L’histoire du dromadaire à qui on laissait de moins en moins de foin…

Switchie5

dromadaire2
Je ne sais pas pourquoi ce dromadaire alerte et guilleret me rappelle l’histoire de ce chamelier qui traversait le désert avec sa femme. Tous les matins, ils laissaient une belle botte de foin à leur dromadaire qui trottinait allégrement et les transportait joyeusement à travers le désert. Un beau jour la femme qui avait fait l’ENA dit à son mari : ”mais nous sommes stupides, on ne devrait pas lui laisser tout ce foin ». Et les jours suivants, ils réduisirent donc progressivement ce qu’ils laissaient au dromadaire, en prélevant toujours davantage sur le foin disponible … Le truc marchait et le chamelier jubilait: « mince, tu avais raison : au lieu de deux bottes, on ne lui laisse plus que deux misérables pailles, et il continue à avancer et à nous porter. Cool ! Une dernière nuit passa et — évidemment — le dromadaire creva et tomba raide mort. ”C’est…

Voir l’article original 255 mots de plus

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s