Quand une ministre se fout de notre gueule

Que les Français aient du mal à digérer le reclassement d’Agnès Saal, Marylise Lebranchu l’entend, « ça passe mal, je comprends toutes les réactions et des affaires de ce type font retomber le travail que l’on fait par ailleurs », a-t-elle expliqué au micro de Jean-Michel Aphatie, sur RTL ce matin. Mais selon elle, c’était inévitable : « Les fonctionnaires ne peuvent pas être révoqués du jour au lendemain par un ministre pour des raisons politiques. (…) Il faut donc qu’il y ait une procédure, comme pour tout acte délictueux, quelle qu’en soit la nature ».

« Une procédure disciplinaire »

Fleur Pellerin n’aurait pas eu d’autres choix que celui-ci. Selon Lebranchu, elle pouvait aussi mettre Agnès Saal « en vacances » tout en expliquant que cela « aurait peut-être encore plus choqué (…) qu’elle soit payée en ne faisant rien ». Il s’agirait de la meilleure solution pour la ministre, qui voit dans cette activité « presque un travail d’intérêt général ». Ce reclassement serait donc une forme de « procédure disciplinaire ». « Cela va durer six mois maximum. Les sanctions peuvent être graves. Cela peut aller jusqu’à l’exclusion ». (source)

Lisez bien ce que dit cette femme !

«  Les fonctionnaires ne peuvent pas être révoqués du jour au lendemain par un ministre pour des raisons politiques. »

Mais quelle raison politique ? Agnès Saal a fait de l’abus de bien publique et du détournement de fond !! Que vient faire la politique la dedans ? Elle devrait purement et simplement être exclue de la fonction publique. Dans le privé elle serait virée pour faute grave.

« Il s’agirait de la meilleure solution pour la ministre, qui voit dans cette activité « presque un travail d’intérêt général ». Ce reclassement serait donc une forme de « procédure disciplinaire ». »

Lebranchu se fout en plus de notre gueule… Un travail d’intérêt général à 8000 euros par mois ? Une procédure disciplinaire dans laquelle Saal conserve tout ses privilèges de haut fonctionnaire ?

Je savais que la caste oligarchique protégeait bien les siens mais je ne croyais pas qu’une ministre pouvait se foutre de notre gueule aussi ouvertement…

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Quand une ministre se fout de notre gueule

  1. Jacko dit :

    Je pense que Saal aurait aimé être virée dans le privé… Si elle se fait débarquer comme un Messier, en prenant 20 millions de golden parachute, je pense qu’elle n’aurait pas été contre.
    Et on le voit avec la FIFA, quand ça truande, c’est pas sur 40 000 euros de taxi, c’est quand même une gagne petit cette Saal.

    • Skandal dit :

      Sauf que la FIFA, c’est pas mon argent alors que Saal c’est mes impôts qu’elle a détourné…

      Ça fait une énorme différence…

      • tschok dit :

        La FIFA, pas votre argent?

        Bien sûr que si, qu’est-ce que vous croyez?

        Sincèrement, vous pensez que des types qui courent après un référentiel bondissant créent de la valeur ajoutée?

        Nannnnnn. Je le crois pas.

        • Skandal dit :

          « Sincèrement, vous pensez que des types qui courent après un référentiel bondissant créent de la valeur ajoutée? »

          Est ce que j’ai parlé de ça ? Non.

          Ceci dit, vu ce que payent comme impôts et charges les joueurs qui jouent en France et les clubs Français, oui ils créent de la valeur ajoutée… Ou du moins ils remplissent les caisses de l’Etat. Sans compter les les emplois qui vont avec.

          Et non, l’argent de la Fifa ce n’est pas mon argent…

        • Skandal dit :

          Je ne joue pas ou foot, je ne vais pas voir de match, je n’ai pas d’abonnement Canal+ ou BeinSport, je n’achète pas de produit dérivé donc non, Je regarde les matchs éventuellement sur TF1 mais comme je ne paye pas TF1…

          Donc non, ce n’est pas mon argent…

  2. tschok dit :

    Si vous saviez la part de votre pognon qui se retrouve dans leurs poches, sans même que vous le sachiez et par le biais de mécanismes dont vous ne soupçonnez même pas l’existence, vous regarderiez beaucoup plus attentivement un match de foot, car vous le payez cher, croyez-moi.

    Vous payez jusqu’au dernier brin d’herbe de la pelouse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s