La «novlangue» d’Orwell fonctionne désormais à plein rendement !

Il fut un temps où la polémique politique avait ses lettres de noblesse, à l’Assemblée Nationale comme ailleurs. De Clémenceau à Sanguinetti en passant par Jaurès et Mitterrand, gauche et droite ne manquaient pas de bretteurs qui savaient s’affronter à fleurets non mouchetés. Ne pleurons pas les neiges d’antan, mais force est de constater qu’aujourd’hui, dans le monde de la représentation élue, les propos échangés quelquefois volent bas. Très bas.

En témoignent, s’il en était besoin, les actuelles empoignades sur la réforme de l’éducation nationale, initiée par Najat Vallaud-Belkacem. Jargon pédagogique contre fronde intellectuelle, colères à répétition de Valls et appel des députés UMP à la renonciation au projet: tout cela serait dans l’ordre des choses, entre exécutif et législatif, si ne s’ajoutait une dimension devenue, hélas, le plus petit dénominateur commun des empoignades actuelles: l’accusation infamante de racisme. Niveau zéro de l’affrontement, encore illustré hier par Jean-Christophe Cambadélis qui qualifie les attaques contre Taubira et Najat Vallaud-Belkacem de «xénophobes», ce qui, ajoute-t-il, «est inadmissible dans notre République».

La «novlangue» d’Orwell fonctionne désormais à plein rendement: plus besoin d’arguments, de discussions sur le fond: si vous vous permettez d’attaquer quelqu’un dont les grands-parents ne seraient pas nés en France, vous êtes forcément, selon nos Bisounours, un adepte de Mussolini, un lepéniste enragé ou, au moins, un salaud de facho.

La suite est à lire ici

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s