Le sectarisme ne prend jamais de vacances

Le Blog de Nathalie MP

J’ai une amie, appelons-la Ghislaine, qui travaille dans une célèbre banque d’affaires de renommée mondiale, appelons-la Greenfield. Quand j’ai rencontré Ghislaine avant l’été, elle m’a raconté avec une anticipation réjouie combien elle attendait avec impatience ses prochaines vacances : elle partait faire la Haute-Route japonaise en ski de randonnée avec un groupe réuni par un guide spécialisé dans ce genre d’expédition originale. Quand j’ai eu l’occasion de lui reparler au téléphone récemment, je l’ai bien sûr interrogée sur ses vacances, m’attendant à une relation enthousiaste de son expérience. Eh bien, pas du tout. Ce qui devait être génial a tourné au cauchemar pour une seule et incroyable raison inexpiable, même en montagne, même en plein effort, même à l’autre bout de la planète : elle est banquière chez Greenfield. 

Voir l’article original 1 349 mots de plus

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s