Morning Meeting : Mardi 5 Mai 2015

Le bureau exécutif a décidé de «suspendre de la qualité d’adhérent» le cofondateur du parti, en attendant le vote des adhérents lors d’un prochain congrès extraordinaire. «J’ai honte que la présidente du FN porte mon nom», a réagi Jean-Marie Le Pen qui promet «tous les recours».

Il va devoir rendre sa carte d’adhérent au Front national, parti qu’il a lui-même cofondé. Du moins pour quelques semaines, le temps d’organiser un congrès extraordinaire. À l’issue du bureau exécutif, les dirigeants du parti ont décidé de suspendre son statut d’adhérent à Jean-Marie Le Pen,après ses propos controversés dans le journal d’extrême droite Rivarol. (source)

Que dire… Je me fous pas mal de ce qui peut arriver au FN car n’aimant ni les socialistes, ni les nationalistes, je ne peux que ne pas aimer les socialistes-nationalistes.

JMLP est un vieux gâteux qui n’a jamais voulu le pouvoir et il semble ne pas supporter la nouvelle orientation qu’a prit son parti sous la houlette de sa fille.

Le seul truc « dommage » c’est que le FN siphonnait nettement plus les voix de gauche que les voix de droite.

Et puis j’ai un peu du mal à respecter des gens qui tabassent les journalistes… 

Bruno Golnnisch par exemple, est un véritable fasciste. Je suis scandalisé qu’une partie de mes impôts servent à le rémunérer au parlement européen.

 

———————————————————————————————————-

Une réunion se tiendra mercredi au siège d’Areva à la Défense (Hauts-de-Seine) entre la direction du groupe nucléaire et les représentants des salariés.

Les conséquences des efforts de compétitivité nécessaires chez Areva commencent à se préciser. Selon nos informations, une réunion se tiendra mercredi à la Défense (Hauts-de-Seine) entre la direction du groupe nucléaire et les représentants des salariés. Le rendez-vous est crucial: il s’agit d’éclairer le volet social du plan de performance que le groupe industriel, en grandes difficultés, entend appliquer au cours des prochains mois. Autant dire le coup d’envoi d’une négociation qui s’annonce délicate.

Depuis plusieurs semaines, Areva travaille sans relâche à abaisser massivement sa base de coûts. Certaines mesures seront moins douloureuses que d’autres. Parmi celles qui sont envisagées, la transformation du système d’intéressement, afin qu’il devienne global et non plus individualisé – comme c’est le cas actuellement, appliqué différemment selon les différentes entités du groupe. Le groupe pourrait ainsi économiser plusieurs millions d’euros, au bas mot.

Mais pour Areva, l’essentiel de la tâche va consister à tailler dans l’emploi, «avant tout sur la base du volontariat» comme l’état-major du groupe l’avait promis début mars. Il a déjà annoncé 1500 suppressions de postes en Allemagne. En France, le plan sera présenté mercredi aux syndicats. Les plus optimistes veulent croire qu’on ne dépassera pas une fourchette de 1000 à 2000 emplois, qui peut cependant sembler très faible au regard de la tourmente que traverse actuellement l’entreprise. Un partenaire du groupe craint même que cette fourchette puisse doubler. Elle sera in fine arrêtée en fonction des économies qu’Areva pourra réaliser sur ses frais de fonctionnement. Interrogée, l’entreprise se refuse au moindre commentaire. (source)

Les conséquences de l’incompétence d’Anne Lauvergeon n’en finissent plus de se faire sentir.

En juillet 2011, sur proposition du baron Édouard de Rothschild, elle est nommée à la présidence du conseil de surveillance du quotidien Libération. Elle est depuis 2011 présidente du fonds « Agir pour l’insertion dans l’industrie »1 créé par l’UIMM.

L’UIMM c’est le syndicat qui corrompt les autres syndicats à coups de millions d’euros.

Libération c’est le journal qui ne survit que grâce à l’argent publique.

Le parquet se penchant sur la période 2007-2010 a ouvert une enquête préliminaire pour « présentation ou publication de comptes inexacts ou infidèles », « diffusion d’informations fausses ou trompeuses », « faux et usages de faux ».

Parfait exemple de l’oligarchie française qui tue notre pays à petits feux.

———————————————————————————————————-

La Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques (iFRAP) a comparé les systèmes de soins en France et en Allemagne. Verdict? Il est mieux organisé et moins coûteux outre-Rhin. Un exemple à suivre.

En France, l’Assurance-maladie enchaîne les déficits depuis plus de dix-sept ans. En Allemagne, les caisses d’Assurance-maladie dégagent des excédents – pas moins de 30 milliards en 2013! Dans le même temps, nos voisins d’outre-Rhin sont mieux soignés que nous. À la 9e place du classement européen Euro Consumer Health, ils nous dépassent de deux rangs.

La Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques (iFrap), dans une étude que Le Figaro s’est procurée, a donc examiné ce qui fonctionne outre-Rhin. Parce que les deux modèles sont similaires, la France pourrait en effet s’inspirer du modèle allemand. Et ce, alors que le projet de loi santé de Marisol Touraine, censé «moderniser le système de soins» et loin de faire consensus, prévoit surtout d’instaurer la généralisation du tiers payant en 2017. (source)

Les propositions de l’IFRAP sont tout simplement de bon sens. Il faut être énarque et/ou politicien français et/ou syndicaliste pour les refuser.

———————————————————————————————————-

Selon l’Office allemand des statistiques, une heure de travail en France coûte en moyenne 35,20 euros à l’employeur du secteur privé en 2014, soit presque cinq euros de plus qu’en Allemagne.

Une heure de travail en Allemagne coûte en moyenne 31,80 euros aux employeurs allemands du secteur privé en 2014, selon une statistique compilée par l’Office allemand des statistiques publiée ce lundi. Soit presque 10% de moins, en comparaison avec la France par exemple, où l’heure revient en moyenne à 35,20 euros, relève l’institution.

Un communiqué publié le 30 mars par Eurostat, annonçait déjà que le coût horaire de la main d’oeuvre en euros sur l’ensemble de l’économie (hors agriculture et administration publique) en France était beaucoup plus élevé qu’en Allemagne. Il rapporte qu’en 2014 il atteint 34,6 euros tandis qu’il est de 31,4 euros en Allemagne et de 24,6 euros en moyenne dans l’ensemble de l’Union européenne (UE).

L’iFRAP a publié une étude microéconomique portant sur une entreprise basée en France, en Allemagne et en Grande-Bretagne. «Pour un salaire brut de 51.114 euros par an pour le salarié, le coût total pour l’employeur en France sera de 76.605 euros (salaire et charges patronales), tandis qu’il plafonnera à 61.631 euros en Allemagne et à 58.679 euros au Royaume-Uni et ce, dans le même secteur et même dans la même entreprise. La différence entre la France et l’Allemagne est, dans ce cas, de 24 %. Avec le Royaume-Uni, elle grimpe à 30%», souligne Agnès Verdier-Molinié, directeur de la Fondation iFRAP, think-tank dédié à l’analyse des politiques publiques. (source)

———————————————————————————————————-

On n’y est pas encore. Mais Manuel Valls aura sans doute un petit rictus de satisfaction en ouvrant Le Parisien, ce mardi matin. Selon un sondage réalisé par l’institut Odoxa et publié dans le quotidien, le Premier ministre est plébiscité par 70% des Français pour représenter le parti socialiste à l’élection présidentielle de 2017. (source)

Bizarre… Le type est tellement nul en premier ministre…

Son programme sera de toutes façons le mêmes que celui de tous les autres : nous voler et diminuer nos libertés.

 

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Morning Meeting : Mardi 5 Mai 2015

  1. koltchak91120 dit :

    « Bizarre… Le type est tellement nul en premier ministre… »

    Bah, à côté d’Hollande, n’importe quel tocard passe pour brillant. Certes, il n’est qu’apparences, mais il présente en façade l’aspect d’un homme à peu près sûr de lui. C’est navrant, mais tant que le suffrage universel sera considéré comme l’alpha et l’omega de la vie politique, ce genre de clown séduira toujours.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s