A droite, c’est pas mieux

Si le gauchiste est la lie de l’humanité, il est encore largement possible de s’entretenir avec sa version « soft », le degôche.

Y a t’il, a droite, l’équivalent du gauchiste ?

Sous le FN de JMLP j’aurai dis oui, mais depuis que c’est la fille qui a repris le parti, le FN a délaissé un vague libéralisme économique, teinté de nationalisme et de baisse des impôts massive pour se concentrer sur un socialo-étatisme nationaliste franchement assumé.

J’y vois la l’influence des énarques, comme Philippot, ce qui confirme ce que je pense d’eux : de l’extrême gauche à l’extrême droite, cette école fabriquent ce qu’il existe de pire en matière de politique économique.

Bref, depuis que l’extrême droite copie l’extrême gauche, l’équivalent gauchiste à droite est un simple gauchiste plus ou moins raciste et plus ou moins nationaliste (le patriotisme c’est l’amour des siens, le nationalisme c’est la haine des autres).

Ceci dit, même dans les discours de Melenchon on entend de plus en plus la petite musique nationaliste.

C’est vraiment le bordel, on y comprend plus rien !!

Donc, l’équivalent à droite du gauchiste est un autre gauchiste qui n’aime pas trop les noirs, les arabes et les musulmans.

Bon.

Parlons donc du dedrouâte.

Dedrouâte et degôche ne sont que les reflets l’un de l’autre dans le miroir de la république.

Là où le degôche soutient Hollande et sa clique, en dépit du lamentable et pathétique quinquennat qui se profile et des affaires plus ou moins sales qui touchent la gauche française, le dedrouâte souhaite le retour de Sarkozy et de sa cour, là aussi malgré le pitoyable bilan de l’ancien président et des affaires qui le touchent lui et tous ses proches.

A l’évocation des affaires, le dedrouâte défend ses champions en clamant que la justice a « blanchit » Woerth par exemple.

Ce qui est vrai.

Mais ce que le dedrouâte oublie c’est que la justice qui a blanchit Woerth c’est la même justice, celle de a madame Taubira, que le dedrouâte accuse de laxisme et d’être à la solde du pouvoir politique socialiste.

Un peu de cohérence intellectuelle ne ferait pas de mal de ce côté-là aussi.

Le problème, c’est que lorsqu’on rappelle cette petite incohérence au dedrouâte, il censure le commentaire…

Finalement, à gauche ou à droite, on retrouve les mêmes censeurs, la même mauvaise foi et les mêmes blogueurs qui ont beaucoup de mal avec les avis divergents…

Concernant les affaires, vous connaissez mon avis, je crois intimement que tous les politiques de premiers plan sont plus ou moins corrompus et sont plus ou moins des pourris. Et l’article du Point d’aujourd’hui sur les relations entre Alexandre Djouhri et les barons de la droite ne fait que me conforter dans cette idée.

Le Point qui, comme chacun sait, est un journal gauchiste…

Il n’y a pas de fumé sans feux, et même si la justice tente de faire tomber Sarkozy pour des raisons politique (la même justice qui a, je vous le rappelle, innocenté Woerth), il y a beaucoup trop de fumé pour qu’il n’y ait pas ne serait-ce qu’une petite braise.

Mais je spécule, donc passons.

Ce que le dedrouâte reproche au degôche, le degôche le reproche au dedrouâte.

En ce qui me concerne, je leur reproche de soutenir des types qui ont déjà fait preuve de leurs incompétences et de le pouvoir de nuisance.

Ce que je reproche au dedrouâte c’est de continuer à soutenir des types qui mène la même politique que le clan d’en face et, tout en critiquant le degôche, de faire exactement comme lui genre censure du commentaire qui ne lui plait pas car le met en face de ses contradictions.

Encore un bel exemple de probité intellectuelle.

Bref, à gauche ou à droite, le sympathisant est presque aussi stupide que le militant. Surtout quand on voit que gauche et droite mènent exactement la même politique.

Moi je suis tranquille, je vote blanc et je pense que le vote blanc massif est la seule solution pour faire comprendre à la classe politique qu’on ne veut plus d’elle.

Enfin que moi je ne veux plus d’elle car visiblement certains s’accommodent du fait de se faire voler et d’être pris pour des imbéciles.

Voilà pourquoi je suis contre le suffrage universel.

Ou alors il faut réinstaller une guillotine place de la Concorde et étêter la plus grande partie de l’oligarchie politique française.

Je ne suis pas contre…

Il y a néanmoins une chose qui me réjouis profondément. Je constate qu’en tant que libéral tendance anarcho-social et anti-étatiste, je suis aussi éloigné du socialo-étatisme de gauche que du socialio-étatisme de droite.

 

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s