Les fournitures scolaires

C’est bientôt la rentrée, l’allocation de rentrée scolaire a été versée et donc les journaux télévisés nous refont le même coup du reportage sur l’achat des fournitures scolaires.

Je me demande d’ailleurs pourquoi ils ne reprennent ceux des années précédentes, personne ne s’en rendrait compte et ils feraient des économies.

Dans ces reportages, les mamans se plaignent toujours des prix mais jamais de la complexité ubuesque des listes de fournitures.

Entre les profs qui veulent un petite cahiers, un grand cahier, des petite carreaux, des grand carreaux, des classeurs, etc… Les listes de fournitures ressemblent au catalogue d’options d’une voiture allemande.

L’Etat préfère donc subventionner les familles que demander à ce que les listes de fournitures soient cohérentes, simples et au final moins coûteuses.

En réalité, l’Etat subventionne indirectement les fabricants de fournitures scolaires qui sont d’ailleurs fabriquées en dehors de France pour la plupart.

Au final, vous avez tous été au collège et au lycée (enfin, je suppose… même si pour certains j’ai de temps en temps des doutes) et hormis certains matières particulières genre dessin, un élève n’a pas besoins de beaucoup de choses.

Une trousse complète, avec stylo (noir, bleu, rouge, vert) crayon a papier, gomme, règle, colle, compas, rapporteur, feutres, crayons de couleur etc… Et puis un classeur, avec  intercalaires et des feuilles.

Et puis c’est pratiquement tout.

Je regardais certaines listes et j’étais halluciné de leur longueur et de ce qu’exigeaient certains profs.

Ne serait il pas plus cohérente et logique de simplifier tout cela ?
Le prof de français a t’il besoins d’un cahier différent de celui du prof d’histoire ?

J’ai fait tout mon collège et mon lycée avec la même trousse, pratiquement le même stylo à bille a encre rechargeable, presque le même stylo 4 couleurs, la même pochette, 1 gros classeur avec intercalaires pour la maison et des fines chemises (1 par matières) pour les cours à l’école. Des gros paquets de feuilles simples et doubles et puis c’est tout. D’une années sur l’autres je rachetais simplement des paquets de feuilles.

Encore une fois, cet inventaire à la Prévert pourrait largement être simplifié. Ce serait plus simple et moins cher pour tout le monde, les élèves, les parents et l’Etat.

Si un prof est suffisamment rigide pour exiger le petit cahier, bleu, grands carreaux sans marge avec interligne qu’il aille consulter un psychiatre.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Les fournitures scolaires

  1. Popeye dit :

    entendu ce matin sur RTL :
    « le montant varie de 320 à 396 euros »

    « L’étude de l’association « familles de France » montre que le coût des fournitures scolaires pour une entrée en sixième est de 189 euros »

    « Et voici le témoignage de Sabrina, qui regarde sur son smartphone les cartables à la mode que lui réclament ses enfants « c’est indispensable dans mon bidget. Et puis ji peux payer les activiti extrascoulaires. Omar il fera de la boxe et Yasmine elle fira di piano »

    Suis-je parano à penser « achat de paix sociale » voire « grand remplacement payé par nos soins » quand je mets bout à bout ces tranches de vie entendues à la radio?

    • Skandal dit :

      Parano non… peut être exagérez vous un peu… 😉

      Dans le même genre, j’avais lu l’année dernière une étude démontrant que les ventes de téléviseurs et de smartphones augmentaient fortement juste après le versement de cette alloc…

      Mais j’ai un très mauvais esprit….

  2. Bien vu, je me souviens surtout des listes délirantes des profs de dessin : il y avait des tas de truc quasi-impossibles à trouver, et dont on ne se servait bien sur JAMAIS, un crayon à papier et une gomme suffisaient largement pour suivre une pauvre heure hebdomadaire qui tenait surtout de la cour de récréation.
    Toutes ces listes, je pense que c’est surtout un moyen pour les profs de faire semblant d’avoir préparé la rentrée et d’exercer un peu de pouvoir inutile mais gratifiant pour l’ego.

    • Skandal dit :

      Pour le dessin, je veux bien croire qu’il faut deux ou trois trucs en plus… Mais oui, moi aussi je me souviens de machins qu’on utilisaient jamais…

      « c’est surtout un moyen pour les profs de faire semblant d’avoir préparé la rentrée et d’exercer un peu de pouvoir inutile mais gratifiant pour l’ego. »

      Je n’irais pas jusque la… Encore une fois, des classeurs fins et des copies simples ça suffit largement. Les élèves ne sont pas (encore) assez stupides pour ne pas s’organiser et puis c’est formateur.

      Autres choses, on parle encore du poids des cartables. Cela doit faire 30 ans que j’entends cela et en France personne ne semble avoir eu l’idée de mettre, comme en Amérique du nord, des casiers pour les élèves…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s