“Européennes” : et si elles étaient une incitation à réformer les modes de scrutin ?

Switchie5

elec-eur-panneaux_A
.
La campagne pour les élections européennes aura été ennuyeuse (mais c’était prévisible) et décevante (à part la liste “Nous Citoyens” de Denis Peyre qui aura heuresement sauvé l’honneur d’un débat électoral exigeant). Les européennes auront surtout révélé quelque chose dont pourtant personne ne parle : le fait qu’elles se soient déroulées au scrutin proportionnel. Ce scrutin apparaît désormais à tout le monde comme une banalité évidente et pourtant, depuis des décennies, il est systématiquement rejeté pour les législatives. En interdisant à de nombreux partis d’avoir une “représentation parlementaire” proportionnée à leur poids dans l’opinion, le scrutin majoritaire uninominal porte évidemment une lourde responsabilité dans le blocage politique de la société Française. S’il est intéressant de commenter les résultats des élections européennes, il m’apparaît tout aussi essentiel de parler des modes de scrutin : ils conditionnent en effet la façon dont la classe politique pourra – ou ne pourra pas…

Voir l’article original 2 048 mots de plus

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s