Pourquoi les voleurs n’ont ils plus peur des gendarmes

Je cherchais un sujet de billet aujourd’hui et suite à celui d’hier (à lire ici), à un passage rapide dans l’antre du bdg et à une lecture attentive du dernier billet d’H16 , j’ai finalement trouvé.

D’abord énumérons quelques faits.

Aujourd’hui, il n’y a a vraiment que des sourds/aveugles et/ou des politiciens pour prétendre que l’insécurité qui inquiète les français n’est qu’un « sentiment ».

La réalité n’est que la somme des faits divers et ces faits divers sont de pires en pires.

On ne compte plus les règlements de comptes (Grenoble, Marseille etc…), les braquages, les plus ou moins petits larcins, les tabassages de clients Uber ou de prof handicapé, les vols à l’arrachée, les pickpockets dans le métro, les hordes de sauvages qui déferlent dans Paris etc…

La France est devenue un pays dans lequel règne une insécurité certaine (et pas que fiscale ou juridique). Il suffit d’écouter ce que disent les touristes.

Mais le plus grave c’est que tous ces délinquants, tous ces criminels semblent agir dans une certaine impunité.

Si vous ne l’avez pas vu, je vous conseille cette vidéo datant de 2011 (La scène de l’agression d’un policier à gare du Nord qui remonte au mois d’avril 2011, a été filmée par des caméras de vidéosurveillance et rendue publique il y a quelques jours. Dans le wagon, trois jeunes âgés de 17 à 19 ans tentent de voler un quatrième jeune en le menaçant avec un couteau. Sébastien, un policier en civil qui rentrait chez lui après le service, intervient pour stopper ce racket. Sébastien sort son arme de service et leur dit d’arrêter. Le policier est roué de coup et tire sur l’un des jeune à l’abdomen. Alors qu’il appelle les secours, Sébastien se fait voler son arme par un des jeunes. Le policier en civil décide alors de s’enfuir, mais se fait tirer dessus au niveau de la fesse. Les trois hommes sont renvoyés mardi devant la cour d’assises des mineurs pour tentative d’homicide.)

Cette affaire résume parfaitement le problème qu’a la France avec la sécurité de ses citoyens.

Lors du visionnage de ce court métrage (c’est presque difficile de croire que c’est la réalité) plusieurs questions me sont venues à l’esprit et je vous invite à y répondre dans les commentaires (je vais moi même tenter d’apporter un éclairage).

1) Comment des « jeunes » peuvent ils agresser, en plein RER/Métro/Train, au couteau et sans se soucier des caméras du surveillance pourtant bien visibles ? Comment peuvent ils « se permettre » ça ? Pourquoi osent ils ?

Mon avis c’est que ces barbares, ces sauvages, ces sous-hommes, ressentent une forme d’impunité. Ils savent qu’ils ne risquent pas grand chose et que la probabilité de se faire prendre est très faible et que, même si c’était le cas, la justice de madame Taubira saura être clémente. Il a quand même fallu 4 ans pour que ces êtres infâmes et ignobles soient renvoyés devant la cour d’assises des mineurs… Parce qu’en plus ils sont mineurs !!

 

2) Pourquoi le policier, après avoir sorti son âme et sous la provocation d’un des individus visiblement très menaçant, ne lui tire t’il pas dans le genou ?

C’est la première réflexion qui m’est venu à l’esprit : « mais tire lui dans le genou ! ». Ma réponse c’est que les policiers ont peur. Ils ont peur de la « bavure », ils ont peur de ne pas être soutenus par leur hiérarchie et ils ont peur que la justice de reconnaisse pas la légitime défense et que de victime, ils passent à coupables. C’est d’ailleurs pour cela que les gens ne réagissent pratiquement jamais quand d’autres se font agresser dans le métro. Les gens savent que la justice n’est que trop peu souvent du coté des victimes. Combien de gens s’étant défendus se sont retrouvés accusés ?

La légitime défense est parfois bizarrement appliquée en France…

 

3) Comment un des sauvages peut il avoir le culot de prendre l’arme du policier et de lui tirer dessus ?

Je pense que la réponse sera la même qu’à la question 1.

 

On va encore trouver que je simplifie les choses mais l’insécurité en France me semble reposer sur un truc assez simple : les méchants n’ont pas peur de la police et pas peur de justice alors que le citoyen lui, craint les forces de l’ordre.

Peut être faudrait il que les gendarmes et la police s’occupent des vrais délinquants et des vrais criminel plutôt que de sanctionner des types qui roule 10Km/h trop vite….

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

43 commentaires pour Pourquoi les voleurs n’ont ils plus peur des gendarmes

  1. Popeye dit :

    C’est exactement ça : totale désinhibition. Les délinquants n’ont plus peur de rien.
    La vidéo de la gare du Nord est édifiante. Une telle scène aurait fait trois morts aux USA.
    « get on the ground » (ter)
    bang
    bang
    bang

    La « légitime défense » à la française, c’est de la couille en barre.
    Dans une agression, s’il y a risposte, l’agresseur initial porte plainte systématiquement maintenant. Et la police met également en garde à vue l’agressé qui ne s’est pas laissé faire.
    Dernier exemple en date : en début de semaine, à Créteil, un conducteur de bus se fait agresser, il démarre sèchement en ne fermant pas les portières, un gars de la bande tombe au démarrage et se fracasse le coude. Le conducteur va au commissariat, porte plainte…et termine sa soirée en garde à vue.
    Le substitut du proc’ qui a ordonné la GAV, lui, a terminé sa permanence avec toute la bonne conscience possible et a très bien dormi en rentrant chez lui. (et en plus, c’est « elle » avec plus de 60% de chance…)

  2. Popeye dit :

    sinon, la patron du syndicat CGT des taxis (Karim Asnoun) trouve parfaitement normal les violences récentes « je ne condamne aucune violence contre les chauffeurs UBER »
    Etat, monopole de la violence légitime, toussa toussa…Hein, t’as dit quoi?

    • Skandal dit :

      Logiquement, il n’y a que les forces de l’ordre qui ont « le droit » d’être violentes…

      Asnoun est un syndicaliste, de la CGT en plus, donc par définition il fait partie d’une mafia.

  3. Pipo le clown dit :

    Vous parlez d’un événement survenu en 2011, puis vous parlez du laxisme de Taubira….
    Ces jeunes délinquants sont donc extrêmement forts, ils ont commis leur forfait en ayant deviné le résultat des élections de 2012, et en ayant anticipé le fait que le ministère de la justice sera confié à Taubira.
    Ce ne sont pas des malfrats mais de véritables génies extralucides …. C’est plus fort qu’Elisabeth Teyssier ou Paco Rabane.

    • Skandal dit :

      Ne faites pas semblant d’être un imbécile. Ce que l’on voit dans cette vidéo (agression dans un train) est quelque chose de tout à fait classique, de banal, qui arrive tous les jours.

      Mes questions sont assez générales et ne concernent pas forcément spécifiquement ce cas de 2011 mais tous les cas semblables, tous les faits divers plus ou moins identiques qui pullulent dans la presse et les médias.

      La justice était laxiste avant Taubira, elle l’est encore plus maintenant. Elle n’a fait que qu’institutionnaliser un processus lancer depuis longtemps. De toutes façons il n’y a pas de places en prison et il n’y a rien à attendre d’une justice française qui a le même budget que la justice roumaine.

      • Pipo le clown dit :

        Vous annoncez hier que les USA comptent une criminalité record…. pourtant ils enferment tout le monde, exécutent parfois. Et cette dureté ne semble pas calmer les « sauvageons ».
        En Norvège, Breivik peut flinguer 70 personnes, il est condamné à 21 ans de prison, dans une cellule grand luxe, avec accompagnement psy… bref, le modèle norvégien est hyper laxiste et la criminalité est faible.

        Bref, vos conclusions sont bidons…. va falloir creuser un peu tout ça… certes, le format du blog ne permet pas de publier des études poussées…. le blog, c’est un article percutant de 30 lignes maximums, bourré de raccourcis, avec une louche de café du commerce.

        • Skandal dit :

          « En Norvège, Breivik peut flinguer 70 personnes, il est condamné à 21 ans de prison[…] bref, le modèle norvégien est hyper laxiste et la criminalité est faible. »

          Hyper laxiste ? Il a pris la peine maximale, ou presque, non ? Donc vous dites n’importe quoi et en plus vous jugez sur le seul fait norvégien que vous connaissez. Vous n’êtes pas bien malin… En si ça se trouve, en Norvège, les rares délinquants vont systématiquement en prison. Allez vous renseignez et vous reviendrez quand vous aurez un truc intelligent à dire.

          Merci.

          De plus ce que vous n’avez visiblement pas compris (mais comprenez vous quelque chose ?) c’est que je propose d’essayer un truc qui n’a pas été fait depuis plusieurs dizaine d’année, a savoir que les Force de l’ordre soient réellement fortes et fassent réellement respecter l’ordre et que le justice condamne et punisse les criminels. Une fois qu’on aura essayer ça quelques années on pourra peut être dire que ça marche, ou pas.

        • Pipo le clown dit :

          Tocard, vous parlez d’un fait divers de 2011 pour ensuite tirer des conclusions. Et ensuite vous venez me reprocher de parler de Brievik et de réagir à un cas isolé… au moins, moi, je ne parle pas du laxisme de Taubira pour une affaire qui s’est déroulée en 2011, époque où elle n’avait aucun pouvoir. Pauvre cloche.
          Et bien sur, vous éludez rapidement le cas américain qui tendrait à prouver qu’une justice impitoyable, ne résout rien. Et donc permettre au policier français de jouer les robocops, ça ne sert à rien.
          Pour la Norvège, tout le monde sait sauf vous, que ce pays a le taux de récidive le plus bas du monde, et c’est un système où les sanctions sont légères (21 ans pour des homicides volontaires) et les prisons sont cleans (cours de jardinage, bibliothèque, chambre individuelle avec douche).
          Je vous laisse baigner dans votre ignorance crasseuse.

        • Skandal dit :

          « Tocard, vous parlez d’un fait divers de 2011 pour ensuite tirer des conclusions. »

          Encore une fois, vous croyez vraiment que ce fait divers est isolé ? Sortez de chez vous de temps en temps.

           » au moins, moi, je ne parle pas du laxisme de Taubira pour une affaire qui s’est déroulée en 2011″

          Visiblement vous ne savez pas lire donc je vais copier/coller ce que j’ai déjà écrit : « Mes questions sont assez générales et ne concernent pas forcément spécifiquement ce cas de 2011 mais tous les cas semblables, tous les faits divers plus ou moins identiques qui pullulent dans la presse et les médias. »

          Donc oui, Taubira est laxiste et elle l’assume en plus parfaitement. C’est un fait. Ses consignes aux magistrats sont claires et limpides

          « Et bien sur, vous éludez rapidement le cas américain qui tendrait à prouver qu’une justice impitoyable, ne résout rien »

          Je ne l’élude pas, je dis qu’il ne faut pas comparer ce qui n’est pas comparable.

          « Et donc permettre au policier français de jouer les robocops, ça ne sert à rien. »

          Qui a parlé de Robocop ? Entre hésiter à tirer dans la jambe d’un type clairement menaçant (qui a en plus volé l’arme et essayé de tuer le policier) et « jouer les robocops » il y a une marge gigantesque.
          Et puis comment pouvez vous dire que ça ne sert à rien puisque ça n’a jamais été fait ?

          « Pour la Norvège, tout le monde sait sauf vous, que ce pays a le taux de récidive le plus bas du monde, »

          Je le sais aussi bien que vous. Ou ai je dis le contraire ?

          « et c’est un système où les sanctions sont légères (21 ans pour des homicides volontaires) et les prisons sont cleans (cours de jardinage, bibliothèque, chambre individuelle avec douche). »

          Et en France ? Les type prennent moins ou sortent largement avant 21 ans et pourtant il y a une forte récidive.
          Donc le laxisme et le fait de ne plus mettre personne en prison ne marche pas mieux.

          Maintenant je propose un truc qui n’a jamais été fait en France depuis des dizaines d’années : que les Force de l’ordre soient réellement fortes et fassent réellement respecter l’ordre et que le justice condamne et punisse les criminels.
          Evidemment qu’il faut construire des prisons qui soient autre chose que les trucs dégueulasses qu’on a aujourd’hui en France.

          Et vous, vous proposez quoi ? Parce que c’est bien d’insulter les autres, mais c’est encore mieux de faire des propositions pauvre crétin.

        • Skandal dit :

          Vous prenez des exemples de pays (USA, Norvège) alors qu’à aucun moment dans mon billet je n’ai essayé de comparer la France avec d’autre pays pour la bonne et simple raison que les situations ne sont pas comparables.

          Mais ça, vous n’êtes visiblement pas assez instruit pour le comprendre.

  4. Lyly dit :

    Vous voyez ces films ou séries americaines où des policiers tolèrent de le haut banditisme du moment qu’ils s’entretuent la nuit et loin des écoles et font la chasse au menu larcin? Eh bien je crois qu’ils ont raison finalement. La police française se concentre sur le haut banditisme hors on n’en voit pas la couleur et ça a l’air d’empirer en plein jour maintenant et donc n’a pas le temps pour les menus larcins. Hors en citoyenne « normale » quel est l’impact direct sur ma vie? C’est le menu larcin. Cela va faire trois agressions différentes dans différentes villes dans mon entourage auquelles les policiers ont répondu « ah oui y a une bande qui fait ça pas de bol pour vous ». Et les mecs de continuer alors qu’ils sont connus vont au Resto tirent de l’argent dans des distributeurs….a mon époque les petits cons allaient se « tester » en volant des barrettes a cheveux ou des cds au carrefour du coin maintenant c’est l’arrachage de sacs direct par des collégiens…maintenant mes amies d’enfance de la cité me dise de fermer mon sac dans le rer quand je viens les voir alors qu’il y a 10 ans je rentrai du boulot dans le dernier…
    Ce qui oppressant c’est la petite délinquance la haute on la voit rarement. Et à ignorer le passage à l’acte dans la petite délinquance on favorise le passage dans la haute délinquance. La mode est de dire qu’il y a des récidivistes donc que la prison ne fonctionne pas, je répond qu’il y en a qu’ils ne récidivent pas donc ça fonctionne…je ne suis pas forcément pour la prison mais reporter des condamnations sur la petite délinquance sous prétexte des erreurs de jeunesse est pour moi contreproductif : ces gamins ont déjà depasse l’aléa moral les caresser dans le sens du poil va les aider à passer le cap supérieur ils ne vont pas découvrir d’un coup le bien et la morale. Quand les bandes recrutent elles font des passages à l’acte progressif les délinquants ne vont pas tout de suite agresser à la bate ils vont d’abord voler un bonbon puis un dvd puis un téléphone a l’arrache puis une agression plus musclée…la petite délinquance est le début ça serait plus constructif de leur mettre direct une condamnation et un casier et si ils se comportent bien pendant 2-3 ans on efface tout même si ils sont majeurs. Parce que sinon c’est un sentiment d’impunité qu’ils perçoivent pas une deuxième chance…

    • Skandal dit :

      C’est exactement ce qu’il se passe en France : sentiment d’impunité (et même plus qu’un sentiment).

      Mais il y a toujours des imbéciles pour vous expliquer que, comme aux USA on enferme « tout le monde » et que la criminalité est quand même haute, cela veut forcément dire qu’il ne faut pas condamner les délinquants et les criminels.

    • Skandal dit :

      Les situations ne sont pas comparables donc arrêtons de systématiquement comparer.

      La façon dont la police et la justice fonctionnent actuellement n’est visiblement pas bonne. Faisons autre chose pour voir si ça ne marcherait pas mieux.

  5. Dahu dit :

    Je suis en Australie, et récemment dans ma ville il y a eu une effraction dans un magasin vers 5h00 du matin. Je ne sais pas comment, peut être grace aux voisins vigilants ou bien des alarmes silencieuses, mais la police est rapidement arrivée sur les lieux. Enfin quand je dis la police…. c’est du style SWAT ou GIGN. Toutes les rues ont été bloquées, des tireurs positionnés partout. Comme dans un film d’action, mais en vrai. Suffit de voir les photos dans la presse pour croire que c’était un tournage avec Bruce Willis. Il s’est ensuite avéré que les voleurs étaient armés et ne voulaient pas sortir. S’en est suivi un siège de plusieurs heures. Finalement ils ont tenté de s’enfuir par une sortie dérobée. Un des voleurs s’est fait flinguer, l’autre arrêté plus loin alors qu’il tentait de se cacher quelque part. Peine de prison le jour même pour les deux. Tout ce déploiement de force pour un simple cambriolage. Je vous laisse imaginer ce que c’était lors de la prise d’otage islamiste à Sydney.

    La premiere chose qui m’est venue à l’esprit, c’est la comparaison avec la France. Il y a 3 ans quand j’étais en France, le commerce en bas de mon immeuble s’était fait braquer vers 1h du matin. J’avais entendu les bruits de fenêtre cassée, j’avais regardé dehors et vu 4 mecs qui entraient dedans. Bien sur j’avais appelé la police, qui m’avait limite insultée de les déranger à cette heure-ci. Une voiture de police était arrivée 2h plus tard, constatation des dégâts, puis reparti 5 minutes après. Les types s’étaient servi librement sans rien risquer et étaient déjà bien loin. 6 mois plus tard mon appartement se faisait cambrioler. Meme chose, la police arrive 2 heures après, constate puis s’en va. Quelque mois plus tard c’était au tour d’un voisin.

    Tout ca pour dire que la France est un putain de pays laxiste. Il n’y a STRICTEMENT aucune réponse face à la criminalité. Police et justice sont une vaste blague, payée par vos impôts. Pourquoi un pays comme l’Australie, arrive à contenir la criminalité au stade de « fait divers » ? La justice fonctionne juste avec le bon sens: tu es un criminel et tu te fais prendre, soit tu es flingué soit tu es envoyé direct devant le juge qui te met le soir-même en prison pour plusieurs années. Point barre, pas de bla bla.

    • Skandal dit :

      Encore une fois, votre exemple n’est qu’un exemple. L’autre ignare plus haut vous dira qu’en Norvège blablablablabla… Oui, oui, je pourrais aussi donner l’exemple du Liechtenstein… Ou l’exemple inverse du Mexique ou du Brésil…

      Le problème c’est que tant qu’on aura pas essayé de faire différemment de ce qui est fait depuis 40 ans, c’est à dire du laxisme policier et du laxisme judiciaire, on aura encore des gens comme Taubira pour nous dire que le système actuel ne marche pas et que donc il faut encore persévérer dans une voie qui est, de toute évidence, une impasse.

      Essayons autre chose.

  6. Popeye dit :

    Un petit d’exemple d’impunité européenne : https://fr.news.yahoo.com/video/espagne-des-trafiquants-d%C3%A9chargent-la-125640620.html
    La désinvolture affichée fait passer le message « je vous emmerde tas de caves honnêtes »
    La frustration des honnêtes monte doucement avec le laxisme judiciaire. Là deux options : l’honnête devient peu à peu malhonnête.
    Ou un jour un honnête membre des forces de l’ordre fait un carnage.

  7. Ping : Platon | No One Is Innocent…

  8. lyly dit :

    Je ne comprends pas la comparaison avec la norvège. Là-bas, ils ont investi massivement dans les prisons et les aides (psy, formation, ect..) aux délinquants et effectivement cela fonctionne plutôt bien (en rappelant qu’ils sont 5 millions, et une rente pétrolière fabuleuse, ce n’est pas tout à fait le même contexte socio-économique non plus…).
    Nous nos prisons sont une honte et la mode est de dire qu’il faut en construire encore moins car en Norvège ils ont des prisons de luxe…euh ce n’est pas un peu contradictoire?.Le mode est de dire qu’il ne faut pas plus de prisons mais plus de suivis mais nous ne sommes pas déjà capables de financer le minimum de places en prison correspondant à la population actuelle.
    Alors oui je soutiens que de dire il faut de moins en moins de peines de prisons mais sans investir massivement dans le suivi est une catastrophe. Qu’ils financent et mettent en place les fameux suivis déjà légalement obligatoires ou prévus dans leur monde de bisounours et après ils pourront faire des rêves d’encore plus de suivis et d’aide comme en Norvège.
    Même en baissant massivement les peines de prison déjà prononcées, il manque encore des dizaines de places de prison. Alors allons-y faisons des prisons de luxe, des centres de suivi! et après on pourra changer les peines de prison.
    Au passage, il n’y a pas que les pauvres et les cas sociaux qui volent et sont malhonnêtes. Donc quelle solution pour ceux qui ont choisi la voie malhonnête alors que leurs conditions de vies ne sont pas miséreuses? Finalement toute cette bienveillance est incroyablement snob envers les pauvres. Il n’y aurait que les pauvres qui vont du côté obscur, d’ailleurs TOUS les pauvres ou sans formation choisissent le côté obscur n’est ce pas? Personne n’a de libre arbitre n’est ce pas?

    • Skandal dit :

      La comparaison avec la Norvège est stupide. On ne peut peut pas comparer deux systèmes incomparables.

      Vous avez raison, la Norvège a investit massivement dans les prisons et le système carcéral, ce que n’a pas fait la France et ce que ne veut surtout pas faire Taubira (je la cite pour faire enrager l’autre…).

      « Alors oui je soutiens que de dire il faut de moins en moins de peines de prisons  »

      Pourquoi « il faut » ?? Cela fait 20 ans que la grande majorité des peines de prisons ne sont pas appliquées et on vient me dire que mettre les gens en prison ne marche pas alors que justement, on ne met personne en prison en France !!

      Essayons de mettre en prison, dans des prisons dignes de notre pays, les gens qui doivent y aller et après on verra si ça marche ou pas.

  9. tschok dit :

    Juste quelques précisions:

    – Sur la mentalité des délinquants, souvent on se complique la vie en imaginant que le délinquant standard est dans la toute puissance, le sentiment d’impunité, la malignité, l’intelligence diabolique, blabla. En fait, c’est pas ça du tout: 9 fois sur 10 le délinquant est un con, impulsif, qui agit par opportunité et qui n’a pas conscience des conséquences de son geste. Il n’imagine même pas qu’il puisse se faire prendre.

    Ce n’est pas un sentiment d’impunité, c’est une difficulté à se projeter dans l’avenir. Les mecs réfléchiraient avant de faire leur connerie, bien souvent ils renonceraient, car, en plus, ils ne sont pas téméraires la plupart du temps.

    – Sur le laxisme de la justice et de la police: notre système est de plus en plus répressif depuis 20 ans maintenant. La justice française est punitive, c’est pas le problème, et la police estime que son cœur de métier est la répression, pas la prévention. Le système police-justice a vraiment une culture répressive, contrairement à ce qu’on croit;

    Le problème, c’est la dispersion et la profusion des infractions: on punit tout n’importe comment. Faudrait concentrer sur des choses un peu plus essentielles que de verbaliser un automobiliste qui fume dans sa voiture en présence de son enfant mineur, par exemple.

    – Sur les prisons: les Français estiment que les prisons sont une poubelles où on jette les déchets de la société, de la même façon que je jette dans ma poubelle un pot de yaourt. Je le fais et puis je l’oublie. Je ne me soucie pas de ce qu’il va devenir. Il sort de ma vie.

    Quand on a ce type d’état d’esprit, on n’investit pas. Pourquoi? ben c’est simple: vous investissez dans votre poubelle, vous?

    Personne n’investit dans une poubelle, c’est saugrenu. Faut être norvégien (donc être riche et éduqué et avoir que ça à foutre) pour avoir l’idée d’investir dans une poubelle. C’est pas une question de moyens, c’est une question de mental.

    • Skandal dit :

      « Il n’imagine même pas qu’il puisse se faire prendre. »

      J’appelle ça un sentiment d’impunité mais bon…

       » La justice française est punitive »

      Ce doit être pour cela que de moins en moins de peines sont effectuées…

      • tschok dit :

        Habituellement on raccorde plutôt le sentiment d’impunité à un sentiment de toute puissance, pas à la bêtise ou l’incapacité de se projeter dans le futur proche, genre 10 mn.

        Mais, surtout le truc à pas oublier: le délinquant standard, dans son immense majorité, c’est… vous et moi. Là-dessus, les stats et les études sont formelles. Les honnêtes gens pensent que les délinquants, c’est les autres. Eh ben nan.

        « Ce doit être pour cela que de moins en moins de peines sont effectuées… »

        Tout à fait. Si vous voulez instantanément doubler la population carcérale française, inutile de voter une énième loi répressive, contentez-vous de faire exécuter les titres d’emprisonnement exécutoires et non exécutés, faute de places disponibles.

        La grande incompréhension est là: la justice cogne, mais les prisons sont trop petites. On a un système pénitentiaire qui n’est pas en rapport avec notre volonté répressive.

        Mais pour faire coller nos lois avec nos prisons, il faudrait passer à un parc de 130.000 places, contre 58.000 places dispos et 68.000 détenus actuellement.

        Comptez un doublement du budget prison (mettons vers les 5 ou 6 milliards d’euros contre un peu plus de 3 aujourd’hui). Or, personne n’en a envie, y-compris les pro-répression à fond.

        Par comparaison, le budget de la culture, c’est un peu plus de 7 milliards d’euros, celui de la défense est à 31, celui de l’éducation culmine vers les 60.

        • Skandal dit :

          « La grande incompréhension est là »

          C’est pour cela qu’il faut construire des prisons. Les délinquants savent parfaitement qu’ils ont très peu de chance d’aller en prison.

          « Par comparaison, le budget de la culture, c’est un peu plus de 7 milliards d’euros, celui de la défense est à 31, celui de l’éducation culmine vers les 60. »

          Supprimons le ministère de la culture, qui ne sert à rien hormis subventionner les « amis » du pouvoir et définir une culture d’état (comme dans les pays totalitaire). Les vrais artistes n’ont pas besoin de ministre et la culture n’a pas besoin de ministère.

        • tschok dit :

          Je vais pas me plaindre de votre com, vu que je l’ai provoqué (j’aurais pu mettre le budget des eaux et forêts, après tout, et vous auriez peut être répondu qu’il faut supprimer les eaux et les forêts pour bâtir des prisons).

          Cela dit, vous ne me ferez pas croire que, vous-même, vous ne percevez pas tout ce que votre pensée, qui force le trait sur ce point, a de caricatural: supprimer la culture pour bâtir des prisons, c’est une réponse trop « texane » pour le goût français, ne trouvez-vous pas?

          Le défi, c’est pas ça. C’est pas d’être aussi cons que les Américains, qui reviennent justement du tout carcéral. C’est de faire tenir le modèle pénal français dans un budget justice qui, quoiqu’on en pense, est enfermé dans une enveloppe budgétaire de 7.8 milliards d’euros, dont un peu plus de 3 pour les prisons.

          C’est la feuille de route et elle nous condamne à l’intelligence, pas la connerie. Il va falloir être bons avec peu de moyens.

        • Skandal dit :

          « supprimer la culture »

          Je n’ai jamais parler de supprimer la culture, mais de supprimer le ministère de la culture.

          Ministère qui d’ailleurs n’existe pas, ou alors avec des budgets infiniment plus petits, dans la plupart des autres pays développés

          Aux états unis, le budget c’est quelques centaines de millions de dollars, en Angleterre la culture est « mélangé » avec le sport et le tourisme, en Allemagne sont les Länder qui s’en occupe etc…

          Donc je persiste et je signe, la culture et les artistes n’ont pas besoin de ministre ni de ministère.

          Ça fera des économie pour tous le monde et ça nous évitera peut être l’escroquerie culturelle du plug anal place Vendôme et du truc affreux à Versailles.

        • tschok dit :

          Le plug anal, je l’avais oublié celui-là. Visiblement il vous est resté en travers de… euh… la gorge (restons au dessus de la ceinture).

          Puis-je me permettre une toute petite remarque de méthode?

          Dans votre article, vous proposez à votre lecteur d’examiner des faits. On s’attend donc à lire des faits, mais, curieusement, votre pensée oblique immédiatement vers le fait divers et vous avez alors cette phrase magnifique:

          « La réalité n’est que la somme des faits divers et ces faits divers sont de pires en pires. »

          (elle mérite d’être inscrite au frontispice d’un livre comme La Société du Spectacle de Debord ou celui d’un temple qu’on pourrait dédier aux médias)

          Dois-je vous rappeler que le « fait divers » est une catégorie journalistique: il est une mise en scène du réel. Il n’est pas la réalité, mais un récit, ce qui en fait toute sa valeur et sa saveur.

          Dans cette mise en scène, la constante, le ressort fondamental, c’est d’être pire en pire. C’est la base du spectacle: le crescendo. Quand vous avez vu une fois Indiana Jones casser la gueule à 10 nazis, ben la fois d’après, il faut qu’il casse la gueule à 100 nazis, sinon, on se lasse.

          Les faits divers, c’est pareil. Faut que ce soit de plus en plus horrible, sinon, on se lasse.

          Alors, évidemment, quand on pense la politique pénal d’un pays à partir de ce prisme d’analyse, on en retient l’idée que la France, c’est Bagdad.

          Et figurez-vous que c’est exactement l’idée qu’a eu de Paris un désormais célèbre journaliste américain.

          C’est ainsi que vous continuez votre exposé des faits en citant des ouï-dire de touristes ou une vidéo.

          Et vous en dites ceci, comme pris d’un dernier scrupule consenti au réel:

          « Lors du visionnage de ce court métrage (c’est presque difficile de croire que c’est la réalité) … »

          Vous empruntez au vocabulaire du cinéma (« court métrage ») ce qui invite à penser qu’on est en face d’une œuvre de fiction (oui, un court métrage est une œuvre de fiction en général) pour ensuite affirmer qu’on a du mal à croire qu’il soit réel. Paradoxe, non?

          Et comme je vous connais un peu, j’ai tendance à croire en une mise en scène: si on vous prend au premier degré, on se dit qu’on a affaire à un débile qui ne distingue plus le monde fictif des médias et le monde réel.

          Mais si on vous prend au second degré on a des doutes sur votre honnêteté intellectuelle. C’est votre côté faux jeton, prêt à soutenir n’importe quelle connerie qui lui passe en tête pour le simple plaisir de se foutre de la gueule de ses lecteurs et des conventions sociales, histoire de se donner un genre rebelle et iconoclaste, un peu comme Nicolas, vous voyez?

          Et là, on doute de votre sérieux.

          On comprends par la suite que vous ne l’êtes pas, lorsque vous reprochez à un fonctionnaire de police de ne pas avoir tirer au genou d’un suspect, par crainte de la bavure.

          Mais, nuche, c’est une bavure! Le fonctionnaire de police a eu raison de la craindre!

          Andouille!

        • Skandal dit :

          « isiblement il vous est resté en travers de… euh… la gorge  »

          Bah oui… C’est quand même mon argent qui finance ce genre de truc pathétique.

          « Alors, évidemment, quand on pense la politique pénal d’un pays à partir de ce prisme d’analyse, on en retient l’idée que la France, c’est Bagdad. »

          Je n’ai pas dit cela et je n’ai même jamais évoqué cette comparaison et le journaliste américain n’avait p&as mis les pieds à Paris, contrairement à moi qui y travaille tous les jours.

          « en citant des ouï-dire de touristes ou une vidéo. »

          Il se trouve que j’ai la chance de voyager un petit peu et d’avoir de la famille à l’étranger mais aussi de la famille étrangère donc je sais un petit peu comment est perçu la France à l’étranger.

          Allez dans le métro à New-York et vous verrez tout le monde avec son laptop et sa tablette sur les genoux et avec son sac à ses pieds. Allez dans le métro à Paris et vous verrez la différence…

          « Mais, nuche, c’est une bavure! Le fonctionnaire de police a eu raison de la craindre!

          Andouille! »

          La bavure c’est de se faire voler son arme par un type qui devrait être à terre à se tordre de douleur ou qui aurait du fuir à la vue d’une plaque de police.

          Mais bon, visiblement la délinquance et l’insécurité ne vous dérange pas. Tant mieux pour vous.

        • tschok dit :

          Vous parlez toujours de votre pognon, comme si la république vous devait tout parce que vous l’achetez comme un service marchand.

          Vous êtes citoyen d’une république, nom de Dieu, pas abonné SFR!

          Sinon, sur l’histoire du flingue, je suis d’accord avec vous: se faire faucher son flingue et en plus se faire tirer dessus, avec son propre flingue, c’est moche et ça aurait pu être tragique.

          Maintenant, les gus, ils vont être jugés ou pas?

          Si à chaque fois qu’il se produit une agression vous hurlez à la ruine de la société ma bonne dame et tout fout le camp mon bon monsieur, alors vous n’avez pas fini de hurler et de vous lamenter sur la fins des valeurs éternelles de la civilisations chrétienne blabla.

          N’empêche qu’on vit dans des sociétés à fort niveau de sécurité. Et la délinquance, je la subis comme les autres, rassurez-vous. J’ai mon lot d’emmerdements.

          Mais chuis flegmatique et c’est pas des connards qui vont m’empêcher de vivre et me faire virer facho.

        • Skandal dit :

          Prochain commentaire hors sujet, je censure, comme d’habitude avec vous.

        • tschok dit :

          si ça peut vous faire plaisir.

        • Skandal dit :

          Faits divers : Événement sans portée générale qui appartient à la vie quotidienne.
          Rubrique de presse comportant des informations sans portée générale, relatives à des faits quotidiens (au pluriel).

        • Skandal dit :

          « Vous êtes citoyen d’une république, nom de Dieu, pas abonné SFR! »

          Justement, j’ai le droit, et même le devoir, de juger à quoi sert l’argent qui est pris, sans mon consentement, sur le travaille que j’effectue à la sueur de mon front.

          Nos « élus » on le devoir de bien gérer cet argent qu’ils n’ont pas gagné. Ils ont le devoir de justifier les dépenses qu’ils font avec cet pris sur le travaille des autres.

          Si vous vous foutez de ce qui est fait de vos impôts, c’est votre problème moi je pense que cet argent pourrait être infiniment mieux utilisé et je le dis.

        • Skandal dit :

          Non, ça ne me fait pas plaisir. Contrairement à d’autres je ne prends aucun plaisir à la censure.

        • tschok dit :

          Triste devoir qui entache vos mains blanche du sang de la liberté d’expression.

          Vous me demandez de pleurer, là?

          Cher censeur?

        • Skandal dit :

          Je ne vous demande strictement rien.

        • Skandal dit :

          Je réponds à vos commentaires quand ils concernent le sujet du billet. Quand vous troller (pourquoi parler de ma mère ?), je ne publie pas, je vous l’ai déjà dit.

  10. amike dit :

    « Sous-hommes »
    Je dirais plutôt non civilisés.

    Pourquoi les jeunes ont-ils réagit ainsi :
    – Ils étaient en bande (effet groupe)
    – Le jeune policier ne les a pas impressionné (action ambigue)
    – Les forces de l’ordre ne sont pas suffisamment visibles (agents présents, affiches d’avertissement, icones explicites …)

    Pour la justice, on peut se demander si le jugement de la cour d’appel récent qui considère que tout contrôle d’identité aléatoire est un contrôle au faciès, ne va pas amener les forces de l’ordre à se mettre systématiquement en retrait, comme certains le pensent déjà aux USA avec les affaires de

  11. amike dit :

    (suite)
    Le comportement du jeune policier à première vue est critiquable (mais la vidéo est limitée) :
    1/A -t- il demandé aux autres passagers de s’écarter ?
    2/A-t- il averti la sécurité avant d’agir ?

    3/Pourquoi sort-il son arme aussi vite ? Il n’est pas coincé, il ne réagit pas à une menace immédiate sur lui ou la victime (il recule en la sortant). Il l’a tient le long de la jambe : Veut-il l’utiliser ou se défendre en la montrant. C’est ambigu et peu impressionnant face à un groupe.

    4/Pourquoi va-t-il se placer au milieu du gang au risque de se faire bousculer (une balayette, p/ex)
    5/Enfin, il fait la faute de se faire prendre.son arme, montrée et laissée accessible.

    On peut comparer son comportement avec l’intervention de la sécurité : en masse, protégée, très efficace parce que sans ambigüité (arme sortie et visant directement).

    Si mes constats sont réels, le policier manque soit de formation pratique (connaître ses limites), soit de formation juridique (la responsabilité de ses actes).
    Or la justice en France vise d’abord la responsabilité individuelle des actes avant de tenir compte des circonstances et finalités. A l’exception du juge Burgaud, bien sûr…

    • Skandal dit :

      Bref, il y a un problème de formation des policiers, un problème de présence policière, un problème de justice et d’application des peines, un problème avec une certaine frange de la population qui se moque de l’autorité etc…

      Donc oui, je pense qu’une justice plus systématique (application de toutes les peines, qui nécessite plus de de place de prison) et des policiers qui ont la sécurité juridique pour mater des délinquants ne me semble pas aberrant.

      On me répond que ça coûte cher, je réponds que l’insécurité coûte encore plus chère.

  12. Skandal dit :

    @tschok

    Si vous voulez parler de ma propension au populisme (définition du Larousse que je revendique : Idéologie politique de certains mouvements de libération nationale visant à libérer le peuple sans recourir à la lutte des classes.) il y a des billets pour cela.

    Si vous voulez parler de ma propension à exiger que mes impôts et mes charges soient utilisés à bon escient (comme dans toutes démocratie qui se respecte), il y a des billets pour cela.)

    Mais ne vous prenez pas pour Zola.

    Et le parti des cons, en France, c’est celui des gens qui votent encore et toujours pour ceux qui leur mentent et ceux qui les volent.

  13. Olinda dit :

    La plus grande menace contre la République et la démocratie ne vient pas du Front National mais bien du GOUROU islamo-NAZI Benoit Hamon. Benoit Hamon, islamo-gauchiste revendiqué et proche de la mouvance identitaire incarnée par Alain Soral, Julien Rochedy, Hervé Ryssen, Richard Spencer ou encore Amine Mojito a ré-affirmé son adhésion à l’idée de « camps de concentration » dans le but de GAZER 6 MILLIONS DE JUIFS afin d’assurer la transition énergétique. Ce même Benoit Hamon, grand ami de Morsay et de son groupe de death métal satanico-pédophile SEWER, a affirmé vouloir instaurer un « Quatrième Reich » pour « en finir avec la République Judéo-Maçonnique ». Un tel complotisme islamo-terroriste dans une élection présidentielle c’est du JAMAIS VU ! De surcroit, Benoit Hamon est un ancien membre de la CIA, pro-Serbe et pro-Bachar Al Assad qui veut « exterminer les chiens d’Israel » selon un communiqué donnée sur son site officiel. Benoit Hamon est également très proche du groupe de black métal sataniste SEWER qui a produit des albums tels que NECROPEDOSADOMASO !!! Tapez « SEWER NecroPedoSadoMaso Hamon » dans Google vous ne serez pas déçu !! Voter pour Hamon c’est voter pour le terrorisme, le black métal satanique, le sexe sur animaux, le Bataclan et la haine du JUIF !!!! Un génocide programmé par cette racaille en costard et islamo-nazi qu’est BENOIT HAMON !!! Le sang des enfants syriens tués par Bachar Al Assad avec la complicité de Trump, Hamon, Poutine et Amine Mojito !!!! Benoit Hamon, Adolf Hitler, CIA, NecroPedoSadoMaso… même combat raciste et haineux… et ANTISÉMITE !!! Une seule alternative, voter EMMANUEL MACRON !!!§

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s