Les Thénardier des Hauts-de-Seine

Coup de tonnerre dimanche soir à Levallois-Perret. Arnaud de Courson, le candidat divers droite qui portait la promesse du «renouveau» face au binôme UMP soutenu par Patrick Balkany l’a emporté avec 53% des voix. Il réitère ainsi son «exploit» de 2011: il avait été élu conseiller général face àIsabelle Balkany. Ce nouvel affront subi par l’emblématique couple vient ternir un tableau déjàentaché par la multiplication des ennuis judiciaires. Et rien n’indique que le résultat de ces élections départementales soit de nature à apaiser une vie politique locale déjà tendue.

Dès l’annonce de la victoire les tensions entre les Balkany et de Courson se sont fait à nouveau sentir. Ce dernier accuse ce lundi dans Le Parisien la mairie de Levallois d’un «déni de démocratie». «Les Levalloisiens ont choisi, nous allons continuer de travailler pour eux. Mais Patrick Balkany n’a pas proclamé les résultats, ils nous a retiré le micro si bien que nous avons dû nous exprimer a capella. C’est inadmissible», a regretté le conseiller départemental réélu. Une accusation balayée par l’adjointe au maire UMP Sylvie Ramon, candidate malheureuse battue par Arnaud de Courson. (source)

Tout ce qui sera de nature à embêter, emmerder, ennuyer, décevoir ou énerver les Balkany est une bonne chose.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s