Valls, le mythomane schizophrène

Le député PS Manuel Valls a annoncé aujourd’hui qu’il déposerait début 2010 une proposition de loi préconisant le recours aux statistiques ethniques, à l’issue d’un colloque sur la diversité organisé à Evry avec le Cran (Conseil représentatif des associations noires de France).

« Il faut relancer le débat sur les statistiques ethniques et je présenterai un projet de loi en ce sens à l’Assemblée nationale en début d’année prochaine », a indiqué le député-maire d’Evry. « Pour certains, les statistiques ethniques mettraient en cause les valeurs de la République, alors qu’au contraire, c’est l’absence de mesures concrètes qui est à craindre », a-t-il expliqué assurant qu’il y a « des députés prêts à suivre ».

L’annonce a été soutenue par le président du Cran, Patrick Lozès, invité du colloque, pour qui « on a besoin de savoir quelle est la réalité pour que les choses puissent changer ». C’est à la suite de propos controversés sur l’absence d’habitants « blancs » sur un marché d’Evry le 7 juin dernier que Manuel Valls avait rencontré les responsables du Cran et décidé d’organiser à Evry ce colloque intitulé « Faire des égaux – Pour un nouveau dialogue sur la diversité en France ». (source)

Manuel Valls surveillant désormais officielement le web français, il pourra peut être me lire.

Monsieur Valls vous êtes un mythomane et un schizophrène. Vous mentez, vous n’avez aucune honnêteté intellectuelle, votre place est dans un asile.

 

P.S : Robert Ménard est très con d’avoir avouer son « méfait » à la télévision. Maintenant, sachez que tous les directeurs d’écoles et tous les professeurs font la même chose. Ils regardent leurs listes d’élèves et ils estiment le pourcentage d’élèves de telle ou telle obédience.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Valls, le mythomane schizophrène

  1. Jacko dit :

    Il y a juste une différence entre des stats et des fichiers. C’est quand même assez simple à comprendre.
    Une stat, ça permet de dire à un publicitaire que 14% des jeunes de 15-25 ans jouent à la playstation. C’est effectivement interdit actuellement, de dire que 14% des jeunes noirs de 15-25 ans jouent à la playstation. Le marketing n’a pas le droit de faire des enquêtes basées sur l’origine ethnique des gens. (pas plus que Menard).
    Un fichier, c’est tenir une liste exacte de gens selon des critères. Par exemple, c’est choquant qu’un maire possède une liste des homos de sa commune. Par contre, à l’aide de sondage, on peut estimer qu’il y a 10% d’homos en France sans toutefois les identifier précisément sur un listing.
    Vous comprenez la nuance ??? Ou il va vous falloir rejoindre Valls à l’asile des simplets ?

    • Skandal dit :

      « Il y a juste une différence entre des stats et des fichiers. C’est quand même assez simple à comprendre. »

      Pour faire des stats vous avez besoin de données, donc de fichiers, c’est quand même assez simple à comprendre.

      Qu’a dit Ménard ? Que dans sa commune il y avait X pourcent d’élève musulman. Quelle différence avec « en France il y a 10% d’homos » ?

      Et je vous rappelle que tous les maires de France disposent des mêmes fichiers que Ménard sur les élèves des écoles publiques. Ces fichiers existent depuis très très très longtemps et n’ont pas été inventé par Ménard.

      Ma chère maman, psychologue scolaire de son état, dispose elle aussi de tous les listings des élèves des écoles publiques dans lesquelles elle officie et ce n’est pas elle qui les a créé, c’est la mairie qui lui a fournit…

      Ce qui est reproché à Ménard c’est d’avoir prit ces fichiers, qui existent et que tous les maires ont et d’avoir compté, selon une méthodologie plus que douteuse, le nombre d’élèves musulmans.

      Quelle différence avec le fait de compter le nombre d’homos en France ?

      Sa méthodologie est parfaitement critiquable, il est très con d’avoir dit ce qu’il faisait à la télé et tous les cons simulent l’indignation.

      Quelle belle hypocrisie…

  2. Eli dit :

    @ Jacko
    La seule étude récente sur la proportion d’homosexuel dans la population générale (britannique) trouve 1% et pas 10% comme vous faite (semblant ?) de le croire…
    Cela sert à ça l’interdiction des statistiques : à mentir en toute impunité. On appelle ça un sondage.

    • Jacko dit :

      Mec, j’ai dit 10% parce que je n’en sais rien et je m’en fous du nombre d’arabes, d’homos, de rollmops qui peuplent la France. C’était juste un exemple illustratif.
      Mais vous le dites, bien, il faut des sondages, c’est ce que ne comprend pas l’auteur de ce blog. Ce que valls et lozés voulaient à l’époque, c’est pouvoir connaitre via des sondages, la proportion de noirs, de rollmops, de ce que vous voulez dans la société française. C’est totalement différent que d’avoir une liste précise sur un fichier. Et donc non, pour constituer des stats, il ne faut pas de fichier, il faut juste des sondages, qui peuvent se faire anonymement.

      Après, j’ai quand même de sérieux doutes sur la possibilité de dresser des sondages ethniques… si vous prenez l’équipe de basket tricolore.
      Tony Parker : père américain, mère Hollandaise, il est né en Belgique, et a grandi à Fécamp … il est quoi ??? noir, blanc, belge, normand ?
      Joachim Noah, deux grands parents suédois, une grand mère française, un grand père camerounais, il est quoi ? Suédois blanc, noir africain ?
      Boris Diaw, pareil…

      • Skandal dit :

        « Et donc non, pour constituer des stats, il ne faut pas de fichier, il faut juste des sondages, qui peuvent se faire anonymement. »

        Chacun sait évidemment que les statistiques établis à partir de sondages sont fiables… Ce doit être pour cela que les instituts de sondage se plantent systématiquement….

        Vous dites absolument n’importe quoi. Si vous voulez des statistiques fiables et exploitables il faut des données fiables et exploitables donc des fichiers fiables et exploitables.

        Je le répète encore une fois, Ménard est un con et sa méthodologie est peu fiable (la marge d’erreur est suffisamment importante pour que les conclusions n’aient pas grand sens) mais si vous voulez faire des stats ethniques fiables et exploitable il faut des données, pas des sondages dans lesquels on sait que la marge d’erreur rend inexploitables les résultats.

        Il faut être un gros con de politiciens français pour voir les sondages comme un reflet de la réalité.

        Sur le reste, vous avez raison sauf qu’il est plus probable que tomber juste en estimant que Mohamed est musulman que d’arriver à dire si Tony est blanc.

        • Jacko dit :

          Cher ami, un sondage, c’est avec un panel… vous interrogez 1500 personnes dans la rue, « Buvez vous du Red Bull ? » Puis vous finissez par leur demander leur age, leur sexe… et ensuite, vous extrapolez en disant que 18.7% des jeunes femmes de 25 à 35 ans boivent cette saloperie. Et pour les stats ethniques, c’est pareil, vous allez arrêter dans la rue Joachim Noah, un jour, il vous répondra qu’il est blanc, l’autre qu’il est noir, selon son humeur. Et donc vous obtiendrez des résultats plus ou moins valides.

          Ca que lozés demandait, ce sont des sondages pour déterminer si les noirs/arabes/jaunes/metis sont discriminés. Là, encore, vous allez interroger 500 jeunes qui semblent répondre à votre panel (donc interroger des noirs) et vous leur demandez si ils ont déjà été refoulés d’une boite de nuit. Et après, vous arrivez à dire que 45% des noirs se font refouler des boites de nuit. Lozés ne demandent dont pas un fichier des jeunes refoulés de boite de nuit. Il veut connaitre le nombre de jeunes qui n’ont pas accès à tel ou tel service.

          Vous comprenez ? Je ne peux pas faire plus simple comme explication.

        • Skandal dit :

          J’ai très bien compris…

          Et je vous répète encore une fois qu’extrapolé une statistique à partir des réponses de 500 personnes n’a absolument aucun sens. N’importe quel mathématicien et/ou statisticien digne de ce nom vous le dira.

          Il n’y a que les « sondeurs », les instituts de sondage et ceux qui les utilisent qui pense que ces chiffres ont la moindre valeur.

          D’ailleurs, les instituts de sondages se trompent systématiquement d’au moins 10% ce qui, en terme statistiques, est une énorme erreur et un biais qui ne permet pas de conclure.

          Enfin, vous me parlez de Lozés, je n’ai jamais parlé de lui…

        • Skandal dit :

          Et puis il faut être sacrément débile pour faire des statistiques à partir d’un sondage compte tenu du fait qu’un sondé n’est jamais suffisamment fiable pour que le résultat soit exploitable. c’est pour ça que les instituts de sondage se plantent systématiquement d’un pourcentage (environs 10%) qui rend leurs conclusions caduques.

          Mais comme les français sont particulièrement ignorants en math et en stats, ils croient les escrocs intellectuels que sont les sondeurs.

          Pour reprendre votre exemple, a moins de sonder au moins 75% des noirs, la stats que vous pourrez en tirer n’a aucun sens. Alors si vous sondez 500 personnes, autant mettre un chiffres un pif…

        • Skandal dit :

          Et puis quand il s’agit d’attribuer un logement social, les bailleurs regardent l’origine ethnique du demandeur mais la, bizarrement, ça ne choque personne…

  3. Skandal dit :

    l’hypocrisie et l’incohérence intellectuelle de Manuel Valls sont tout simplement hallucinantes…

  4. Donner un prénom musulman à son enfant quand on est installé dans un pays de tradition chrétienne, c’est une affirmation religieuse destinée à être rendue publique. Les parents veulent que leurs enfants soient reconnus comme musulmans. De quoi se plaint-on ?

    • Skandal dit :

      Affirmation religieuse je ne sais pas, affirmation culturelle certainement. Et alors ? Cela ne me dérange absolument pas, mais comme vous dites, il ne faut pas ensuite s’étonner que certains fassent des raccourcis.

      Cela me rappelle un livre de Zemmour ou il expliquait qu’une partie du problème de l’intégration venait du fait que depuis 20 ou 30 ans, les immigrés et descendants d’immigrés ne donnaient plus de prénom français à leurs enfants. Je me souviens de la réaction de Gérard Miller : « Vous êtes ignobles » (dixit le type qui sort avec une femme qui pourrait être sa fille et qui se fait payer en liquide ses séances de thérapie freudienne).

      Bref, pendant des années (si ce n’est pas des siècles) les immigrés italiens/espagnols/portugais/polonais etc… ont donné à leurs enfants des prénoms « français » et aujourd’hui l’intégration est parfaite alors même que le racisme qu’ils ont subit était infiniment supérieur et infiniment plus violent que le racisme que subirait les noirs/arabes/musulmans.

      Le plus drôle, c’est que ceux qui trouve scandaleux qu’on pense que Mohamed est musulman sont persuadé que Charles-Henri est forcément blanc, catholique et issu d’une famille de réac…

  5. Moi non plus, cela ne me dérange pas, bien au contraire : au moins, on sait à qui on a à faire. Je ne souhaite pas que les maghrébins musulmans donnent des prénoms français à leurs enfants, ni que leurs enfants deviennent français. Je souhaite qu’ils s’en aillent.

    • Skandal dit :

      Ce qui n’est pas mon cas.

      Ce je souhaite c’est que les gens qui viennent en France aient réellement envie de devenir Français, d’adopter les mœurs, les us et coutumes Français, respectent l’Histoire de France (dans ce qu’elle a de bon et de mauvais) et la Culture Française etc…

      • Vous êtes très optimiste. C’est bien. Je reconnais que mon souhait personnel n’est qu’une question de préférence : je déteste viscéralement les cultures du sud de la méditerranée, tout en elles me fait horreur, moralement et esthétiquement. Je n’y peux rien, c’est une simple affaire de goût. Si une majorité de Français se prononçait clairement en faveur de l’assimilation des populations issues de ces cultures, alors je m’inclinerais, et je renoncerais à me faire appeler Français, car je ne me sentirais plus rien de commun avec le peuple de France.

        Mais je me permets d’attirer votre attention sur un fait souvent négligé : la quantité est par elle-même une qualité. Passé un certain nombre, personne ne peut s’intégrer, ni collectivement, ni individuellement. La masse entretient sa différence et met sur les individus une pression qui les empêche de s’en démarquer.

        • Skandal dit :

          Je ne suis pas spécialement optimiste, je sais que cela ne se passe pas comme ça et ne se passera pas comme ça mais croire qu’on va renvoyer les gens chez eux est « utopique »…

          Sur la quantité vous avez parfaitement raison.

  6. Skandal dit :

    Un peu d’eau à mon moulin : http://rue89.nouvelobs.com/2015/05/07/menard-fichage-reponses-a-questions-259038

    Comme quoi, Ménard n’est effectivement pas le seul à déduire, d’après les listings des écoles publiques qu’il a, en tant que maire, à sa disposition, qui est musulman et qui ne l’est pas.
    Encore une fois, sa méthodologie est largement biaisée mais ce qui lui est finalement surtout reprocher c’est la finalité de la statistique…

  7. Skandal dit :

    @Jacko
    Le résultat des élections Britanniques confirme ce que je dis : les sondages c’est complètement bidon.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s