, sur l’économie, sur les PME, sur les sociétés du CAC40, sur la diplomatie, sur la sécurité, sur les fonctionnaires, sur les syndicats, etc… Ils font tous, tous les mêmes choses.

Le principal étant qu’il faut, pour ces gens, donner un maximum de pouvoir à l’Etat, contrôler un maximum les faits et gestes des citoyens/contribuables pour qu’eux, la caste politique oligarchique, garde le pouvoir sans partage.

Même dans les médias ils utilisent tous la même langue de bois et fustigent ceux qui ont l’audace de décrire la réalité et de penser hors du cadre définit par l’intelligentsia médiatico-politique.

Ils ont tous la même pensée policée forgée dans cette fabrique de salopards hypocrites et de connards incompétents qu’est l’ENA. Ils ont tous subit la même hontectomie. Ils sont tous potes avec les mêmes personnes, fréquentent tous les mêmes patrons etc…

Alors certes, quand ils sont dans l’opposition ils promettent tous qu’ils feront plus ou moins l’inverse de ce qui est fait, mais dès qu’ils arrivent au pouvoir, c’est toujours la même chose.

Allez, je veux bien être « gentil » et admettre que sur la justice et deux ou trois trucs « sociétales » sans importance (genre mariage gay) ils ont des positions différentes et qu’ils auraient probablement fait différemment (encore que…) mais sur tout le reste, c’est bonnet rouge et rouge bonnet.

Michel Onfray explique que les socialistes ne sont plus « de gauche ». Il se trompe. Ils n’ont jamais, dans la Vème république, été de « gauche ». Ils ont toujours, comme « la droite », été pour l’oligarchie, et pour le keynésianisme socialo-étatiste tout en ayant la volonté farouche de contrôler le peuple.

La preuve, Michel Onfray, qui se dit « de gauche », en tous cas « plus à gauche » que les socialistes, critique vertement Mélenchon qui se dit lui-même plus à gauche que les socialistes.

Si « la gauche » (et « la droite ») existait réellement, Onfray et Mélenchon devrait être en accord, hors ils ne le sont pas. Et pour une raison assez simple : Onfray est un libertaire, Mélenchon est un totalitariste.

Si on regarde un peu les partis politiques français, du FN au NPA en passant par les Ecolos ou l’UDI, on trouve finalement assez peu de différences entre eux sur les points essentiels.

Il faut avouer que certains n’ont jamais gouverné quoi que ce soit (et heureusement !) il est donc difficile de porter un jugement sur leurs bilans qui, de fait, n’existent pas (je pense au NPA ou à Dupont-Aignan).

Alors oui, c’est vrai, certains sont contre le nucléaire d’autres pour, certains sont un peu hostiles à l’immigration d’autre très favorables, certains sont pour l’Europe, d’autre moins etc… Mais toutes ces choses me semblent moins essentielles que nos problèmes franco-français, à savoir, la fiscalité, la sécurité, l’économie, le rôle de l’Etat, l’éducation sur lesquels ils sont tous d’accord, à des degrés différents mais globalement, c’est la même chose.

La dichotomie gauche/droite n’a pour but que d’embrouiller les électeurs qui, au final, n’ont pas vraiment le choix et votent pour des gens qui leurs mentiront, les voleront et les escroqueront.

La réelle différence, la seule qui à mon avis prévaut, c’est celle qui sépare les étatistes des libéraux. C’est à dire celle qu’il y a entre ceux qui sont pour un Etat « fort », Omniprésent/Omnipotent, et ceux qui sont pour un Etat limité à ses responsabilités régaliennes, pour la liberté et la responsabilité des citoyens.

Et en France, il n’y a pas de libéraux…

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Gauche/Droite, le mensonge…

  1. bebert dit :

    Le futur clivage sera ethnico-religieux/un parti « français » et un parti « allogène »

    • Skandal dit :

      Peut être…

      Personnellement j’en doute mais je comprends que ce soit une crainte…

      Mais cela ne changera rien, le parti « allogène » (vous pouvez écrire « musulman » sur ce blog, vous ne serez pas censuré pour cela) sera étatiste puisque l’islam est une religion politique.

      Et le partis « Français » sera aussi étatiste.

      D’ailleurs si un jour ce clivage ethnico-religieux arrivait ce serait à cause de cet étatisme généralisé.

  2. bebert dit :

    L’Islam ressemble beaucoup au socialisme:négation de l’individu au profit du groupe ,aucune tête ne doit dépasser….

  3. Jérôme dit :

    Bien que très dubitatif quand au FN de Marine … eux n ‘ ont pas encore rpis
    les manettes . Donc j ‘ ai un a-priori , heu , favorable : ) Même si je hais le
    keynésianisme et l ‘ état-nounou qui fourre ses gros doits boudinés partout .
    Ceci dit , comment voulez vous vous faire élire si votre programme est de remettre
    l ‘ état à sa juste place et en affichant des idées de  » moins d ‘ état  » ??? Les Français
    sont tellement lobotomisés … Quand je vois dans mon entourage les vieux avoir les
    yeux de Chimène pour Sarko et détester JMLP sans trop savoir pourquoi , je suis
    effrayé et très pessimiste : Sarko dégagé , ils voteront l’ Ödacieux , ne serait-ce
    que pour ne pas entrer dans l ‘ inconnu , l ‘ aventure …Ce qui me flingue , moi
    récent retraité ! Qui rêve d ‘ un coup de balai , brutal et viril !
    Jérôme

  4. Skandal dit :

    « Donc j ‘ ai un a-priori , heu , favorable : ) Même si je hais le
    keynésianisme et l ‘ état-nounou qui fourre ses gros doits boudinés partout . »

    Vous êtes au courant que le programme du FN c’est exactement le keynésianisme et l’étatisme ?

    Le FN est scindé en deux. D’un coté les vieux nostalgiques du pétainisme (donc une forme de collectivisme socialiste) et d’une forme de capitalisme nationaliste très conservateur, avec toujours des vieux relents de xénophobie, d’homophobie et d’antisémitisme, qui ont, il faut l’avouer, tendance à disparaître. Sans être un aficionado du modernisme progressiste, cette « idéologie » politique me semble totalement périmée et obsolète.

    Et de l’autre coté, nous avons un socialisme nationaliste, parfaitement étatiste et keynésien qui ne peut que nous mener à la faillite et à la ruine.

    Je ne vois pas en quoi appliquer les mêmes politiques que celles appliquées depuis 50 ans, même avec des doses de nationalisme dedans, changera quoi que ce soit.

    Le borgne avait pour lui une approche un peu plus libéral de l’Etat et de l’économie mais je n’ai jamais été un fan du nationalisme à tendance xénophobe. Je suis patriote, pas nationaliste.

     » comment voulez vous vous faire élire si votre programme est de remettre
    l ‘ état à sa juste place et en affichant des idées de » moins d ‘ état » ??? Les Français
    sont tellement lobotomisés »

    Oui, vous avez raison. L’Education Nationale se charge bien de faire rentrer dans la tête des enfants et des étudiants que l’Etat c’est bien et que la liberté et la responsabilité individuelle c’est mal.

    Il n’y a, pour moi, qu’une solution : voter pour des partis « libéraux » au premier tour et s’abstenir au deuxième.

    • Jérôme dit :

      Bon , donc sur le fond nous sommes d ‘ accord ! JMLP fut plutôt Reaganien
      en son temps , ce qui explique mon penchant pour Fifille , étant donné
      qu ‘ elle devra trahir ses électeurs au plus vite si elle a le même fond .
      Ce dont je doute . Mais faute de grives , hein … Je ne puis m ‘ imaginer
      ne point voter : donc le moins pire ? Cela devient bien complexe pour
      les Français moyens , dont je fait partie .
      Merci pour votre blog que je lis tous les jours , sans avoir osé commenter
      jusqu ‘ à présent !

      Jérôme

      • Skandal dit :

        Mais je vous en prie ! 🙂 C’est toujours un plaisir d’avoir de nouveaux commentateurs.

         » Je ne puis m ‘ imaginer ne point voter »

        C’est pourtant facile, vous verrez 😉 . Si je ne vote plus c’est tout simplement que je trouve obscène et pervers de « choisir » le type qui va me mentir, me prendre pour un con, m’escroquer et me voler.

        Vous voterez évidemment pour qui vous voulez, ce n’est certainement pas à moi de vous dire quoi faire. Vous êtes libre et responsable (enfin, bon, bref, pas trop mais bon, on va dire que si) mais quand MLP sera au pouvoir et que la France sera dans l’état du Venezuela (ou de la Grèce ou de n’importe qu’elle pays en ruine) vous pourrez lire dans ces pages : « Je vous l’avais bien dit… »

  5. Paul Fortune dit :

    L’article du couple Pinçon-Charlot – gens qui sont de longue date fascinés par la bourgeoisie, dont on soupçonne qu’elle n’est pas juste un objet d’étude pour eux – est intéressant mais ne nous apprend pas grand-chose. Plus discret, et nettement plus marqué politiquement, feu Emmanuel Ratier faisait un travail bien plus poussé concernant réseaux et autres liens dans les sphères de pouvoirs. Les Charlots n’ont pas, à ma connaissance, dit grand-chose du fameux club du Siècle, par exemple…
    Ceci dit, je note qu’il serait facile de faire disparaître du jour au lendemain une partie de cette pseudo-élite : journalistes, éditeurs et personnalités des médias en général ne sont important que dans la mesure ou nous, le bas-peuple, leur donnons de l’importance. Cessons de les regarder à la tv et d’acheter leurs journaux, ils disparaîtront comme par magie. Évidemment, dans les faits, c’est plus facile à dire qu’à faire. Mais ces gens détestent internet pour une bonne raison : chaque fois qu’un blog, qu’un site apporte une possibilité informative ou culturelle hors de leur contrôle, c’est leur tombe qui se creuse un peu plus. Et c’est tant mieux.

    • Skandal dit :

      Le club du Siècle, la preuve que la France n’est pas une démocratie mais une oligarchie et qu’elle n’est pas libérale mais qu’elle nage dans le capitalisme de connivence.

       » je note qu’il serait facile de faire disparaître du jour au lendemain une partie de cette pseudo-élite »

      Il suffit d’arrêter de subventionner la presse…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s