Du « niveau » politique des candidats

«Je suis désolé mais il faut bien que quelqu’un dise les choses». Lundi, à l’Assemblée nationale, le député UMP de l’Aube Nicolas Dhuicq a mis les pieds dans le plat. Selon lui, les prochaines élections départementales devraient faire émerger trop de nouvelles têtes. Une menace à ses yeux pour la qualité de la vie politique, comme exprimé dans un propos capté par la chaîne parlementaire LCP.

En plein examen du projet de loi sur nouvelle organisation territoriale de la République – loi NOTRe – le député UMP s’est inquiété à la tribune: «On voit fleurir ici ou là nombre de candidatures improbables qui vont abaisser le niveau de la République». «Être élu, particulièrement sur un territoire rural, demande beaucoup trop de sacrifices et de contraintes pour des gens plus jeunes avec un bon niveau de formation et de responsabilité», souligne Nicolas Dhuicq. (source)

La qualité de la vie politique ?

Quelle qualité ?

Faire baisser le  niveau de la République ?

Je doute qu’on puisse descendre plus bas…

C’est amusant de voir des gros nazes incompétents, qui ont déjà prouvé leur nullité et leur capacité de nuisance, se plaindre du niveau des futurs élus qui n’ont pas encore eu le temps de démontrer qu’ils feraient mieux de ne rien faire.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s