Les politiciens Français et le syndrome de la Tour de Pise…

Switchie5

piseA
.
Nos politiciens adorent les trucs tordus. Un peu comme la Tour de Pise dont, depuis des décennies, la dangereuse inclinaison oblige les autorités à dépenser un fric fou pour éviter son écroulement. En 1993, l’écartement du sommet avec la verticale faisait apparaître une inclinaison de 5,6° : je ne sais pas si vous voyez, mais en gros ça veut dire que le dernier étage, celui des cloches, dépassait carrément l’aplomb de 4,5 mètres : un vrai délire. Mais bon, les touristes adorent et donc, pour stabiliser la bestiole, ils ont dépensé des millions d’euros pour drainer les fondations, ajouter des armatures en acier à plus de 15 m de profondeur et couler des centaines de tonnes de béton… en veillant surtout bien à la conserver tordue. Moi, vous me connaissez, j’aurais carrément redressé la tour à la verticale pour la remettre parfaitement d’aplomb, mais d’après ce que je comprends…

Voir l’article original 894 mots de plus

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les politiciens Français et le syndrome de la Tour de Pise…

  1. Paul-Emic dit :

    on ne peut pas la mettre à la verticale pour la bonne raison qu’elle a commencé à pencher dès sa construction et que les architectes du moment l’ont construite tordue pour compenser sa gite. Ultérieurement elle a continuer à s’enfoncer, d’où la nécessité de la redresser mais pas complètement .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s