Après un week-end d’élections

Il parait qu’il y avait des élections ce week-end.

Il parait…

———————————————————————————————————-

Le débat fait rage en France. C’est lundi et mardi, que le Sénat examinera la proposition de loi visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel, qui prévoyait initialement de pénaliser les clients des prostituées. Une mesure qui ne fait pas consensus tant chez les politiques que chez les associations. La commission spéciale du Sénat a d’ailleurs rejeté mercredi toute sanction des clients. Mais le débat législatif est loin d’être terminé et cette mesure pourrait être réintroduite dans le texte par l’Assemblée nationale. L’occasion d’analyser la situation dans les pays qui ont opté pour cette voie répressive pour faire reculer le phénomène. (source)

Ne fréquentant pas les prostitués, je me fous plus ou moins de cette loi.
Je dois tout de même reconnaître que si cela pouvait « nettoyer » le bois de Boulogne de ses travelos dégueulasses, des ses petites bandes de racailles de banlieue et de ses embouteillages causés par des vrp en déplacement sur la capitale, je ne suis pas contre.

Dans le même temps, l’idée de maison closes, régulées et contrôlées par l’Etat ne me choque pas du tout.

———————————————————————————————————-

Les différentes composantes de la gauche doivent dresser la « feuille de route » pour la « dernière ligne droite » du quinquennat de François Hollande pour « retrouver la voie du rassemblement », a estimé ce matin le co-président du groupe écologiste à l’Assemblée, François de Rugy.

« Il faut d’abord tirer les leçons de ces élections qui sont un échec pour la majorité dans son ensemble. D’ailleurs, on voit bien qu’il n’y a pas de distinction: la gauche, qu’elle soit socialiste, Front de Gauche, écologiste, elle perd ces élections. Par ailleurs, les frondeurs du PS n’ont pas tiré leur épingle du jeu et eu de meilleurs résultats électoraux », a déclaré François de Rugy sur BFMTV. (source)

Heu…. Quand on se prend un telle raclé, normalement, on se tait…

———————————————————————————————————-

Ayant perdu environ la moitié de ses élus départementaux, le PS va devoir faire une croix sur près de 2 millions d’euros de recette.

Au Parti socialiste, la défaite n’est pas seulement politique. Elle est aussi financière et humaine. Tous les conseillers départementaux du PS sont tenus de reverser à la fédération de leur département entre 5 % et 10 % de leur indemnité. «Entre 1400 et 2000 euros de cotisation annuelle par conseiller départemental», indique le trésorier de la Rue de Solferino, Jean-François Debat. Face au reflux, celui-ci envisage la fermeture de certaines permanences locales. (source)

On peut espérer que cela leur fasse apprendre comment on fait des économies…

Mais j’ai comme un doute.

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Après un week-end d’élections

  1. bebert4 dit :

    Les socialistes ont pourtant bien charcuté les cantons

    • Skandal dit :

      A leur bénéfice en plus…

      Faudra un jour supprimé tous ces étages administratifs qui ne servent qu’a voler l’argent des français et à donner du « travail » à des militants incompétents.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s