Battre les enfants, avec ou sans outil?

Brèves 3.0

Alors que revoici la sous-préfète et le sujet de la bastonnade des sales gamins, j’ai décidé de me pencher sur le second sujet.

J’ai considère évidemment que le fait d’utiliser de la force avec les enfants est parfaitement justifié.

D’abord quand vous avez un marmot capable de se déplacer pour aller fourrer ses petits doigts boudinés dans des endroits dangereux (prise de courant, mixer, anus d’hamster, gamelle de François Hollande alors qu’il est en train d’essayer de battre le record d’avalage de saucisses en moins d’une minute et ainsi de suite) mais trop petit pour raisonner, je ne vois pas plus efficace que la petite tape sur la main après quelques sommations.

Ensuite, aux gens qui disent avec affectation cette débilité profonde selon laquelle la violence serait la violence des faibles, je réponds que dans ce cas, on a vraiment été trop faible avec les méchants nazis et avec les…

Voir l’article original 129 mots de plus

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s