Morning Meeting : Mercredi 25 février 2015

Et si Vladimir Poutine avait tout planifié depuis un an dans la crise ukrainienne? C’est du moins ce que se demande le Novaya Gazeta. Le quotidien d’opposition russe avance, dans un article repéré par France Info, une feuille de route qu’aurait établi Moscou et qui prouverait l’ingérence russe dans les affaires ukrainiennes. Le document date de février 2014, époque à laquelle Viktor Ianoukovitch éait toujours à la tête de l’Ukraine. «Ianoukovitch peut maintenant être éjecté à tout moment», peut-on lire en guise d’introduction, précise France Info.

«La Russie va enfin jouer un rôle majeur»

Le scénario imaginé par les Russes évoque ensuite la fuite du président ukrainien,l’annexion de la Crimée, le référendum, le soulèvement du Donbass ou même la crise économique qui frappe actuellement la Russie. Mais cela vaudrait le coup de souffrir: «L’intégration de la Crimée et de l’est-ukrainien apporteront de nouvelles ressources démographiques, un important potentiel industriel et un renouveau de l’armée russe», souligne le document publié Novaya Gazeta, avant de conclure «La Russie va enfin jouer un rôle majeur.» (source)

Information à prendre avec des pincettes, en attente de confirmation mais j’ai tendance à croire les journaux d’opposition russes compte tenu du fait que ceux ci sont régulièrement mal traités par le pouvoir en place qui n’a jamais hésité à faire assassiner des journalistes.

Si cette information est vrai, les dedrouâtes qui soutiennent Poutine devraient peut être revoir leur jugement…

———————————————————————————————————-

Jean-Claude Mailly, le secrétaire général du syndicat Force Ouvrière était l’invité du 7h-9h ce matin sur France Inter.

Jean-Claude Mailly s’est exprimé sur la loi Macron. « Il y a toujours un problème sur le travail du dimanche, on attendait un minimum de compensations », précisant que « c’est la rupture du contrat de travail qui est en question, pas tellement celle des 35h ». Il a par ailleurs tenu à souligné qu' »il y a un vrai abandon républicain avec la disparition de nombreux services publics ». (source)

Disparition de nombreux services publics ? Lesquels ?

———————————————————————————————————

Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, a commenté les événements qui ont conduit au départ de l’ancien secrétaire général de la CGT Thierry Lepaon, lors d’un interview sur Europe1.

« Ce sont des valeurs sur lesquelles la CGT n’avait jamais pu être attaquée et j’insiste là-dessus. Ça a blessé des syndiqués, des militants, parce que ce sont des valeurs essentielles à notre combat syndical. Donc oui, c’est grave pour les près de 700.000 syndiqués qui sont adhérents à la CGT », a-t-il affirmé.

Philippe Martinez a également évoqué la question de l’origine des révélations qui ont permis de faire éclaté l’affaire. « Il y a la question des sommes engagées, mais aussi des sources qui ont permis que ces affaires soient dévoilées publiquement. Là aussi, on enquête. » a-t-il poursuivi, avant de préciser « je ne sais pas s’il s’agit d’un complot, en tout cas, peut-être que de façon marginale, il y a des camarades qui n’ont pas choisi la bonne voie pour défendre leurs idées ». (source)

Les valeurs de la CGT ce sont les détournements de fonds se chiffrant en centaines de millions d’euros et la gestion plus que douteuse des CE et CCAS ?

Étonnant comme la CGT se félicite de l’existence des « lanceurs d’alertes » sauf quand cela la concerne…

Mensonges, encore et toujours des mensonges. La CGT est une mafia financée avec notre argent.

——————————————————————————————————–

Dans une interview au Parisien, François Fillon, candidat à la primaire UMP pour la présidentielle de 2017, annonce qu’il veut revenir sur l’encadrement des loyers s’il est élu.

« Je préconise donc d’abroger la loi Alur, qui vise notamment l’encadrement des loyers, affirme l’ancien premier ministre. C’est la loi la plus néfaste votée depuis le début du quinquennat de François Hollande. Je veux supprimer l’encadrement des loyers, et mettre en place un contrat de bail en ligne, facile d’accès, avec des avantages fiscaux pour les propriétaires qui proposeront les loyers les plus bas. »

Il propose également de remplacer « toutes les aides sociales, comme le RSA, la prime pour l’emploi ou encore les APL, par une prestation sociale unique dont le montant serait variable pour tenir compte des situations individuelles ». Une prestation qui serait « gérée par les départements ». (source)

Enfin une proposition de la droite !!! La loi Duflot est, comme prévu, un pitoyable échec.  Il faut donc abroger cette loi le plus vite possible et libéraliser le secteur de l’immobilier qui est un des plus réglementés de France, c’est dire…

Il faut inciter les gens qui ont de l’argent à investir et à faire construire !!

Duflot a fait exactement le contraire.

——————————————————————————————————–

Le président de la République espère bien que 2015 sera l’année de l’inversion de la courbe du chômage, sous l’effet du déploiement du pacte de responsabilité et de l’amélioration de la conjoncture internationale.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la tendance actuelle ne plaide pas en faveur du chef de l’État. Depuis le début de son quinquennat en mai 2012, pas moins de 600.000 chômeurs supplémentaires se sont inscrits en catégorie A à Pôle emploi, dont plus de 190.000 sur la seule année 2014. Ce bilan provisoire, accablant au bout de 33 mois d’exercice du pouvoir, pourrait être corrigé (provisoirement?) à la baisse ou à la hausse ce mercredi soir, les services statistiques du ministère de l’Emploi publiant -comme chaque année à la fin février- une révision des données de l’année précédente. Ainsi, le chiffre des quelque 190.000 chômeurs de plus en 2014 pourrait bien être minoré -ce qui permettrait à l’exécutif de plaider que sa politique produit des résultats- ou majoré -ce qui lui permettrait d’assurer avec le même aplomb que sa politique a permis de limiter la casse. (source)

«Il n’y a pas de montée inexorable du chômage»
François Hollande, le 5 février 2015

Quand on ne fait rien contre le chômage, quand on ne fait rien pour l’économie, quand on ne fait rien pour combattre ces boulets économiques et sociaux que sont les syndicats, les corporations et le poids ubuesque de l’Etat dans l’économie, il est logique que le chômage continue d’augmenter.

Si baisse il y a, elle ne peut être que purement structurelle, c’est à dire indépendante des actions du gouvernement et essentiellement due au fait que les pays autour de nous progressent.

——————————————————————————————————–

Les sanctions attendront, mais, une chose est certaine, les comptes se régleront. Sans grande surprise, le bureau national (BN) du PS, réuni mardi soir pendant plus de deux heures, n’a pas adopté de représailles contre les frondeurs, une semaine après le recours au 49-3 et l’adoption au forceps du projet de loi Macron après la rébellion de l’aile gauche du parti.

Le premier secrétaire, Jean-Christophe Cambadélis, a néanmoins fait adopter par 29 voix, quelques abstentions, mais aucun vote contre, une résolution rappelant à l’ordre et mettant en garde les frondeurs: pas question de recommencer le psychodrame du 49-3. «En toutes circonstances, ils (les parlementaires) doivent respecter la règle de l’unité de vote de leur groupe», a souligné le PS dans sa résolution, rappelant le règlement intérieur du parti. Évoquant «un climat de division à gauche jamais vu» et appelant le PS «à se ressaisir», la direction du parti n’a pas mâché pas ses mots contre «une minorité» qui souhaite «faire tomber le gouvernement». «Le manque de respect, de fraternité ou tout simplement de camaraderie a atteint un niveau intolérable», a déploré le BN. (source)

2 commentaires :
1) Visiblement, il n’y a pas de chef au PS et les « frondeurs » sont suffisamment lâches pour ne pas oser démissionner
2) Les socialistes qui ne sont pas d’accord avec le gouvernement ont, il me semble, le droit de le dire et de l’exprimer. C’est ce qu’on appelle la démocratie. Après, ils sont aussi sensés respecter les volontés de leurs électeurs.

———————————————————————————————-

Concernant l’affaire du « golden hello » du président de Sanofi, j’ai plusieurs choses à dire. (et il y a des choses intelligentes dans cet article)

-Je trouve bizarre de récompenser un type avant qu’il ait fait quoi que ce soit.
-Il semblerait que ce pognon soit en dédommagement de ce qu’il a abandonné chez Bayer… Dans ce cas là, s’il fallait ça pour le faire venir, pourquoi pas. On verra ensuite s’il est si bon que ça.
-SANOFI est une entreprise privée, l’Etat n’a rien à dire surtout que compte tenu des milliards qu’il crame chaque année il est particulièrement mal placé pour faire la leçon.
-Marie-Ségolène Royal est spécialement mal placée, elle qui a perdu environs 20 millions d’euros du contribuable en tentant de sauver Heuliez, une société condamnée.
-Les syndicats sont également très mal placés compte tenu de l’opacité de leurs financements et de leur gestions plus que douteuse de l’argent publique.
-Les actionnaires décident et si les employés n’ont malheureusement pas leur mot à dire il faudrait peut être commencer à se dire qu’une bonne solution se serait que les employés soient aussi actionnaires.
-La France a déjà beaucoup beaucoup de mal à attirer les entreprises, les investisseurs et les entrepreneurs, si l’Etat se mêle de ce qui ne le regarde pas comme il le fait depuis 40 ans, ce sera encore pire.

———————————————————————————————-

Attaqué de toutes parts et miné par des mouvements appelant à le quitter, le régime social des indépendants affirme pourtant améliorer ses services. L’affaire prend un tour politique.

Depuis des mois, le ras-le-bol monte chez les indépendants, excédés des dysfonctionnements de leur régime de protection sociale, le RSI, devenu en 2008 la seule «Sécu» des artisans, commerçants et industriels. Il y a un an déjà, Le Figaro tirait la sonnette d’alarme, révélant que 74% des professionnels interrogés par le Syndicat des indépendants (SDI), qui regroupe une grande partie des mécontents du système, rencontraient des difficultés importantes avec leur régime social.

Un an plus tard, la situation ne s’est pas améliorée. Pis, elle s’est détériorée si l’on en croit les résultats du nouveau sondage réalisé par le SDI, que Le Figaros’est à nouveau procuré: 90 % des sondés jugent en effet que le service du RSI s’est encore dégradé en 2014, avec toujours des erreurs dans le calcul des cotisations, des difficultés à obtenir le remboursement de soins de santé, des retards dans le versement des droits à la retraite, etc. Un récent reportage sur M6 a même souligné les limites de l’accueil téléphonique, externalisé à un sous-traitant. (RSI)

Le RSI est symbolique du principale problème de la France. ce que fait l’Etat est souvent plus cher et moins efficace que ce peuvent faire des entreprises privées. C’est particulièrement vrai dans la protection sociale.

De toutes façon, tous les régimes de retraites ou de sécu sont en faillites. Ils sont tous contrôlés par les syndicats… A mon avis, ce n’est pas une coïncidence…

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s