Piketty s’est planté, mais ses groupies n’en ont cure

Et pendant que la France palpite sur les rythmes endiablés d’élections passionnantes, le monde continue à tourner tranquillement. Les riches continuent de s’enrichir, et les pauvres de … De… Eh bien justement, on ne sait plus. Dernièrement, les minutieuses recherches menées par Thomas Piketty permettaient d’affirmer qu’à mesure que le capitalisme se développait, les inégalités augmentaient. Cependant, plus les confrères économistes se penchent sur les travaux du Français devenu subitement à la mode, moins les belles certitudes tiennent. Pire : il semble que le petit Thomas lui-même admette s’être quelque peu fourré un doigt dans l’œil.

Allez donc lire la suite chez le turbo-libéral à roulette, dévoreur d’enfant et violeur de chatons mignon, H16.

Cela confirme ce que je disais sur les pipoconomistes en général et sur Piketty en particulier.

 

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s