Ce délicat moment ou Hollande fait moins bien que Sarkozy

Et pour faire moins bien que Sarkozy il faut tout de même être très très fort mauvais ou le faire exprès.

Pour démontrer l’échec de son successeur à endiguer la hausse du chômage, l’ex-chef de l’État reprend exactement le même indicateur que celui que François Hollande avait utilisé contre lui lors de la présidentielle de 2012. Une comparaison catastrophique pour l’actuel président de la République.

À un peu moins de 10.000 près, le chiffre avancé par Nicolas Sarkozy est juste. Selon les données mensuelles de Pôle emploi, le nombre d’inscrits dans les catégories A, B et C en France entière a effectivement bondi de 1,090 million entre mai 2012 et mai 2015. Soit, en prenant le même indicateur, seulement 80.000 de moins en trois ans de mandat de l’actuel chef de l’État que le total atteint, mais sur l’ensemble de son quinquennat, par son prédécesseur. Dit autrement, François Hollande fait peu ou prou aussi pire ou bien en matière de chômage -c’est selon- en 3 ans seulement que Nicolas Sarkozy en 5 ans, la crise internationale en moins…  (source)

Bon, le quinquennat n’est pas fini et Moiprésident a encore le temps de se rattraper même si la technique consistant à ne rien faire et attendre que les courbes s’inversent me laisse dubitatif…

Nicolas Sarkozy pouvait cacher son incompétence derrière la crise en creusant abyssalement la dette pour faire croire que le système français fonctionne mais François Hollande n’aura même pas cette circonstance atténuante alors que tous les pays autour de nous ont depuis 2 ou 3 ans une « bonne » trajectoire économique.

Le plus triste c’est le « choix » qui nous sera offert en 2017.

Quoi qu’il arrive nous aurons un représentant du gouvernement actuel, donc un socialiste-étatiste (Hollande, Valls ou un autre, mais plus probablement un des deux) et donc un bilan plus que lamentable. A l’intérieur, Valls n’a rien fait du tout et Cazeneuve me semble meilleurs que l’énervé de Matignon.

Quoi qu’il arrive nous aurons un représentant des socialo-étatistes de droite. Soit Sarkozy et son « expérience » désastreuse à la tête du pays soit Juppé et son bilan lamentable en tant que premier ministre (sans compter ses casseroles judiciaires).

Nous aurons probablement une socialiste-étatiste-nationaliste en la personne de Marine Le Pen et ses recettes économico-sociales usagées et obsolètes.

Nous aurons aussi des crypto-communistes tendance totalitariste et plus ou moins fan du dictateur qui a ruiné son pays producteur de pétrole : Hugo Chavez. (notez que même au FN ils sont fan de Chavez).

Nous aurons des écolos…

Mais très probablement aucun libéraux, aucun anti-état, personne de la vie « normal » (à moins que Nous Citoyen se relève) et personne avec un track record et des compétences autres que savoir mentir sans trembler du menton.

Bref, rien de changera et nous nous dirigeons toujours à grande vitesse vers le sort de la Grèce.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s