L’escroquerie intellectuelle du prélèvement à la source.

François Hollande est malin. Certes il n’aura rien réformé et n’aura même pas l’excuse de la crise (comme Sarkozy) pour justifier son immobilisme, certes il a fait exactement ce qu’il ne fallait pas faire (augmenter les impôts et augmenter les dépenses), certes son quinquennat se résumera à des « réformes » sans importance portant uniquement sur le « sociétal » mais il est malin.

En effet, c’est malin de proposer une nouvelle réforme, le prélèvement de l’IR à la source, qui ne pourra être mis en place qu’après les prochaines élections.

L’escroquerie intellectuelle tient dans le fait de faire croire que cette réformette serait la « grande réforme fiscale » promise que la gauche doit à ses électeurs.

Faire croire que le mode de prélèvement est plus important que l’impôt lui-même est un mensonge. Le prélèvement de l’impôt est devenu incompréhensible, illisible et obèse alors même que depuis 10 ans pas mal de choses ont été faites pour le simplifier (internet, télédéclaration, mensualisation etc…).

Les économies du prélèvement à la source seront marginales. D’abord parce que la majorité des français ne payent pas l’impôt sur le revenu et ensuite parce que ceux qui ont d’autres revenus, qui utilisent l’une ou l’autre des niches fiscales ou qui ont une situation fiscale « hybride » (genre enfant majeur à charge,  pension, personne âgé à charge etc…) devront de toutes façons faire un complément au prélèvement à la source.

Voilà 3 ans que François Hollande ne fout rien et d’un coup il se précipite pour une réformette. Pourquoi donc ?

Tout simplement parce que le prélèvement à la source est le préalable indispensable à la fusion CSG-IR.

Elle est là l’escroquerie intellectuelle. Sous couvert d’une simplification et d’économie, l’Etat veut faire de la CSG proportionnelle un prélèvement progressif. Ainsi, une partie de la population serait exonérée de cette taxe (la partie qui ne paye pas d’IR) tout en la concentrant sur l’autre partie, celle qui paye l’IR.

Evidemment, tout cela se fera au nom de la justice sociale et de l’égalité, deux termes systématiquement brandis dès qu’il s’agit d’alourdir les impôts.

Pour la gauche, la justice sociale consiste à augmenter les impôts de ceux qui en payent déjà beaucoup (74% de l’IR est payé par 10% de la population, il y a même des foyers fiscaux taxés à hauteur de 100% de leurs revenus !!) et l’égalité consiste à exonérer une grosse partie de la population du financement de l’Etat et des services publiques.

On sait pourtant qu’un impôt juste et efficace a deux caractéristiques : une base large et un taux faible.

C’est pour cela que depuis les augmentations d’impôts, de charges et de taxes initiés par Sarkozy et amplifiés par Hollande, les recettes fiscales diminuent malgré les fortes hausses de prélèvements.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour L’escroquerie intellectuelle du prélèvement à la source.

  1. Popeye dit :

    entièrement d’accord.

    • Skandal dit :

      Comment ne pas l’être 😉

      Encore une fois, je pense que le principe est bon mais sa mise en place sera ubuesque et sera une véritable usine à gaz.

      Ubuesque/Usine à gaz, la marque de fabrique de l’administration étatique française.

      Il faut également ajouter que sans une véritable réforme fiscale, le prélèvement à la source ne sert pas a grand chose et peut même être contre-productif, entre à cause de la non-individualisation de l’impôt.

      • Popeye dit :

        Je vais certainement faire un procès d’intention, mais par idéologie, les socialo-progressistes totalitairement collectivistes sans se l’avouer (tout pour l’état/collectivité, tout par l’état/collectivité, rien en dehors de l’état/collectivité) veulent à tout prix individualiser l’impôt sur le revenu en fracassant le quotient conjugal (c’est un FOYER fiscal qui paye l’IRPP, pas un individu) et ce qui reste du quotient familial.
        Par perversité polymorphique, ces enc****s mondains de socialistes qui nous pourrissent la vie en s’imaginant gouverner « pour notre bien » vont délibérément mettre en place le prélèvement à la source sans au préalable remettre à plat les spécificités de l’IRPP mentionnées plus haut, ce qui conduira assurément à un retentissant échec technico-informatique, qui sera le prétexte à individualiser l’impôt sur le revenu (c’est bien plus simple, voyez-vous) à le fusionner avec la CSG (c’est et plus simple, et plus juste) et pour finir à pousser les curseurs de taux vers le haut (c’est pour plus de justice sociale mon enfant)
        Je sens comme une forme de rage monter en moi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s