Le crime ne paie pas

Trois lanceurs d’alertes auraient réclamé auprès de Bercy d’envisager un paiement au nom des «services considérables qu’ils ont rendu à l’État français», selon des informations recueillies par le site de l’Obs.

Hervé Falciani, ancien informaticien de la banque HSBC Private Bank qui a fourni dès 2009 des données permettant l’identification de plusieurs évadés fiscaux fait partie des individus réclamant une récompense pour services rendus à la République.
Les deux autres personnes complétant ce trio sont Stéphanie Gibaud, ancienne directrice de la communication d’UBS et Nicolas Forisser, ancien auditeur interne au sein de cette même banque. 

Le site de l’Obs indique que leur avocat, Maître William Bourdon a adressé une lettre au ministre des Finances Michel Sapin en novembre dernier pour «engager un dialogue afin qu’ils soient indemnisés». 

«L’intensité des services rendus à la République française, les dommages directs et indirects qu’ils ont subis, l’absence de toute reconnaissance jusqu’à ce jour […] tout justifie me semble-t-il que puisse être envisagé un regard particulièrement bienveillant sur les demandes de rétributions», précise-t-il dans son courrier consulté par l’Obs. (source)

Qu’est ce que je disais… Ces gens la ne sont que de simples escrocs qui volent des données de leurs employeurs pour réclamer de l’argent

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le crime ne paie pas

  1. Arnaud D dit :

    Il y a peu de chance que la France lâche le moindre sou. Enfin officiellement, car depuis 2010 (il me semble) le Minefi ne retribue plus les aviseurs fiscaux. Ceci dit, je n’écarte pas la possibilité de tractations occultes. Le paquet de pognon à récupérer est tel qu’il serait malvenu de décourager les bonnes volontés.

    • Skandal dit :

      A priori, Falciani n’a rien touché mais la Suisse exige son extradition car ce qu’il a fait (vol de données) est sévèrement puni dans ce pays infiniment plus démocratique que la notre.
      En échange des données, la France assure sa « protection ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s