Une excellente prévision

«La profession politique ne bénéficie plus du respect qu’on avait pour elle du temps où elle passait pour efficace, c’est-à-dire du temps du plein-emploi. Aujourd’hui, on nous insulte, on nous veut pauvres et on nous moque. Nos rois avaient leurs bouffons. Mais le bouffon du roi n’entrait pas dans la cathédrale. Aujourd’hui, les bouffons occupent la cathédrale et les hommes politiques doivent leur demander pardon. Ce qui fait que ne viendront plus à la politique que les ratés de leur profession. »

Michel Rocard

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Une excellente prévision

  1. Lone dit :

    Lucide certes… Mais bien tard. Cet homme arrivé au soir de sa vie peut exprimer la réalité du « métier » qu’il s’est choisi : vivre fort confortablement aux crochets de la société qu’il prétendait servir.

    J’aimerais que la politique ne soit pas le métier d’une vie. Qu’elle ne soit qu’un temps donné que l’on consacre à ses pairs. Il faut pour cela réduire les privilèges et petits à-côtés, les indemnités et adopter des lois dissuasives et appliquées pour toute forme de corruption ou de conflit d’intérêt. Du genre, le détournement de fond de l’entreprise est puni de 10 ans de prison, le détournement de fonds publics c’est 20 ans incompressible, le remboursement des sommes détournées, et la saisie des biens du coupable.

    J’ai beau être un abominable libéral avide de sang d’ouvrier et dévoreur d’enfants de prolétaires, je reste un idéaliste.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s