Morning Meeting : Vendredi 22 Mai 2015

A l’instar des énarques haut-fonctionnaires, les agents d’EDF bénéficient eux aussi de privilèges parfaitement scandaleux.  (à lire ici)

Notez bien que c’est nous, simple citoyens/contribuables, qui finançons les privilèges de cette noblesse républicaine.

C’est parfaitement injustifié, totalement inégalitaire mais visiblement, les syndicats, qui sont toujours les premiers à brandir les termes d’égalité et de fraternité, n’ont rien à faire qu’une ultra-minorité de gens vivent confortablement (très confortablement même) avec l’argent des autres.

Heads should roll.

———————————————————————————————————-

Le PDG d’Orange n’en finit pas de traîner le boulet de l’affaire Tapie. Déjà mis en examen en juin 2013 pour escroquerie en bande organisée, Stéphane Richard l’est aussi depuis ce jeudi pour «complicité de détournement de fonds publics par une personne privée», dans l’affaire de l’arbitrage du litige opposant Bernard Tapie au Crédit lyonnais concernant la revente d’Adidas dans les années 1990. Cet arbitrage s’était soldé en 2008 par le versement de 403 millions d’euros à l’hommes d’affaires, avec les intérêts. A cette époque, Stéphane Richard était le directeur de cabinet de la ministre de l’Economie, Christine Lagarde.

Cette nouvelle mise en examen «est un non-événement» a aussitôt réagi son avocat, Me Jean-Étienne Giamarchi. Stéphane Richard «réfute fermement les mises en cause dont il est l’objet. Il n’y a aucun fait, ni aucun élément nouveau à charge contre lui.» De son côté, Orange a assuré que cette affaire «ne concerne en rien» le groupe et n’a «donc pas de conséquences sur le fonctionnement», ni sur «la capacité de Stéphane Richard à diriger le groupe Orange». (source)

La capitalisme de connivence dans toute sa splendeur…

Encore un énarque, qui a d’ailleurs fait étrangement fortune (délit d’initié ?) et a été largement rattrapé par le fisc (Stéphane Richard a fait l’objet le 12 octobre 2007 d’un redressement fiscal de 660 000 euros sur ses revenus de 2000, 2001, 2002, et 2003, montant comprenant « une pénalité de mauvaise foi d’un montant de 5 % ).

Mais le type est quand même président d’Orange… Quel bel exemple !

———————————————————————————————————-

Il faut croire que le passé n’a pas franchement joué en faveur du PSG. Selon le Parisien, le club de la capitale aurait beaucoup aimé pouvoir organiser la célébration de ses trophéesdans les rues de la ville. Et on a même fait la demande à la Préfecture de police de Paris et au Ministère de l’intérieur. Réponse : un non très, très négatif, comme on dit. En cause selon les autorités : les graves débordements de 2013, évidemment, mais aussi le plan Vigiparte toujours en alerte maximale et aussi le risque de débordements « d’ultras extrémiste ».

Anne Hidalgo, maire de Paris, était pourtant favorable aux retours des joueurs dans les rues. Deux choix ont d’ailleurs été imaginés : une présentation des trophées sur le balcon de l’Hôtel de Ville, et une balade en bus autour de la Tour Eiffel. Au lieu de ça, il faudra donc se contenter du Parc des Princes samedi soir après le dernier match contre Reims, et d’un feu d’artifice dont on sait déjà à quoi il va ressembler. (source)

J’étais ce jour là sur la terrasse d’un pub non loin de la place Victor Hugo et effectivement j’ai vu les hordes de sauvages et de barbares venus de banlieues déferler dans les rues du 16ème arrondissement. Avenue d’Eylau, cette racaille a même systématiquement vandalisé les voitures. Rétroviseurs ou pare-brise, presque aucun véhicule n’a été épargné. Vous vous souvenez aussi probablement du bus de touristes attaqué comme une diligence au temps des cow-boys du farwest et des saccages des bistrots de la place du trocadero et des boutiques de l’avenue de grande armée.

C’est ce jour la que j’ai compris que le ministre de l’intérieur de l’époque (Manuel Valls) n’était qu’un pitre, un beau parleur qui, comme Sarkozy, s’agitait beaucoup mais ne faisait rien.

Lui et le préfet de police de Paris (un gros naze lui aussi, incapable de faire son travail) ont en plus menti en accusant les quelques ultras alors que les gens présent sur place ou aux alentours savent très bien qui étaient les coupables : des sauvageons, des barbares, de la racaille…

———————————————————————————————————-

Des soupçons planent sur France Télévisions. Le service télévisuel public serait soupçonné de s’intéresser de trop près à ses salariés, en ayant notamment recours à des « fichages ».

Opinions politiques et orientations sexuelles

Comme le révèle l’AFP, confirmant ainsi une information de L’Express, une perquisition de la CNIL a eu lieu mercredi dernier à France Télévisions. Le but du contrôle ? « Vérifier la présence de fichiers (…) contenant des données relatives aux opinions politiques, à l’orientation sexuelle, aux addictions des personnes ou à des infractions, condamnations et mesures de sûreté », tel que l’indique le procès-verbal. En d’autres termes, France Télévisions serait soupçonné de ficher illégalement ses employés.

Cette perquisition ferait suite à l’envoi d’une lettre anonyme à la CNIL, comme l’a expliqué le service public à l’AFP. Les six agents de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés ont donc notamment sondé des boîtes mails de la direction des ressources humaines du groupe audiovisuel public et réalisé des copies de plusieurs fichiers internes. Pas plus d’éléments pour le moment, « l’instruction est en cours », a expliqué la CNIL. (source)

On va attendre les résultats, mais quelque chose me dit que tout ça va se faire bien discrètement…

 

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s